Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Comment prévenir la sciatique ? Les ostéopathes vous donnent leurs conseils !

Prévenir la sciatique, les ostéopathes vous conseillent


La sciatique, c’est cette douleur bien connue qui commence dans la fesse et ensuite descend dans la cuisse, puis la jambe… Pour parfois même aller jusqu’au pied !

Si vous en souffrez actuellement et cherchez une solution pour en venir à bout, rendez-vous sur notre article pour comprendre comment traiter et soulager la sciatique.

S’il n’est encore pas trop tard pour vous, on vous explique dans cet article comment vous pouvez échapper à la sciatique !

Comprendre la sciatique pour mieux l'éviter

La sciatique provoque une douleur sur le trajet du nerf sciatique liée à une lésion ou une irritation de ce dernier.

Comment savoir si vous avez une sciatique ? Voici quelques symptômes qui vous mettront sur la piste :

  • La douleur : elle peut être localisée à différents endroits selon la racine du nerf qui est touchée. Si la racine L5 est touchée, la douleur se localisera plutôt sur le côté de la cuisse et de la jambe et sur le dos du pied. Si c’est une sciatique S1, vous aurez mal derrière la cuisse et la jambe, et parfois jusqu’à la plante du pied.

Attention, si la douleur est impulsive à la toux ou à l’éternuement, cela est souvent signe d’une hernie discale. Dans ce cas et si les examens de l'ostéopathes confirment cette hypothèse, il pourra peut-être vous orienter vers un médecin ; un IRM permettra de déterminer quel étage est touché. 

  • Des troubles sensitifs : tels que des fourmillements, des engourdissements dans les jambes... Voire même une perte de sensibilité parfois.
  • Des troubles moteurs : le plus souvent c’est une perte de force, mais cela peut aller jusqu’à une paralysie. Attention, la sciatique paralysante est une urgence médicale !

Vous voulez en savoir davantage sur la sciatique et souhaitez devenir incollable dans ce domaine ? Nous vous invitons à vous rendre sur notre dossier complet consacré à la prise en charge de la sciatique.

Les traitements médicaux de la sciatique

Il existe de nombreuses causes de sciatique, dont certaines nécessitent une prise en charge médicale.

Le traitement médical va se diviser en deux catégories :

  • Un traitement pharmaceutique

Le médecin prescrit en premier lieu un antalgique tel que le paracétamol, et si celui-ci n’est pas suffisamment efficace, on passe à un antalgique plus fort comme le tramadol. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent également vous être prescrits, notamment pour passer les crises inflammatoires aiguës. Des myorelaxants peuvent également être efficaces dans certains cas.

Votre médecin peut également vous rediriger vers un kinésithérapeute pour des séances de rééducation (renforcement des muscles abdominaux par exemple) ou vers un rhumatologue pour des infiltrations.

  • Un traitement chirurgical

La chirurgie concerne principalement la hernie discale, qui est la cause la plus répandue de la sciatique. Le chirurgien va alors retirer la hernie et « nettoyer » le disque intervertébral.

Cette opération peut être pratiquée en urgence notamment dans les cas de sciatique paralysante ou de syndrome de la queue de cheval.

La chirurgie est également une option dans certains cas d’arthrose.



L’ostéopathie en prévention de la sciatique

En plus de pouvoir traiter la sciatique, ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que l’ostéopathie est également une thérapie préventive.

La sciatique, comme nous l’avons vu, peut être causée par des dysfonctions somatiques du corps, que ce soit au niveau lombaire, sacré, cervical, viscéral… Bref, toutes les structures du corps sont liées les unes aux autres et peuvent influer les unes sur les autres.

Bien que nous ayons tous des dysfonctions, celles-ci ne sont pas forcément symptomatiques. Le corps est un tout, et il est fait pour s’adapter. Lorsqu’une structure est lésée ou manque de mobilité, le reste du corps fait en sorte de compenser… Jusqu’à ce qu’il ne puisse plus compenser, c’est alors que les douleurs se présentent.

Si vous décidez de consulter votre ostéopathe en prévention, celui-ci pourra traiter des dysfonctions qui ne sont pas encore symptomatiques, avant qu’elles ne le deviennent.

sciatique-prévention-traitement

Comment prévenir la sciatique : quelques conseils à appliquer chez vous

S’il n’est pas encore trop tard pour vous, voici quelques règles à suivre afin d’éviter la sciatique :

  • L’exercice physique est la première chose importante à retenir : une activité sportive régulière permettra de muscler le dos et l’abdomen. La natation et la marche notamment sont bonnes pour muscler le bas du dos. Et bien évidemment, il ne faut pas oublier de s’échauffer avant une activité, et de s’étirer une fois celle-ci terminée.
  • Faire attention à sa posture : il est important d’être conscient de sa posture, de garder le dos droit, les épaules en arrière…
  • Pour porter une charge lourde : pliez les genoux, ne vous penchez pas en avant jambes tendes. Essayez également de rester droit et d’éviter les mouvements de torsion ou d’inclinaison. Et si vous devez faire glisser quelque chose de lourd, essayez de le pousser plutôt que de le tirer.
  • Si vous devez rester assis pour une période prolongée : pensez à vous dégourdir les jambes de temps en temps, n’hésitez pas à vous étirer et à changer de position. Si possible, une chaise qui soutient correctement le bas du dos vous fera le plus grand bien.
  • Si vous êtes debout pendant quelques temps : prenez appui avec l’un de vos pieds sur une marche ou un tabouret, et alternez toutes les 5 à 10 minutes.
  • Lorsque vous vous retournez : évitez les mouvements de torsion, pivotez plutôt sur vos pieds.
  • Privilégiez les sacs à dos plus que les sacs à mains, et portez-les sur les deux épaules.
  • Evitez les talons hauts
  • Choisissez un matelas confortable, votre dos vous dira merci.


Si la sciatique est un problème bien connu de la population, peu de patients pensent à prévenir son apparition. Pensez-y, d’abord par quelques règles très simples à suivre au quotidien, mais également par une ou plusieurs séances d’ostéopathie préventive. Il est conseillé de voir un ostéopathe au moins une fois par an afin d’éviter l’accumulation des lésions et maintenir une bonne santé.


N’hésitez donc pas à contacter votre ostéopathe, avant même de ressentir une quelconque douleur, celui-ci pourra prendre le problème à la source et, qui sait, peut-être vous sauver d’une éventuelle sciatique !


Vous avez mal ? Comment l'ostéopathe traite la sciatique 

Vous avez déjà une douleur de sciatique ? L’ostéopathie est une thérapie de choix en ce qui concerne le traitement de la sciatique. Elle permet de traiter différentes causes de celle-ci.

  • Des causes locales telles que :

- Des dysfonctions des vertèbres lombaires

- Un manque de mobilité des organes du petit bassin comme la vessie ou l’utérus

- Une contracture du muscle piriforme, qui est un muscle clé du bassin, sous lequel passe le nerf sciatique. Lorsque le piriforme est trop contracté, il comprime le nerf sciatique, causant donc des douleurs sur le trajet de celui-ci.

- Des contractures musculaires ou des dysfonctions articulaires tout le long du membre inférieur, qui vont venir comprimer localement le nerf sciatique et être à l’origine de douleurs.

    • Des causes plus à distance :

    - Des dysfonctions cervicales peuvent influer sur les lombaires et entrainer celles-ci à irriter le nerf sciatique.

    - Des dysfonctions crâniennes peuvent, via les membranes, entrainer des dysfonctions au niveau du sacrum, qui peuvent léser le nerf sciatique.

    Bon à savoir : l'ostéopathe est en capacité d'intervenir en urgence dans les cas de sciatique aiguë. Il utilisera des techniques adaptées à un éventuel état inflammatoire, en complémentarité avec une éventuelle prise d'anti inflammatoires. Il pourra par exemple utiliser des techniques d'ostéopathie tissulaire permettant de relâcher les zones en tension au niveau coco régional. Notre groupement d'urgent ostéopathique permet d'intervenir en urgence en cabinet ou à domicile à Paris, Lyon, Marseille et l'ensemble des grandes agglomérations françaises. 

      Pour en savoir plus sur la sciatique, rendez-vous sur notre dossier consacré à la sciatique.

      Pour prendre RDV avec un ostéopathe, vous pouvez effectuer une demande sur ce formulaire

      Bon courage à tous !




      Bibliographie

      • https://www.sciencesetavenir.fr/sante/la-sciatique-definition-symptomes-traitement_27391, consulté le 15 juin 2019
      • https://www.ameli.fr/rhone/assure/sante/themes/sciatique/reconnaitre-sciatique, consulté le 15 juin 2019
      • https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/sciatique-177239, consulté le 15 juin 2019
      • http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/sciatique/quels-signes, consulté le 15 juin 2019
      • https://physioextra.ca/sciatalgie/, consulté le 15 juin 2019
      • https://www.ameli.fr/rhone/assure/sante/themes/sciatique/consultation-traitement, consulté le 18 juin 2019
      • https://www.medisite.fr/mal-de-dos-les-medecines-douces-point-ling-gu-soulager-la-sciatique-par-lacupuncture.1272684.524203.html, consulté le 18 juin 2019
      • https://www.topsante.com/medecine/mal-de-dos/sciatique/5-remedes-naturels-contre-la-sciatique-57101/(page)/4, consulté le 18 juin 2019
      • https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/sciatique-177239, consulté le 2 juillet 2019
      • https://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=sciatique-pm-prevention-de-la-sciatique, consulté le 2 juillet 2019
      • https://www.osteopathe-syndicat.fr/osteopathie-prevention, consulté le 3 juillet 2019

      Votre navigateur est obsolète!

      Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

      ×