Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Lombalgie et ostéopathie


La lombalgie est le premier motif de consultation en ostéopathie. 75% de la population est concernée par cette pathologie devenue un vrai problème de société.

La lombalgie est une douleur située au niveau du bas du dos. C'est une souffrance au niveau des 5 dernières vertèbres de la colonne vertébrale, et parfois également au niveau du sacrum et du coccyx. Les causes de ces douleurs sont multiples, du fait des différentes pathologies et des contraintes mécaniques importantes qui peuvent avoir lieu au niveau de cette zone. 

Consulter un ostéopathe

 Bienvenue sur notre dossier complet consacré au traitement de votre douleur en bas de votre dos, rédigé par des ostéopathes qui traitent cette problématique au quotidien. 

Les vertèbres lombaires

Les vertèbres lombaires sont un empilement de 5 vertèbres. Ces vertèbres sont maintenues par des muscles et des ligaments très puissants. Elles sont chacune séparées par un disque intervertébrale, qui est un fibrocartilage permettant d'amortir les chocs liées à la gravité et aux contraintes comme des accidents, des chutes...

Elles ont un rôle important dans la mobilité et la posture du corps. Elles ont aussi un rôle de protection car elles renferment la fin de la moelle épinière et le filum terminal qui font partie du système nerveux central.

Quelle est la cause de la lombalgie?

La lombalgie est la douleur au dos la plus répandue, tout âge confondu. Généralement, elle n’est qu’un symptôme dont les causes sont très variées.

Cette dernière peut prendre plusieurs formes que l’on peut classifier en deux catégories : les lombalgies aiguës et les lombalgies chroniques :

- Les lombalgies aiguës seront souvent causées par des traumatismes comme des chutes et des accidents qui vont directement affecter la structure (fracture, entorse, déchirure musculaire...). D'autres mécanismes peuvent donner une lombalgie aiguë, comme le lumbago (lié à un faux mouvement) et les douleurs projetées (liée à une souffrance d'un organe, comme le rein). Elles sont généralement sans gravité et dans 90% des cas, elles disparaissaient en quelques semaines (inférieures à 12 semaines).

- Les lombalgies chroniques seront causées par des maladies dégénératives (arthrose, hernies discales, spondylolisthésis...), des pathologies inflammatoires (spondylarthrite ankylosante...) et des pathologies de croissance (scoliose...). Elles sont dites « chroniques » car leur évolution dans le temps dépasse généralement les 12 semaines.

La lombalgie est parfois accompagnée de douleurs neurologiques comme la sciatique et la cruralgie. Ces deux pathologies sont étroitement liées car ces nerfs sortent au niveau de la colonne lombaire. Une atteinte lombaire peut donc venir les irriter et causer des douleurs de type brulure ou décharge électrique au niveau des membres inférieurs.

Pourquoi a t-on mal au dos ? Comment apparait la lombalgie ?

Comme nous l'avons vu, 3/4 de la population souffrira au moins une fois dans leur vie d'une lombalgie. Mais, dans près de 90 % des cas, la lombalgie est bénigne, ou « non spécifique ».

Les pathologies au niveau de cette zone sont nombreuses, et il est important de noter que la survenue d’une lombalgie est souvent provoquée par des facteurs mécaniques.

Saviez-vous que lorsque nous portons un objet sans plier les jambes, cela revient à multiplier son poids par 10 au niveau des lombaires ? En d’autres termes, soulever un objet de 30kg sans plier les jambes équivaut à une contrainte de 300 kg au niveau de cette zone.

Bien que votre colonne soit faite pour supporter un certain seuil de contrainte, lorsque ce seuil est dépassé des lésions peuvent apparaitre : la première étant la hernie discale.

Cependant, il existe d’autres facteurs favorisant la survenue d’une lombalgie. Ils peuvent être psychologiques, comportementaux, professionnels ou encore socio-économiques. On vous dit tout sur eux !

L’âge

La lombalgie, bien qu’elle touche toute la population, connaît des pics autour de l’adolescence et à partir de 45 ans.

À l’adolescence, les douleurs au niveau du dos sont souvent liées à une croissance soudaine. Tandis qu’à partir de 45 ans, la lombalgie survient suite à une manifestation de plusieurs pathologies différentes : arthrose au niveau des vertèbres (personnes âgées de 60 à 80 ans) ou tassement vertébral lié à l’ostéoporose (autour de 50 ans).

L’activité physique (ou à l’inverse l’inactivité physique)

Le surentrainement peut provoquer des lésions à l’ensemble des organes permettant de se déplacer (ligaments, tendons, articulations,..).

Cependant, il ne faut pas oublier que les douleurs au dos sont généralement liées à un manque d’activité physique. En effet, cela crée un déficit au niveau des muscles du dos et fragilise la colonne vertébrale. C’est pourquoi, il est recommandé de faire régulièrement de l’exercice et de s’échauffer avant d’entreprendre une activité physique.

La surcharge pondérale

Les douleurs de dos sont plus fréquentes en cas de surcharge pondérale.

Une prise de poids entraîne un affaiblissement des muscles de la ceinture abdominale, une colonne vertébrale moins soutenue, une posture inhabituelle et l'apparition d'arthrose, de hernies discales, d'inflammation des articulations dorsale.

Une mauvaise posture

Une mauvaise posture répétée, au bureau ou en voiture peut provoquer des tensions dans les muscles du dos. Ils deviennent alors trop faibles et ne permettent plus de supporter le poids de votre corps.

Les conditions de travail

Les personnes exerçants des métiers assez physique (port de charges lourdes, BTP, manutention,..) sont également plus à risque de développer un mal de dos. Les mouvements répétitifs et pas souvent bien exécutés peuvent créer des microlésions ou une torsion inhabituelle.

Une situation de travail insatisfaisante (travail sous pression, absence de pause,..) peut également contribuer aux douleurs lombaires.

Le tabac

Le tabagisme contribue à l’ostéoporose c’est-à-dire à une baisse généralisée et progressive de la quantité de tissu osseux et à une détérioration de sa structure interne.

Le stress et la dépression

Le stress augmente les tensions musculaires dans le dos mais réduit aussi les capacités de défense anti-inflammatoires. Quant à la dépression, elle serait à la fois une cause et une conséquence des maux de dos chroniques bien que les liens de causalités n’aient pas encore été résolus.

Pourquoi et quand aller voir l'ostéopathe pour la lombalgie?

L'ostéopathie nous vient souvent à l'esprit quand on parle de lombalgie et de mal de dos en général. 

Et pour cause, elle est très efficace contre ce type de plainte. A partir de différentes questions concernant ces douleurs et de différents tests ostéopathiques et médicaux, l'ostéopathe va chercher à comprendre et trouver les structures en cause de ces maux. 

Il va ainsi juger s'il y a besoin d'une réorientation médicale et dans le cas contraire quel traitement ostéopathique proposer. À partir de techniques ostéopathiques, l'ostéopathe va chercher à redonner l'amplitude physiologique des différentes structures, au niveau de la zone lombaire, et même à distance.

La lombalgie peut être causée par d'autres structures que les lombaires même. Des dysfonctionnements au niveau d'autres segments de la colonne, des membres inférieurs et du bassin peuvent causer des contraintes et donc des lombalgies. Des troubles digestifs peuvent aussi causer ces douleurs de dos, car les viscères s'attachent directement au niveau des lombaires. Il en est de même pour le système urinaire et gynécologique.

Que faire pour prévenir et soulager la lombalgie?

Une lombalgie, même bénigne, laisse des traces de son passage. Les récidives, même si elles ne sont pas si fréquentes que ça, sont plus inquiétantes car vos structures sont fragilisées (disques intervertébraux, muscles, ligaments, vertèbres...).

L’ostéopathe est donc là pour agir avec vous en vous donnant des conseils pour diminuer les risques de récidives d’une lombalgie.

Au cours de votre consultation, l’ostéopathe vous montre des exercices simples et quotidiens pouvant être mis en place pour maintenir vos lombaires en bonne santé. Il vous aide à trouver des méthodes plus efficaces pour réduire cette douleur, basées sur une activité adaptée à votre état c’est-à-dire avec des étirements, certains exercices de musculation (gainage) et des mouvements ergonomiques.

N’oubliez pas qu’il est essentiel d’adopter une bonne hygiène alimentaire car les douleurs chroniques sont souvent liées à l’acidité du corps.

En effet, plus un régime alimentaire est acidifiant, plus l’inflammation des tissus s’installe. C’est pourquoi, il est parfois nécessaire de diminuer au l’apport en produits carnés et lactés pour atténuer les crises et freiner la dégénérescence articulaire.

En alliant manipulation chez l’ostéopathe et régime anti-inflammatoire, vous retrouverez une santé de fer !

Enfin, il est aussi conseiller des consulter un ostéopathe une à deux fois par an, même si vous n'avez pas de symptômes pour prévenir d'une future lombalgie.

Vous souhaitez consulter un ostéopathe pour votre lombalgie ? Nous pouvons vous mettre en relation gratuitement avec un ostéopathe diplômé et expérimenté dans le traitement de la lombalgie proche de chez vous. Vous pouvez effectuer votre demande de RDV ci-dessous :

Je souhaite consulter un ostéopathe 

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×