REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Fissure anale, traitements naturels et ostéopathie

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

La fissure annale est une plaie située au niveau de l’anus, fréquente et bénigne. Elle constitue la deuxième affection la plus courante dans la région rectale, juste derrière les hémorroïdes. Cette déchirure entraîne une douleur vive, à chaque passage de selles. Elle est fréquente chez les adultes mais aussi chez les bébés de 6 mois à 2 ans. Étant un sujet tabou, nous n’en entendons que peu parler. Comment prévenir les fissures anales ? Quelles solutions naturelles existent contre les fissures anales ?

1. Qu’est-ce qu’une fissure anale ?

La fissure anale est une plaie, une fissuration ou une crevasse située sur la face arrière de l’anus. C’est une lésion superficielle en forme de raquette mesurant entre 1 et 2 cm de diamètre. La plaie est superficielle et rosée lorsque la fissure est récente. Au contraire lorsque celle-ci devient chronique, un épaississement de la peau environnante autour de l'anus se fait remarquer. Ces replis sont appelés marisques. Les marisques recouvrent la plaie mais lorsque celles-ci sont réclinées nous apercevons une plaie profonde avec un fond fibreux blanchâtre.

Le plus souvent la déchirure est localisée au niveau de la commissure postérieure de l’anus, mais dans 5% des cas nous la retrouverons antérieurement.

Qu’est-ce qui provoque une fissure anale ?

Il existe plusieurs facteurs de risque pouvant favoriser l’apparition d’une fissure anale :

  • L’âge : l’adulte jeune (36-39 ans) ainsi que les enfants de moins de 2 ans
  • La constipation : engendrant un phénomène de poussée pour évacuer les selles dures et volumineuses, ce qui augmente ainsi la pression dans le rectum
  • L’évacuation brutale de selles liquides : dans le cas de pathologies comme lors d’une gastro-entérite, de la maladie de Crohn 
  • L’accouchement : survient chez 15% des femmes venant d’accoucher
  • Une mauvaise circulation sanguine au niveau de la zone anale : pouvant être aggravée par une contraction importante et permanente du sphincter anal empêchant l’irrigation de la zone
Fissure anale et traitements naturels

Quels sont les symptômes de la fissure anale ?

La fissure anale peut être source de douleur vive au niveau de l’anus, notamment au moment des selles. Ces douleurs sont souvent décrites à type de brûlures. Elles peuvent disparaître quelques minutes après l’évacuation des selles puis revenir et persister plusieurs heures après.

Au-delà de la douleur locale, il existe d’autres symptômes :

  • Des démangeaisons anales
  • Des rectorragies (saignements par l’anus) pouvant se voir sur la surface des selles ou par le biais de traces de sang rouge sur le papier hygiénique
  • Des spasmes du sphincter anal entraînant une contracture
  • Une constipation, par peur de la douleur, lors de l’évacuation des selles

2. Fissure anale et hémorroïdes, quelle différence ?

La différence peut être difficile à établir entre fissure anale et hémorroïdes puisque ces deux pathologies entraînent des douleurs localisées au niveau de l’anus ainsi que des saignements. Cependant, les fissures anales :

  • Sont plus douloureuses que les hémorroïdes
  • Les saignements sont moins abondants que lors des crises hémorroïdaires 
  • Les hémorroïdes font apparaître une légère boule au niveau de l’anus correspondant à la dilatation de la veine. Ce phénomène n’est pas présent lors d’une fissure anale, si vous souffrez d'hémorroïdes voici un article sur les traitements naturels contre les hémorroïdes

3. Combien de temps met une fissure anale à cicatriser ?

La fissure anale est une blessure longue à cicatriser du fait de la présence de nombreux germes dans les selles. De plus, la cicatrisation est limitée par la contraction permanente du sphincter anal qui empêche la bonne irrigation de la zone. Une fissure anale ne guérit spontanément que dans 35% des cas, sinon elle nécessite un traitement médicamenteux, voire chirurgical.

Une fissure anale est très propice aux phénomènes inflammatoires et infectieux. L’infection peut se propager en sous-cutané et former une fistule. La plaie refuse alors de se refermer. De manière générale, il est à noter que, selon plusieurs études scientifiques, la fissure anale chronique à une période de 8 à 12 semaines d’évolution.

Attention, la fissure anale a de fortes chances de récidiver, notamment en cas de constipation. Le passage de selles dures peut rouvrir la plaie à peine cicatrisée.

C’est pour cela que la prévention à toute son importance.

4. Quels sont les traitements dans le cas d’une fissure anale ?

Les traitements sont basés sur la douleur. Celle-ci diminue à l’aide de topiques anti-inflammatoires ou anesthésiants qui sont à appliquer localement sur la zone. La cicatrisation va être favorisée par des crèmes à appliquer 3 à 4 fois par jour sur l’anus. Généralement le traitement dure environ 1 mois.

Si la cicatrisation ne se fait pas ou que la plaie est source d’infections et de douleurs très intenses, une chirurgie est à envisager. Elles sont réalisées sous forme de « sphinctérotomie » ou « fissurectomie » en fonction de la lésion.

L’argile verte, solution naturelle contre les fissures anales 

L’argile verte permettra d’une part de soulager vos douleurs, mais aussi de lutter contre la prolifération des bactéries et ainsi d’agir en faveur de la reconstruction des tissus et de la cicatrisation. Vous pouvez appliquer l’argile verte localement avant de vous coucher puis nettoyer la zone à l’eau froide le lendemain matin.

Fissure anale et traitements naturels
Les huiles essentielles pour soulager les fissures anales 

Un mélange d’huile essentiel à appliquer localement (environ 3 gouttes) 2 à 3 fois par jours pourra grandement vous aider dans vos problèmes de fissure anale. Pour ce faire, dans un flacon vide mélangez :

  • 2 gouttes d’huile essentielle de Ciste : action anti-hémorragique
  • 2 gouttes d’huiles essentielles de Lavande vrais : Soulage la douleur
  • 3 gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat : accélère la cicatrisation par ses propriétés antibactériennes
  • 1 goutte d’huile essentielle de Patchouli : favorise la circulation sanguine
  • 100 gouttes de macérât huileux de Calendula : ce corps gras permet de largement diluer les huiles essentielles qui, pures, pourrait aggraver la fissure par le fait de la fragilité de la zone rectale. Il permet de nourrir la peau et renforcer la barrière cutanée de l’anus, tout en ayant des propriétés anti-inflammatoires très bénéfiques pour la douleur.

Vous pouvez appliquer ce mélange pendant 3 semaines.

Fissure anale et traitements naturels

Attention lors de l’utilisation de ces huiles essentielles si vous êtes enceinte, ou chez les enfants de moins de 6 ans. Demander au préalable l’avis de votre médecin.

L’Aloe Vera, remède cicatrisant et naturel contre les fissures anales 

Une préparation à base d’Aloe Vera et d’huile de rose musquée vous aidera à accélérer la guérison grâce à leurs propriétés cicatrisantes, régénératrices, anti-inflammatoires, nourrissantes et apaisantes. Mélangez :

  • 2 cuillères à soupe de gel d’Aloe Vera (que vous pouvez acheter ou extraire vous-même de la tige de la plante)
  • 1 cuillère à soupe d’huile de rose musquée

Appliquer votre préparation localement sur la zone anale, après la douche.

5. L’ostéopathie : un traitement naturel efficace pour les fissures anales ?

Il est recommandé de consulter un ostéopathe lorsque vous souffrez régulièrement de fissure annale. En effet, l’ostéopathe pourra jouer sur l’équilibre des pressions entre le diaphragme et le périnée pour rééquilibrer les pressions abdominales et ainsi diminuer la pression au niveau de la zone anale. De plus, comme évoqué précédemment, la constipation peut être un facteur favorisant de la fissure anale, une conséquence de celle-ci voire une cause de récidive. L’ostéopathie pourra vous venir en aide sur ce phénomène en essayant de réguler votre transit intestinal par le biais de techniques viscérales directement, de techniques fasciales ou de techniques mettant en jeu le système neuro-végétatif. En effet, une bonne mobilité de la sphère viscérale abdominale favorise un transit optimal.

Par son traitement, l’ostéopathe pourra également avoir un effet circulatoire pour potentialiser au mieux la circulation loco-régionale anale et viscérale en favorisant ainsi le phénomène de cicatrisation de la fissure anale.

Il est également conseillé de consulter en prévention son ostéopathe pour limiter les récidives de fissure anale.

6 - Quelques conseils de votre ostéopathe pour traiter naturellement la fissure anale

  • Limitez les facteurs risques de constipation : buvez beaucoup d’eau ! Attention à l’alcool et la caféine qui déshydratent. Adaptez votre alimentation et optez pour des aliments riches en fibres pour optimiser votre transit intestinal.
  • Quelques aliments difficiles à digérer qui vous sont déconseillés : le gluten, les produits laitiers, le piment, les tomates, les œufs
  • Lavez-vous avec un savon à pH neutre et évitez de frotter longuement dans la zone anale déjà irritée.
  • Après la selle, favorisez le papier toilette humide ou rincez vous à l’eau pour limiter les irritations de la zone. Sinon utilisez un papier toilette doux et sans parfum.
  • En prévention de nouvelles fissures, vous pouvez mettre de la vaseline sur la zone anale avant d’aller à la selle.
  • L’activité physique permet de réguler aussi le transit, évitez cependant l’haltérophilie (phénomène hyperpressif) et le vélo (la selle ne sera pas votre meilleure amie).
  • Privilégiez les bains chauds (auxquels vous pouvez ajouter de l’huile de coco pour ses effets cicatrisants et hydratants). Ceux-ci permettront de potentialiser la circulation sanguine et de détendre le sphincter anal.
  • Lorsque que vous vous séchez, essuyez la zone en tapotant légèrement avec votre serviette (ne surtout pas frotter).
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 97511 patients et 872 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 97511 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×