REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Mal de dos et fièvre : un sujet brûlant

mal au dos et fièvre

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Vous souffrez de mal au dos et en même temps de fièvre, et vous vous demandez s'il y a lieu de vous inquiéter ? Et tout d'abord quel rapport peut-il y avoir entre mon lumbago, mon torticolis et mon état fébrile ? 

Si la plupart du temps l'association de ces deux symptômes n'est pas particulièrement inquiétante, certains maux de dos peuvent toutefois vous alerter lorsque vous présentez une fièvre associée. 

Certaines pathologies, comme par exemple la pyelonéphrite (plutôt vers le bas du dos) ou la méningite (au niveau du cou) sont à prendre en charge en urgence.

Alors, quels signes surveiller ? Quand me rendre aux urgences ? Faut-il consulter votre ostéopathe ? On vous dit tout ! 

Est-ce qu’un mal de dos avec de la fièvre est grave ?

Même s’il est toujours possible de jouer de malchance et d’avoir simultanément une douleur au dos bénigne avec un rhume, la présence d’une fièvre fait partie des signes d’alerte médicaux. On les appelle les « drapeaux rouges ». Ils permettent au personnel de santé d’être vigilant et de rechercher une cause plus grave à votre douleur du rachis. Cependant certaines études remettent en question leur validité pour différencier les causes graves des causes bénignes de mal de dos.

Le principe de vigilance s’applique. Si vous souffrez du dos et qu’une fièvre est présente, il est recommandé de prendre un avis médical dans la journée. Si votre médecin ne répond pas, il vaut mieux contacter le 15 ou la maison médicale de garde.

Quels sont les symptômes « drapeaux rouges » lorsque vous souffrez du dos ? 

  • Une douleur aigue évoquant une déchirure dans le haut et le milieu du dos
  • La présence de fièvre ou de frissons répétés
  • Un mal de dos associé à une douleur dans la poitrine, la mâchoire et/ou le bras gauche.
  • Des malaises, des sueurs froides, des lèvres bleues
  • La perte de force et/ou des sensations inhabituelles dans un membre, par exemple : votre jambe ne vous porte plus.
  • Des douleurs du rachis associées à une incontinence urinaire ou fécale
  • Une douleur lombaire associée à une masse pulsatile dans le ventre, une pesanteur, ou une perte de circulation dans les jambes.
  • Un diagnostic de cancer
  • Une perte de poids majeure sans raison
  • Une douleur au dos associée à une douleur au ventre ou une défense abdominale (un ventre très dur lorsque les abdominaux sont relâchés), ou encore la présence de sang dans les urines ou les selles.
  • La présence d’une infection, d’une chirurgie récente ou d’une plaie profonde.
  • Une douleur du rachis avec une difficulté à supporter la lumière, une raideur de la nuque, une fièvre, des maux de tête, des battements cardiaques rapides et des troubles du comportement comme la somnolence, l’incohérence…
  • Un traumatisme violent
  • Un traitement prolongé de corticoïdes (plusieurs mois ou années)

La majorité des douleurs au dos ne sont pas graves. Leur gravité est inhabituelle mais pas exceptionnelle. Ne faites donc pas le dos rond, consultez ! Mieux vaut être trop prudent que pas assez.

Consulter un ostéopathe après le diagnostic médical

A ce stade une consultation immédiate chez votre ostéopathe est trop précoce. Il ne pourra pas vous traiter et vous référera vers un service médical. Une fois le diagnostic posé et tous les signes de gravité écartés, votre ostéopathe vous apportera une aide précieuse pour vous soulager.

Consulter un ostéopathe

Mal de dos et fièvre

Que cache une douleur du rachis associée à de la fièvre ?

Généralement, la présence d’une fièvre chez un patient souffrant du dos évoque la possibilité d’une infection ou d’un cancer. Les inflammations majeures peuvent parfois entraîner une augmentation de la température.

La fièvre associée à un cancer est généralement faible, autour de 38°C, mais récurrente. Une infection provoque une fièvre souvent plus importante et brutale, des frissons et une sudation.

Dans les cas de cancer ou d’infection, on peut noter une perte d’appétit et un amaigrissement.

Diagnostic

Face à de tels symptômes, le médecin va procéder un interrogatoire afin de mieux cerner les maladies à risques :

  • Est-ce que vous avez déjà eu mal au dos avant ? Un diagnostic a-t-il déjà été posé ? par exemple de l’arthrose, des problèmes des disques intervertébraux…
  • Est-ce que vous avez eu des chirurgies anciennes ou récentes ?
  • Souffrez-vous d’une maladie ? comme une spondylarthrite ankylosante, etc.
  • Avez-vous déjà eu un cancer ?
  • Est-ce que vous avez de l’hypertension artérielle ? Fumez-vous ? Il recherche des facteurs de risques cardio-vasculaires.
  • Avez-vous des troubles immunitaires ? par exemple une immunosuppression, toxicomanie…
  • Avez-vous d’autres symptômes : des diarrhées, nausées, mal au ventre ou à la tête… ?
  • Etes-vous fatigué ?

Il mène son enquête et affine les questions pour rechercher la cause de votre état.

Le docteur procède ensuite à un examen pour rechercher la présence d’adénopathies (gonflement des ganglions lymphatiques) ou d’un œdème. Il examine votre dos.

Suivant les informations recueillies, il poursuit par une auscultation pulmonaire, une palpation abdominale et pelvienne.

Examens complémentaires

Enfin si besoin, il prescrit des examens complémentaires :

  • La radiographie renseigne sur l’état osseux de la colonne vertébrale : arthrose, fracture…
  • Le scanner et l’IRM sont plus complets. Grâce à eux, on visualise les tissus mous.

En cas de suspicion de cancer, on peut compléter par une numération de la formule sanguine et éventuellement une biopsie sur une grosseur suspecte.

Si c’est la recherche d’une infection qui est favorisée, le médecin demande des analyses de sang pour connaître les taux de globules blancs et la vitesse de sédimentation (VS). Il peut aussi faire un prélèvement pour réaliser des cultures bactériennes en laboratoire afin de connaître le germe responsable.

Il complétera, en cas de besoin, par des examens spécifiques.

Quelles sont les atteintes spécifiques du dos avec de la fièvre ?

Certaines infections du rachis peuvent engendrer une fièvre et des douleurs au dos. On peut ainsi retrouver de manière non exhaustive :

Spondylodiscite : il s’agit d’une infection d’un ou plusieurs disques intervertébraux survenant souvent suite à un geste chirurgical ou dans un contexte d’immunosuppression. L’infection peut s’étendre aux corps vertébraux adjacents. Il s’agit d’une infection rare mais grave.

Abcès épidural : C’est une collection de pus entre deux méninges, qui sont les enveloppes de notre moelle et de notre cerveau. Les abcès épiduraux se trouvent principalement au niveau thoracique ou lombaire. Ils font souvent suite à une infection dans l’organisme. L’abcès comprime la moelle épinière. Il provoque des douleurs ou des troubles de la sensibilité dans les jambes, et une incontinence. Les patients souffrent souvent en étant allongés sur le dos.

Ostéomyélite : il s’agit d’une infection de l’os. La moelle osseuse s’enflamme, sans traitement l’os meurt petit à petit. Cette infection est généralement due au Staphylocoque doré. L’atteinte peut devenir chronique.

Méningite : c’est une inflammation de nos méninges, souvent provoquée par un virus. Le liquide situé entre les méninges s’infecte. Les patients décrivent une difficulté à supporter la lumière, des maux de tête, une raideur de la nuque, de la fièvre et des vomissements.

Les cancers provoquent également des douleurs du rachis et de la fièvre. La tumeur primitive peut se trouver sur la colonne vertébrale (moelle épinière ou vertèbres) ou être à distance et engendrer des métastases vertébrales. Certains cancers engendrent plus fréquemment des métastases sur le dos. C’est le cas des cancers de la thyroïde, du sein, du poumon, du rein et de la prostate.

Mon mal au dos et ma fièvre peuvent-ils venir d’ailleurs ?

Ces deux symptômes ne sont pas uniquement une conséquence de troubles rachidiens. Les atteintes de certains organes provoquent des douleurs projetées au niveau du dos.

Le système gastro-intestinal

Le système gastro-intestinal peut créer de vives douleurs au dos lors d’infection ou d’inflammation :

  • La pancréatite : Il s’agit d’une inflammation du pancréas, qui est une glande située profondément dans le ventre, juste en avant de la colonne vertébrale. Elle déclenche des douleurs abdominales « qui transpercent » jusqu’au dos, une fièvre, des vomissements et un abdomen défensif. Les causes d’une pancréatite sont variées.
  • La cholécystite : La vésicule biliaire s’enflamme suite à l’obstruction par des calculs biliaires. La douleur débute sous les côtes à droite vers l’abdomen, elle remonte souvent en direction du côté droit. Parfois la douleur est tellement intense qu’elle se propage au dos. Elle augmente avec la respiration. La fièvre et des nausées s’ajoutent au tableau.

Les organes pelviens

Les organes pelviens sont souvent responsables de douleur lombaire. Les femmes sont nombreuses à souffrir du bas du dos lors des règles. On visualise donc facilement les liens existants entre les deux régions. Parmi de nombreux troubles possibles, on peut noter :

  • La salpingite : C’est une infection des trompes de Fallope. Elle passe généralement inaperçue (50 à 70% des cas). Lorsqu’elle est symptomatique, on retrouve de la fièvre associée à des douleurs du bas ventre irradiant dans les cuisses et le bas du dos, des pertes jaunâtres et odorantes ou des saignements en dehors des règles. La patiente peut souffrir de ballonnements, de nausées et de brûlures en urinant.

Le système pulmonaire

Le système pulmonaire n’est pas en reste. Il est capable de créer des douleurs dorsales associées à de la fièvre lors notamment de :

  • Pleurésie : c’est une inflammation de la plèvre, l’enveloppe du poumon. La douleur est localisée à la poitrine mais peut s’étendre au dos, aux côtes et aux épaules. Elle est augmentée par la respiration profonde et la toux. Le patient est essoufflé. Il a une toux sèche et de la fièvre.
  • La covid

Le système urinaire

Il en est de même avec le système urinaire. On repère ainsi :

  • La pyélonéphrite : il s’agit d’une infection urinaire touchant le rein. Elle fait souvent suite à une cystite. Ses symptômes sont une fièvre, des brûlures ou des saignements en urinant et une douleur lombaire unilatérale irradiant vers le bas ventre. Le plus souvent, votre mal au dos est unilatéral (du côté droit ou gauche du dos) mais il peut parfois être des deux côtés.

Le zona peut entraîner de la fièvre et de vives douleurs au dos.

Il ne s’agit que d’un faible éventail des maladies pouvant provoquer ces deux symptômes. Votre médecin est le plus apte à déterminer le diagnostic.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 148979 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "MAL DE DOS"

Soulager son mal de dos en voiture

Mal au dos en voiture ?

fascia et mal de dos

Fascias et mal de dos

Mal au dos à droite

Mal au dos à droite

Mal de dos et gainage

Mal au dos la nuit

Douleur au dos la nuit

4
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×