Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Traitement de la sciatique : l'ostéopathie bien sur !

osteopathie et sciatique : traiter la douleur du bas du dos et de la fesse

Une douleur dans la fesse qui descend dans la jambe ?

Les signes de la sciatiques peuvent être variés : douleur dans le bas du dos, dans la fesse, comme une brûlure, de l'électricité, ou des fourmillements, engourdissement de la jambe, perte de sensibilité, faiblesse musculaire....  La douleur est généralement accentuée en position assise, au mouvement et à la toux. 

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, consultez votre ostéopathe pour effectuer un bilan.

Prendre RDV avec un ostéopathe pour ma sciatique 

Qu’est-ce que la sciatique ?

Vous en avez sûrement déjà entendu parler, la sciatique est LA douleur à laquelle on pense quand on a mal à la jambe. Mais qu’est-ce que c’est exactement ?

La sciatique, comme son nom l’indique, est une douleur sur le trajet du nerf sciatique. Si elle s’associe à des douleurs lombaires, on l’appelle alors lombosciatique.

Le nerf sciatique est le nerf le plus volumineux du corps. Il assure les fonctions sensitive et motrice de la jambe : c’est un nerf mixte. Il nait de plusieurs racines au niveau des vertèbres lombaires et sacrées et n’innerve pas la même partie de la jambe selon s’il nait d’une racine ou d’une autre, ce qui peut aider à déterminer la cause selon la localisation de la douleur. Les deux racines principales sont L5 et S1.

La sciatique est donc une douleur le long du trajet de ce nerf, lorsque celui-ci est comprimé, enflammé ou lésé.

Quels sont les symptômes d’une sciatique ?

  • La douleur : c’est le premier symptôme. Elle n’a cependant pas la même localisation selon la racine du nerf touchée.
  • Une sciatique L5 donnera une douleur dans la fesse, puis sur le côté de la cuisse, le côté de la jambe, et parfois jusqu’au dos du pied.
  • Une sciatique S1 quant à elle va donner une douleur dans la fesse, derrière la cuisse, au dos de la jambe qui peut aller jusqu’à la plante du pied.

La plupart du temps, la sciatique fait mal uniquement d’un côté, mais dans certains cas comme un canal lombaire rétréci (par de l’arthrose notamment), elle peut être bilatérale.

Si la douleur commence non pas dans la fesse mais dans les lombaires, c’est une lombosciatique.

C’est une douleur qui est souvent déclenchée par un effort comme le fait de porter quelque chose de lourd. Elle est souvent aggravée par la position assise, les efforts, et est impulsive à la toux ou à l’éternuement.

La douleur est en général plus supportable en position couchée.

  • Des fourmillements voire des troubles sensitifs : lorsqu’une racine nerveuse est touchée, on peut ressentir des fourmillements, des engourdissements dans les membres, et parfois avoir des pertes de sensibilité.
  • Des troubles moteurs : lorsque le nerf sciatique est comprimé ou lésé on peut alors ressentir des pertes de force dans la jambe ou le pied.

Les signes de gravité de la sciatique

Une douleur sciatique n’est, dans la plupart des cas, pas une urgence. Mais il existe des signes de gravité auxquels il faut faire attention :

  • Fièvre
  • Douleur intense (sciatique hyperalgique)
  • Paralysie des membres inférieurs (sciatique paralysante)
  • Syndrome de la queue de cheval / Troubles sphinctériens (incontinence du sphincter urinaire et/ou anal)
  • Difficultés à la miction, troubles de l’érection...

Si ces symptômes apparaissent en association avec une douleur sciatique, il est conseillé de consulter rapidement un médecin.

Un ostéopathe pour soulager et traiter ma sciatique

Quelles sont les causes de la sciatique ?


Les causes d’une sciatique sont nombreuses.

Elles peuvent être pathologiques :

  • La hernie discale est la cause principale
  • De l’arthrose des vertèbres lombaires
  • Une fracture tassement vertébrale due à un traumatisme ou de l’ostéoporose
  • Une maladie inflammatoire de la colonne comme la spondylarthrite ankylosante
  • Une infection au niveau du rachis
  • Une tumeur au niveau de la colonne ou dans les environs

D’autres causes peuvent causer des sciatalgies ou sciatiques tronquées qui ne sont pas de vraies lésions du nerf sciatique mais provoquent les mêmes douleurs :

  • Un disque abimé qui va causer une inflammation locale qui va toucher le sciatique
  • Une contracture du muscle piriforme ou pyramidal qui va comprimer le nerf sciatique
  • Des adhérences du nerf sciatique localement au niveau de différentes portions du nerf

Une sciatique, correspondant à une compression du nerf sciatique, peut donc avoir des causes très  différentes : traumatisme, mauvaise posture, contracture musculaire, hernie discale...

Attention, des douleurs semblables à celles de la sciatique peuvent aussi être causées par des problèmes au niveau d’autres structures du corps comme des douleurs articulaires lombaires ou des articulations du membre inférieur. Des douleurs musculaires de la fesse et/ou de la jambe peuvent aussi faire penser à des douleurs sciatiques. C’est pourquoi il est important de bien poser le diagnostic et déterminer la cause.


Comment l’ostéopathie peut soulager votre sciatique

Tout d’abord, afin que le traitement soit optimal, il est important pour l’ostéopathe de déterminer la cause précise de la sciatique : il faut donc chercher la ou les zone(s) où le nerf sciatique peut être comprimé ou irrité.

mal au dos, sciatique : quel traitement efficace et naturel

L’ostéopathe va donc combiner les informations qu’il reçoit du patient, comme la localisation de la douleur, à ce qu’il retrouve en posant les mains sur les structures pouvant être à l’origine de la sciatique. 

Il peut également se servir des examens complémentaires que le patient pourrait avoir fait s’il a vu d’autres professionnels médicaux auparavant.

Une fois la cause identifiée, l’ostéopathe peut alors utiliser plusieurs techniques, selon l’origine du problème.

Il peut y avoir des dysfonctions locales, qui vont directement avoir un impact sur le nerf sciatique :

  • Au niveau des lombaires : de l’arthrose, ou même des dysfonctions vertébrales ostéopathiques peuvent venir irriter le nerf sciatique, causant donc la douleur. L’ostéopathe va alors lever les dysfonctions et redonner de la mobilité à la colonne lombaire pour que celle-ci ne soit plus la cause de sciatalgies.
  • Au niveau du petit bassin : le manque de mobilité des organes du petit bassin comme la vessie ou l’utérus peut venir comprimer le nerf sciatique et être source de douleurs. Il s’agit donc de venir travailler à ce niveau pour redonner de la mobilité à ces organes.
  • Au niveau du bassin : le muscle piriforme, s’il est trop contracté, peut comprimer le nerf sciatique, c’est ce qu’on appelle une sciatique tronquée. L’ostéopathe peut donc travailler sur ce muscle directement, ou sur le sacrum (sur lequel il s’attache), pour qu’il ne comprime plus le nerf sciatique.
  • Au niveau du membre inférieur : le nerf sciatique peut être comprimé ou irrité localement sur son passage le long du membre inférieur. L’ostéopathe va donc rechercher des contractures musculaires ou des dysfonctions articulaires au niveau des membres inférieurs afin de les lever si celles-ci sont à l’origine d’une sciatalgie.

Il ne faut pas oublier également que l’ostéopathie est une thérapie globale, qui prend le corps dans son ensemble, et il peut donc y avoir des dysfonctions dans le reste du corps, qui auront un impact indirect sur le nerf sciatique. En effet, des dysfonctions cervicales peuvent influencer sur les lombaires et donc sur le nerf sciatique. Tout comme des dysfonctions crâniennes peuvent également avoir un impact sur le sacrum via les membranes et donc indirectement sur le nerf sciatique.

L’ostéopathie voit le corps comme un tout, à l’intérieur duquel tout est lié. Il est donc important pour l’ostéopathe de regarder le corps du patient dans sa globalité, afin de ne pas passer à côté de la cause. Déterminer l’origine précise du problème permet un traitement optimal et durable de la sciatique.

La sciatique est un motif de consultation récurrent en cabinet d’ostéopathie. Lorsque les causes qui nécessitent un avis médical préalable sont écartées, l’ostéopathe peut avoir un impact réel, positif et durable dans le temps sur ce type de douleurs.

N’hésitez pas à contacter votre ostéopathe si ce type de douleur se fait sentir, ce dernier est peut- être la réponse à vos problèmes.

Bibliographie

  • https://www.sciencesetavenir.fr/sante/la-sciatique-definition-symptomes-traitement_27391, consulté le 15 juin 2019
  • https://www.ameli.fr/rhone/assure/sante/themes/sciatique/reconnaitre-sciatique, consulté le 15 juin 2019
  • https://www.santemagazine.fr/sante/fiche-maladie/sciatique-177239, consulté le 15 juin 2019
  • http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/sciatique/quels-signes, consulté le 15 juin 2019
  • https://physioextra.ca/sciatalgie/, consulté le 15 juin 2019
  • https://osteopathie.ooreka.fr/comprendre/osteopathie-sciatique, consulté le 17 juin 2019

L'ostéopathe permet un traitement adapté de la cause de votre sciatique ; en qualité de thérapeute de première intention, il pourra si nécessaire vous réorienter vers un spécialiste permettant une prise en charge complémentaire. 

Prendre RDV avec un ostéopathe pour ma sciatique 

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×