Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Tendinite du talon d'Achille : prévention et traitement

Tendinite du talon d'Achille, traitement naturel avec l'ostéopathe
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 66174 patients et 1313 ostéopathes.
Si vous ressentez une douleur à l'arrière du talon, attention à la tendinite du talon d'Achille, ou tendinopathie d'Achille. 

Comment a-t-elle pu se mettre en place ? Quels traitements sont proposés ? L’ostéopathie peut-elle vous soulager et vous guérir ? Comment prévenir cette tendinite d'Achille ? C’est le sujet de cet article.

Mieux comprendre le tendon d’Achille 

Tendinite d'Achille

Le tendon d’Achille se trouve à l’arrière du pied. Il s’insère sur le calcanéum. Ce tendon est la terminaison des muscles formant le mollet

: le muscle soléaire, les muscles gastrocnémiens médial et latéral et le muscle plantaire. Les tendons de tous ces muscles se rejoignent afin de former le tendon d’Achille, tendon plat et très épais.

Le tendon d’Achille joue à la fois un rôle d’absorption des contraintes transmises au pied lors de la marche et de la course et à la fois un rôle moteur en permettant la flexion plantaire du pied.

Comment apparaît la tendinopathie d’Achille ?

Le mécanisme lésionnel de cette tendinopathie d'Achille se fait soit par conflit de friction soit par excès de traction.

Le conflit de friction peut s’expliquer par :

  • Un frottement sur un relief osseux anatomique trop prononcé au niveau du calcanéum
  • Un frottement du tendon en conflit dans sa gaine
  • Un frottement dans une chaussure mal adaptée au pied ou à l’activité pratiquée

L’excès de traction lors d’une activité répétée fréquemment entraîne des microtraumatismes et abîme le tendon dans sa structure.

Ces 2 mécanismes lésionnels entraînent donc différentes formes de tendinopathies.

Les tendinopathies d’Achille par excès de tension :

  • Tendinopathies corporéales : chez les sujets entre 30 et 40 ans suite à un surmenage sportif entraînant des micro-traumatismes répétés
  • Enthésopathies : inflammation du tendon à son insertion sur le calcanéum suite à des tractions trop importantes sur le tendon. On les retrouve aussi chez les sujets âgés à cause d’une anomalie morphologique ou chez les sujets jeunes atteints de la maladie de Haglund (angle postéro-supérieur du calcanéum trop saillant entraînant un conflit entre la chaussure et l’insertion du tendon).

Les tendinopathies achilléennes par conflit de friction

  • Péri-tendinite : inflammation de la gaine tendineuse suite à des adhérences entraînant un mauvais glissement du tendon sous la peau
  • Ténosynovite : friction du tendon au sein de sa gaine pouvant être favorisée par les chaussures montantes et entraînant des douleurs et un épaississement diffus du tendon
  • Bursites : inflammation des bourses synoviales pré-achilléenne et/ou rétro-achilléenne

La tendinite d'Achille chez le sportif... Mais pas seulement !

Ces tendinopathies d’Achille sont, la plupart du temps, des pathologies du sportif. Si c'est votre cas, n'hésitez pas à consulter un ostéopathe du sport.

Un terrain de stress associé à une mauvaise hygiène de vie (rythme de travail, alimentation, sommeil, hydratation) peut également être la cause d'une tendinite d'Achille chez la personne sédentaire.

Ainsi, c'est l'ensemble de la population qui est potentiellement concernée par la tendinite d'Achille.

Des facteurs de risque externes sont responsables d’excès de contrainte sur le tendon :

  • Mauvais entraînement : pas d’échauffements, changement brutal de rythme, surentraînement
  • Terrain, chaussage
  • Certains médicaments : augmentent la raideur, déséquilibrent muscle/tendon

Les facteurs de risque internes suivants sont responsables d’une moindre résistance du tendon. 

  • Dégénérescence liée à l’âge
  • Défaut de longueur et d’extensibilité musculotendineuse : il faut faire des étirements en prévention
  • Déséquilibre entre muscles agonistes et antagonistes
  • Alimentation (nourriture trop acidifiante)
  • Déshydratation
  • Fatigue
Tendinite d'Achille sportif



Quels sont les signes de la tendinite du talon d'Achille ? 

A l’interrogatoire, le patient décrit une douleur à l’arrière du talon. 

Un tendon d'Achille qui brule, qui craque, qui grince, ou avec une boule, une zone dure ou épaisse, peut vous faire suspecter une tendinite d'Achille.

Lors de l’examen physique, on retrouve la triade spécifique de la tendinite :

  • Douleur à la palpation du tendon
  • Douleur à l’étirement du mollet
  • Douleur à la contraction contre-résistance en flexion plantaire

Une échographie peut être faite suivie d’une IRM si nécessaire. On recherche :

  • Un épaississement tendineux
  • Des calcifications du tendon et/ou des nodules
  • Des micro-ruptures, ou des fissures du tendon
  • Une désinsertion partielle

Quels sont les traitements habituels de la tendinopathie d'Achille ?

Pour une tendinopathie corporéale sont préconisés :

  • Du repos pendant 4 à 6 semaines : on évite la course et les sauts
  • De la rééducation pendant 2 à 3 mois avec de étirements et de la musculation
  • Des anti-inflammatoires pendant maximum 1 mois : en respect de la loi anti-dopage on ne fait ni entraînement ni compétition sur cette période
  • Un traitement chirurgical si le traitement médical n’a pas fonctionné

Sur cette pathologie l’infiltration de corticoïdes est contre-indiquée.

En cas de péri-tendinite, on propose :

  • Des anti-inflammatoires sur une courte durée
  • Des ultrasons
  • Des massages de décollement
  • Des infiltrations de corticoïdes dans l’espace pré-achilléen

Dans le cas d’une ténosynovite, le traitement consiste en :

  • Repos
  • Glace
  • Anti-inflamamtoire
  • Suppression du conflit pouvant être responsable : chaussures

Si les douleurs des ces différentes tendinopathies sont dues à une anomalie morphologique, on propose :

  • Un traitement conservateur : talonnette ou orthèse plantaire
  • Un traitement chirurgical : ostéotomie du calcanéum, ablation des calcifications, résection de la bursite

L'ostéopathe pour prévenir et soulager la tendinopathie d’Achille 

La médecine traditionnelle permet de diminuer efficacement les douleurs de la tendinite.

Cependant, privilégiez dans un premier un traitement naturel agissant sur la cause directe de votre tendinite. En effet, les anti inflammatoire et même la chirurgie ne seront que des "cache douleurs" si la cause mécanique (bassin, cheville, genou...) n'est pas prise en charge.

L'ostéopathie permet ainsi une prise en charge pleinement adaptée et naturel de la tendinite du talon d'Achille.

Si l'inflammation est trop importante, la prise d'anti inflammatoires peut être cependant nécessaire ; cette prise médicamenteuse sera complémentaire à l'action de l'ostéopathe.

Tendinite-Achille-traitement

Un trouble postural, une articulation légèrement désaxée peuvent favoriser l’apparition d’une tendinopathie achilléenne. En effet, cela peut entraîner des tensions, des étirements supplémentaires sur votre tendon et le mettre en souffrance. Un bon équilibre des structures du corps est nécessaire pour une fonction optimale et pour prévenir l’apparition de pathologies.

Les zones que votre ostéopathe va tester et traiter sont les suivantes :

  • Les éléments osseux et tissulaires du pied et de la cheville pour redonner un appui optimal lors de la marche et de la course.
  • En particulier, la mobilité du calcanéum étant donné l’insertion du tendon d’Achille à ce niveau.
  • Le genou étant donné l’insertion des muscles formant le tendon d’Achille au niveau de la face postérieure et de la partie proximale du tibia, de la membrane interosseuse et de la fibula (anciennement péroné)
  • Le bassin doit présenter un bon équilibre pour permettre une marche et une course idéale
  • Les vertèbres lombaires doivent avoir une bonne mobilité pour éviter la compression des racines nerveuses responsables de l’innervation des muscles concernés dans la tendinopathie d’Achille

L’ostéopathie consiste en une prise en charge globale et complète du patient. Même si le motif de consultation se situe au niveau du membre inférieur, le traitement de l'ostéopathe pour la tendinite concerne le corps entier du patient pour un traitement ostéopathique optimal.

L'ostéopathe est à consulter à titre curatif pour optimiser la récupération de votre tendinite. Il permet également d'éviter les récidives de tendinopathie ; l'ostéopathe a donc un rôle préventif important dans la prise en charge de votre tendinite du talon d'Achille.


Article écrit par Caroline BAILLET, ostéopathe

Sources : 

https://www.revmed.ch/RMS/2015...

https://www.msdmanuals.com/fr/...

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 66174 patients et 1313 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 66174 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×