Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

L’ostéopathie pour soulager la sciatique : un traitement efficace et naturel

osteopathie et sciatique : comprendre et traiter la douleur


Vous avez mal dans le bas du dos ? La douleur descend dans la fesse et dans la jambe ? Vous avez probablement une sciatique.

Qu’est-ce que la sciatique ? Comment la soulager par des thérapies naturelles ? Comment l’ostéopathie peut vous aider ? On vous dit tout !

Quelques rappels sur la sciatique :

La sciatique, ou névralgie du nerf sciatique, est cette douleur que vous pouvez ressentir le long de la jambe lorsque le nerf sciatique est comprimé ou irrité au niveau d’une de ses racines, ou sur son trajet.

Les symptômes sont divers, mais le principal est la douleur, qui diffère dans sa localisation selon la racine touchée. Elle est surtout présente à l’effort, en position assise, ou à la toux. La sciatique étant une névralgie, d’autres symptômes peuvent être des fourmillements dans les jambes, ou des engourdissements, et parfois une perte de sensibilité ou de force.

Les causes sont nombreuses :

  • Elles peuvent être pathologiques, auquel cas une prise en charge par un médecin est souvent nécessaire.
  • La sciatique peut également être causée par des dysfonctionnements du corps, qui ne relèvent pas d’une maladie à proprement parlé, mais qui peuvent être à l’origine de douleurs. Auquel cas des thérapies naturelles telles que l’ostéopathie peuvent se prouver très efficaces.

La prise en charge médicale de la sciatique :

La sciatique a de nombreuses origines, dont certaines requièrent d’être traitées par la médecine traditionnelle.

Avant de mettre en place un traitement quel qu’il soit, le diagnostic doit être posé, afin de déterminer dans un premier temps s’il s’agit bien d’une sciatique, puis d’en identifier l’origine.

Il s’agit d’abord de préciser quelle est la racine touchée : L5 ou S1. La racine touchée peut être déterminée par la typographie de la douleur, c’est-à-dire sa localisation. On cherche également les circonstances d’apparition de la douleur, ce qui l’a causée et pourquoi.

Les examens complémentaires tels que la radio ou l’IRM ne sont pas prescrits dans un premier temps, à moins que la sciatique persiste avec le temps, résiste au traitement ou est d’emblée hyperalgique.

Une fois le diagnostic posé, un traitement est mis en place. Il peut prendre plusieurs formes :

Le traitement médical de la sciatique :

  • Dans un premier temps, le médecin prescrit un antalgique tel que le paracétamol. Si ce dernier n’est pas suffisamment efficace, des antalgiques plus forts comme le tramadol peuvent être prescrits.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent être utiles pour passer certains caps, traverser des phases de crises inflammatoires aiguës.
  • Le médecin peut également prescrire des myorelaxants si l’origine de la sciatique est une contracture musculaire.
  • Des séances de kinésithérapie peuvent également être prescrites dans certains cas.
  • Si la douleur persiste, le médecin peut référer vers un rhumatologue qui pratiquera une infiltration.

Le traitement chirurgical de la sciatique :

  • La sciatique est principalement traitée par chirurgie lorsque l’origine est une hernie discale. Dans ce cas-là, la chirurgie consiste à retirer la hernie discale et « nettoyer » le disque intervertébral.
    Cette chirurgie peut être pratiquée en urgence dans les cas d’une sciatique paralysante, ou de syndrome de la queue de cheval (incontinence des sphincters anal et/ou urinaire).
    Bien que la chirurgie soit efficace sur une hernie discale, des douleurs lombaires persistent souvent. Des complications peuvent aussi être possibles (infection, hématome, écoulement de liquide céphalo-rachidien…).
  • La chirurgie peut également être proposée dans certains cas d’arthrose.

Les thérapies naturelles pour soulager la sciatique :

Dans certains cas, des thérapies plus naturelles que les médicaments ou la chirurgie peuvent se trouver efficaces :

  • La médecine chinoise : celle-ci dive les douleurs en deux types :
  • Les douleurs Yang, aigues, aggravées par l’effort et calmées par le repos
  • Les douleurs Yin, qui perdurent dans le temps, et sont aggravées par le repos, notamment la nuit, provoquant des réveils nocturnes. Elles sont calmées par le mouvement, comme des petits étirements, surtout le matin.
  • L’acupuncture : qui est l’une des 5 branches de la médecine chinoise. L’acupuncture consiste à planter de petites aiguilles dans certaines zones précises du corps, alignées sur les méridiens. C’est une médecine qui se base sur l’énergie vitale du corps, et a pour but de la faire circuler librement.
  • L’auriculothérapie : c’est une thérapie qui consiste à stimuler des points précis au niveau de l’oreille afin de soulager les douleurs dans tout le corps. Selon cette médecine, chaque partie de l’oreille correspond à une partie du corps. Pour stimuler ces points au niveau du pavillon de l’oreille, on peut utiliser soit des aiguilles, soit des petits clous ou même des infrarouges.
  • L’homéopathie
  • La phytothérapie : ou la médecine par les plantes. Pour la sciatique, on peut notamment utiliser de l’harpagophytum, des feuilles de choux ou de mélilot.
  • L’aromathérapie : ou la médecine par les huiles essentielles.
  • Le yoga : cette pratique permet d’étirer tous les muscles du corps et donc soulager la sciatique. Le yoga permet en plus de se vider l’esprit, ce qui aide également à diminuer les douleurs.

sciatique et traitement en ostéopathie

L’ostéopathie pour traiter et prévenir la sciatique

Bien évidemment, l’ostéopathie est une excellente alternative à la médecine traditionnelle pour soulager les douleurs de la sciatique.

En qualité de thérapie holistique, l’ostéopathie permet de traiter efficacement de nombreuses origines d’une douleur sciatique.

Avant toute chose, en qualité de thérapeute de première main, l’ostéopathe réalisera un interrogatoire et un examen physique complet afin de s’assurer que la cause de la sciatique ne nécessite pas une prise en charge médicale préalable.

Une fois certain que l’origine des douleurs de son patient sont bien de son ressort, l’ostéopathe effectuera certains tests qui lui permettront de déterminer quelles sont les zones qui peuvent venir irriter ou comprimer le nerf sciatique, causant ainsi des sciatalgies.

Le problème peut être local :

  • Les vertèbres lombaires peuvent être en dysfonction et irriter le nerf sciatique, ce qui causera des douleurs. L’ostéopathe va donc restaurer la mobilité au niveau des vertèbres du bas du dos, afin que celles-ci soient libres et n’enflamment pas le nerf sciatique, ce qui soulagera donc les douleurs.
  • Les organes du petit bassin tels que la vessie ou l’utérus, s’ils sont restreints dans leur mobilité, peuvent comprimer le nerf sciatique. L’ostéopathie viscérale peut donc restaurer la mobilité de ces organes et les empêcher d’irriter le nerf sciatique afin de soulager les douleurs.
  • Le muscle piriforme est un muscle souvent contracté car très utilisé. Lorsque celui-ci est trop contracté, il comprime le nerf sciatique et est à l’origine de ce que l’on appelle une « sciatique tronquée ». Il peut être contracté pour plusieurs raisons, que l’ostéopathe peut déterminer et en suite traiter, afin que le muscle ne comprime plus le nerf sciatique.
  • Des contractures musculaires locales ou des dysfonctions articulaires du membre inférieur peuvent comprimer ou irriter le nerf sciatique localement sur son trajet. L’ostéopathe peut donc lever ces dysfonctions afin que le nerf ne soit plus comprimé, et soulager les douleurs.

L’origine de la sciatique peut également être à distance des douleurs, car le corps est un tout, et toutes les structures peuvent influer les unes sur les autres. C’est ce qui fait de l’ostéopathie une thérapie de choix pour traiter la sciatique, notamment lorsque la médecine s’est prouvée peu efficace. En effet, l’ostéopathie est une thérapie globale, qui prend le corps dans son ensemble. L’ostéopathe cherchera donc à traiter tous les dysfonctionnements du corps, où qu’ils soient, qui peuvent avoir une influence sur le nerf sciatique :

  • Des dysfonctions cervicales, par exemple, peuvent influer sur les lombaires et causer ces dernières à irriter le nerf sciatique. L’ostéopathe lèvera alors les dysfonctions au niveau du cou pour soulager les lombaires et donc, la sciatique.
  • Des dysfonctions crâniennes peuvent influer sur le sacrum, qui peut lui-même causer une contracture du piriforme qui va comprimer le nerf sciatique, causant des douleurs. L’ostéopathe peut donc corriger des dysfonctions au niveau du crâne afin que les membranes qui le lient au sacrum puissent être libérées, ce qui soulagera la sciatique.

La sciatique touche beaucoup de patients, et peut être causée par de nombreuses pathologies ou dysfonctionnements du corps. Certaines douleurs ne peuvent pas être expliquées, et donc traitées, par la médecine traditionnelle. C’est là que les thérapies naturelles entrent en jeu.

L’ostéopathie est une thérapie de choix puisqu’elle permet de traiter le corps dans son ensemble, et lever toutes les dysfonctions pouvant être à l’origine de douleurs sciatiques.

Mais il existe aussi d’autres méthodes naturelles pour soulager ces douleurs, et parfois, la meilleure solution est d’associer plusieurs disciplines, afin d’avoir les meilleures chances de rétablissement possibles.


Je souhaite consulter un ostéopathe pour ma sciatique 




Bibliographie

  • https://www.sciencesetavenir.fr/sante/la-sciatique-definition-symptomes-traitement_27391, consulté le 15 juin 2019
  • https://www.ameli.fr/rhone/assure/sante/themes/sciatique/reconnaitre-sciatique, consulté le 15 juin 2019
  • https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/sciatique-177239, consulté le 15 juin 2019
  • http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/sciatique/quels-signes, consulté le 15 juin 2019
  • https://physioextra.ca/sciatalgie/, consulté le 15 juin 2019
  • https://www.ameli.fr/rhone/assure/sante/themes/sciatique/consultation-traitement, consulté le 18 juin 2019
  • https://www.medisite.fr/mal-de-dos-les-medecines-douces-point-ling-gu-soulager-la-sciatique-par-lacupuncture.1272684.524203.html, consulté le 18 juin 2019
  • https://www.voixdespatients.fr/lauriculotherapie-pour-soulager-la-douleur.html, consulté le 18 juin 2019
  • https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/sciatique-177239, consulté le 18 juin 2019
  • https://www.topsante.com/medecine/mal-de-dos/sciatique/5-remedes-naturels-contre-la-sciatique-57101/(page)/4, consulté le 18 juin 2019
  • https://www.alternativesante.fr/vertebres/lumbago-et-sciatique, consulté le 18 juin 2019
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×