Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Voici 6 aliments à l’origine de douleurs

Alimentation

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
 Les douleurs sont une réalité courante dans la vie de nombreuses personnes. Si elles peuvent avoir de multiples origines, il est intéressant de noter que notre alimentation peut jouer un rôle significatif dans l'apparition et l'aggravation des douleurs.

Nous allons chercher à savoir quels sont ces aliments et à comprendre pourquoi certains aliments peuvent causer des douleurs. Enfin nous verrons des alternatives plus saines qui peuvent aider à prévenir les douleurs chroniques et à améliorer notre qualité de vie.


1. Les produits laitiers :

Vous le savez certainement, les produits laitiers, tels que le lait de vache, les fromages et les yaourts, peuvent être problématiques pour certaines personnes en raison d’une intolérance au lactose, qui est le sucre présent dans les produits laitiers, ou d'une sensibilité aux protéines du lait. L'intolérance au lactose se produit lorsque l'organisme ne produit pas suffisamment d’enzyme lactase, nécessaire pour digérer le lactose. Cela peut donc entraîner des douleurs abdominales, des ballonnements et des crampes.

Afin d’éviter les douleurs liées aux produits laitiers, on peut opter pour des alternatives sans lactose, telles que le lait d'amande, le lait de soja, etc… Ainsi que les yaourts à base de plantes tel que le soja. Attention cependant à veiller à obtenir suffisamment de calcium et de nutriments essentiels, en provenance d'autres sources alimentaires, comme les légumes verts à feuilles, les légumineuses ou encore les graines.

2. Les aliments à base de blé et/ou de gluten :

Les aliments à base de gluten, comme le pain, les pâtes et les céréales, peuvent causer des douleurs chez les personnes atteintes d'intolérance au gluten ou de sensibilité au blé. L'intolérance au gluten, aussi appelée maladie cœliaque, provoque une réaction auto-immune à la présence de celui-ci, en raison de l'ingestion du gluten, responsable d’une inflammation intestinale. Les personnes sensibles au gluten peuvent ressentir des douleurs abdominales, des ballonnements ainsi que des gaz. Pour l'intolérance, le principal symptome est la diarrhée chronique.

Pour éviter les douleurs liées au blé, on peut choisir des alternatives sans gluten, comme les céréales sans gluten, les pâtes à base de légumes ou les farines alternatives comme la farine de riz, la farine de sarrasin, la farine d'amande, etc… Prenez le temps de lire attentivement les étiquettes des produits afin de vous assurer qu'ils ne contiennent pas de gluten.

3. Les produits ultra-transformés :

Les produits ultra-transformés, tels que les gâteaux, les bonbons, les boissons sucrées, les chips et les plats préparés, sont souvent riches en sucres ajoutés, en graisses saturées et en additifs chimiques. Ils peuvent provoquer une inflammation dans le corps, ce qui peut contribuer à des douleurs chroniques, des raideurs articulaires et musculaires.

Pour réduire les douleurs liées aux produits ultra-transformés, il est préférable d'opter pour des aliments frais et non transformés. Favorisez les fruits, les légumes, les grains entiers, les légumineuses, les noix et les graines. En bref, acheter les aliments à l'état brut, et privilegiez la préparation de repas faits maison. Si vous avez un emploi du temps chargé preparez à l’avance vos plats, en grande quantité , et comservez les dans des récipients adaptés au frigo ou au congélateur. Cela peut être du riz, accompagné d’un poisson et d’une poêlée de légumes.

4. Les viandes rouges ou transformées :

La consommation excessive de viandes rouges et de viandes transformées peut être associée à des douleurs chroniques. Ces viandes sont souvent riches en graisses saturées et en substances pro-inflammatoires qui peuvent provoquer ou aggraver des douleurs.

Optez plutôt pour des viandes maigres, comme la volaille, le poisson, les légumineuses ou encore le tofu. Les poissons gras, comme le saumon et le thon, sont riches en acides gras oméga-3 qui possèdent des propriétés anti-inflammatoires, et qui peuvent aider à réduire les douleurs. Le but n’étant pas d’arrêter complètement de consommer ce type de viande mais plutôt d’en limiter votre consommation à certaines occasions, comme une sortie au restaurant ou à la maison, une fois par semaine.

5. Les aliments épicés :

Les aliments épicés peuvent également être des déclencheurs de douleurs pour certaines personnes. Le piment, le curry et toutes les sauces épicées peuvent provoquer des douleurs gastro-intestinales, des brûlures d'estomac et des irritations au niveau du système digestif. Les personnes souffrant de troubles gastro-intestinaux tels que le syndrome de l'intestin irritable peuvent être particulièrement sensibles aux aliments épicés. Encore une fois, réduire ou éviter la consommation d'aliments épicés peut aider à soulager les douleurs associées.

6. Les légumes :

Certains légumes peuvent potentiellement provoquer des douleurs chez certaines personnes sensibles. Voici quelques exemples courants de légumes qui peuvent être responsables de douleurs :

  • Les légumes de la famille des solanacées tels que : la tomate, la pomme de terre, les poivrons ou encore les aubergines.
  • Les légumes crucifères tels que : le brocoli, le chou-fleur, le cou ou encore les choux de bruxelles.

Ces légumes peuvent être à l’origine de gazs, douleurs abdominales ou encore de ballonements chez les personnes ayant une certaine sensibilité. Si vous avez un doute sur un légume en particulier, arrêtez d’en consommer pendant un mois, en le substituant par un équivalent afin d’objectiver ou non un lien de cause à effet.

Pourquoi certains aliments provoquent des douleurs ?

Une sensibilité alimentaire à l’origine de douleurs : 

    Cela peut être dû à des sensibilités alimentaires, qui sont différentes des allergies alimentaires, car elles ne déclenchent pas de réaction immunitaire. Cependant, elles peuvent provoquer des symptômes inconfortables, tels que des douleurs, des ballonnements, etc…

    Il est recommandé de tenir un journal alimentaire pour identifier les aliments qui déclenchent ces symptômes et d'éviter leur consommation, ou encore de trouver à quel degré il peut être consommé sans déclencher de douleurs.

    Une inflammation : 

      La deuxième cause sont les inflammations. En effet, certains aliments peuvent provoquer une inflammation dans le corps, ce qui peut se traduire par des douleurs articulaires et/ou musculaires. Par exemple, les acides gras présents dans les aliments frits et transformés sont connus pour leur capacité à déclencher une inflammation. De plus, les aliments riches en sucres ajoutés et en glucides raffinés peuvent également provoquer une inflammation. Il est donc recommandé d’adopter une alimentation riche en fruits, légumes et autres aliments à l'état brut ce qui peut grandement aider à réduire les douleurs associées à l'inflammation.

      Quelles solutions pour éviter les douleurs liées à l’alimentation ?

      Identifier les déclencheurs :

      Pour prévenir les douleurs liées à l'alimentation, il est essentiel d'identifier les aliments spécifiques qui les déclenchent. Tenir un journal alimentaire peut être utile pour suivre les aliments consommés et les symptômes qui en découlent. Une fois les déclencheurs identifiés, il est recommandé d'éviter ou de limiter leur consommation. Par exemple, pendant un mois évitez de consommer du gluten et notez chaque jour ou chaque semaine d’éventuel changement ou non sur votre état physique, et ainsi de suite avec les autres types d’aliments.

      Consommez différemment :

      Si vous êtes sensible à certains légumes ou produits laitiers, envisagez d'explorer des alternatives. Par exemple, si vous êtes sensible au brocoli, vous pouvez essayer de le substituer par d'autres légumes riches en nutriments, comme les épinards ou les courgettes. De plus, il existe de nombreuses alternatives sans lactose sur le marché pour ceux qui ont une intolérance au lactose. Vous pouvez également continuer à en consommer mais en moindre quantité et de manière plus occasionnelle. Autre exemple, certaines personnes peuvent manger 30g de fromage par jour sans que cela soit problématique, mais au-delà, il y a apparition de symptômes inconfortables. Il ne faudra donc pas dépasser sa limite afin d’éviter d’en souffrir.

      Attention : Si vous ne connaisez pas les équivalent de certains aliments demander à un professionnel de la santé afin d’éviter d’éventuelles carences.



      Conclusion :

      Bien que notre alimentation soit essentielle pour maintenir une bonne santé, il est important de reconnaître que certains aliments peuvent déclencher des douleurs chez certaines personnes sensibles. Cela comprit, il est possible de prévenir les douleurs chroniques et d'améliorer notre qualité de vie. Les produits laitiers, les aliments à base de gluten, les produits ultra-transformés, les viandes rouges, cetains légumes et épices sont des déclencheurs courants de douleurs chez certaines personnes. En optant pour des alternatives saines et équilibrées, comme les produits laitiers sans lactose, les aliments sans gluten, les aliments frais non transformés et les protéines maigres, il est possible de réduire les douleurs.

      L’ostéopathie face aux douleurs digestives : 

      En complément, l'ostéopathie peut jouer un rôle essentiel dans la gestion de la douleur, en traitant les déséquilibres structurels et en améliorant la mobilité, ce qui peut apporter un soulagement supplémentaire aux personnes souffrant de douleurs chroniques liées à l'alimentation. Vous pouvez également demander conseils à votre médecin ou votre ostéopathe afin d’obtenir des conseils adaptés à vos besoins.



      Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
      et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

      Temoignages

      Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 191000 patients.

      Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


      Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
      Votre navigateur est obsolète!

      Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

      ×