Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prévenir et traiter la coiffe des rotateurs avec l'ostéopathie

coiffe des rotateurs ostéopathie
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 70827 patients et 739 ostéopathes.
Qu’est-ce que la coiffe des rotateurs ? A quoi correspond-elle ? Quel est son rôle ? De quelles pathologies peut-elle souffrir ? L’ostéopathie a-t-elle un intérêt dans ces pathologies ? Nous allons répondre à toutes ces questions !

Anatomie de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs correspond à un ensemble de muscles « coiffant » l’épaule et permettant les mouvements de l’épaule (rotations et abduction).

Ces muscles et leur action sont :

  • Le supra-épineux : abduction
  • Le petit rond : rotateur latéral
  • L’infra-épineux : rotateur latéral
  • Le sub-scapulaire : rotateur médial
  • Le tendon du long biceps : fléchisseur

coiffe des rotateurs anatomie



Tous ces muscles permettent, certes, les mouvements mais ils ont également un rôle très important de stabilisation de l’articulation de l'épaule (gléno-humérale) qui, de par ses surfaces articulaires, est très instable. Ils permettent d’assurer la coaptation et le centrage de l’articulation gléno-humérale en évitant l’ascension de la tête humérale.

La stabilité de l’épaule est également assurée par de nombreux ligaments :

  • Les ligaments gléno-huméraux supérieur, moyen et inférieur
  • Les ligaments acromio-coracoïdiens : ligaments trapézoïde et conoïde
  • Le ligament acromio-claviculaire

Concernant l’innervation, les muscles de la coiffe des rotateurs sont innervés par différents nerfs, tous issus du plexus brachial donc ayant une origine au niveau des cervicales :

  • Les muscles supra-épineux et infra-épineux sont innervés par le nerf supra-scapulaire et les racines C4 – C5
  • Le muscle petit rond est innervé par le nerf axillaire et les racines C5 – C6
  • Le muscle sub-scapulaire est innervé par le nerf subscapulaire et les racines C5 – C6
  • Le long biceps est innervé par le nerf musculo-cutané et les racines C5 – C6
Ces tendons sont très importants et surtout très sollicités dans la vie quotidienne. 

Ils peuvent donc être en souffrance suite à une hyper-sollicitation avec des mouvements répétés et entraîner une tendinite. Ils peuvent également souffrir d’usure naturelle suite aux frottements, cette usure progressive peut mener jusqu’à une rupture partielle ou totale d’un ou de plusieurs tendons, c’est la fameuse rupture de la coiffe des rotateurs. Cette rupture peut également avoir lieu suite à un traumatisme important, le tendon étant déjà ou non préalablement usé.

Nous allons développer ces différentes pathologies dont la coiffe des rotateurs peut souffrir

Pour toutes les pathologies que nous allons évoquer, le tendon le plus souvent atteint est celui du muscle supra-épineux.

douleur-épaule-coiffe-rotateurs

La tendinite de la coiffe des rotateurs

Une tendinite de la coiffe des rotateurs est une inflammation d’un ou de plusieurs de ses tendons. Cette tendinite se met en place à cause des frottements des tendons contre une surface osseuse (l’acromion) suite à des mouvements répétés provoquant, à terme, l’inflammation du tendon et de la zone. En absence de traitement la douleur peut devenir chronique.

Le patient présente :

  • Une douleur aggravée aux mouvements
  • Un déficit de mobilité active (voire passif)
  • Une diminution de force peut être ressentie

Le diagnostic peut se faire de manière clinique avec plusieurs signes :

  • Douleur à la palpation du tendon
  • Douleur à l’étirement
  • Douleur à la contraction contre-résistance
  • Des tests médicaux spécifiques de l’épaule permettent de définir le ou les tendons en souffrance et la présence ou non d’un conflit sous-acromial

Une échographie peut être réalisée. On retrouve un épanchement dans la gaine du tendon en souffrance.

Le traitement médical consiste en :

  • Du repos
  • De la glace sur la zone douloureuse pour calmer l’inflammation
  • Des antalgiques et anti-inflammatoires
  • Des infiltrations peuvent être conseillées
  • Des la rééducation : renforcement des muscles stabilisateurs de l’épaule

La tendinite calcifiante

Il existe également une tendinite spécifique, la tendinite calcifiante, correspondant à des dépôts calciques au niveau d’un tendon augmentant alors son volume et favorisant les frottements entraînant donc des douleurs importantes notamment la nuit ainsi qu’à l’effort lorsqu’on lève le bras. Les mouvements sont difficiles voire impossible. La douleur est aigue et vient par crises pouvant durer plusieurs jours. Ces tendinites peuvent être le signe d’une maladie rhumatismale pouvant impacter plusieurs zones du corps.

Le diagnostic se fait par radiographie.

Le traitement consiste, en un premier temps, en un traitement anti-inflammatoire pour diminuer la douleur suivi d’une rééducation pour diminuer l’inflammation et soulager les tendons. Une infiltration de corticoïdes peut également être proposée en cas de douleur persistante. Dans un second temps, en cas d’échec du traitement médical, un traitement chirurgical peut être proposé afin d’évacuer les cristaux calciques.

La rupture de la coiffe des rotateurs

Une rupture de la coiffe des rotateurs correspond à une rupture partielle ou totale d’un ou de plusieurs des tendons de la coiffe. Dans le cas d’une rupture de la coiffe, deux éléments s’associent : l’usure préalable du tendon ne résistant alors pas à un traumatisme plus ou moins important selon l’âge du patient.

Chez les sujets jeunes (vers 50 ans), le traumatisme est en général violent, lors d’un effort de soulèvement trop important ou d’une chute. Dans ce cas la douleur est brutale et très importante et les mouvements actifs sont impossibles (les mouvements passifs sont conservés). 

Chez les sujets âgés (après 60 ans), le traumatisme peut être infime et le patient ne ressent pas forcément de douleur lors de celui-ci, la mobilité est tout de même limitée voire impossible.

Plusieurs éléments internes et externes peuvent favorisés et aggravés l’usure des tendons :

  • Les mouvements répétés entraînant des frottements lors de l’activité professionnelle ou sportive
  • Les reliefs anatomiques trop agressifs favorisent les frottements
  • Les maladies métaboliques, tout comme le tabac, peuvent obstruer les artères irriguant la coiffe des rotateurs et empêcher ainsi le principe d’auto-guérison du corps

Les examens complémentaires réalisés sont les suivants :

  • A la radiographie, l’espace entre l’humérus et l’acromion est rétréci étant donné qu’en cas de rupture tendineuse la tête humérale s’élève. On recherche également des calcifications, de l’arthrose ou des reliefs osseux agressifs (acromion).
  • A l’échographie, on retrouve une inflammation locale et on évalue la rupture partielle ou totale des tendons
  • L’arthroscanner ou l’IRM permettent de visualiser le nombre précis de tendons rompus et l’état de ceux-ci

Un traitement fonctionnel peut être proposé avec :

  • Du repos
  • Des anti-inflammatoires et des antalgiques
  • De la rééducation, celle-ci est très importante

Cependant, selon l’âge du patient, les activités professionnelles et sportives et l’ancienneté de la rupture (donc l’état du ou des tendons), un traitement chirurgical est directement indiqué. Dans ce cas, par arthroscopie, les tendons des muscles rompus sont réinsérés sur l’os. En cas de relief osseux agressif à l’origine ou ayant favorisé la pathologie, il peut être « raboté ».

A la sortie de l’opération, le port d’une attelle ou d’une écharpe est prescrit selon l’opération ayant été réalisée.

La rééducation est ensuite indispensable ! Elle permet d’atténuer les douleurs, de récupérer la mobilité nécessaire et de renforcer les muscles de l’épaule. L'ostéopathie permet d'agir en complémentarité avec la kinésithérapie ; les tensions locales ou coco-régionales travaillées par l'ostéopathe pourront en effet optimiser la rééducation de l'épaule.

Intérêt de l’ostéopathie dans ces atteintes de la coiffe des rotateurs

De nombreuses activités professionnelles et sportives peuvent favoriser les atteintes de la coiffe des rotateurs, trouble musculo squelettique bien connu des médecins du travail... 

Pour les personnes concernées, l’ostéopathie peut être très intéressante en prévention. Des séances régulières d'ostéopathie en entreprise permettent d'ailleurs de faire reculer significativement l'apparition les pathologies de l'épaule chez les populations à risque.

Etant donné qu’une des causes principales des pathologies de la coiffe des rotateurs correspond aux frottements ayant lieu lors de mouvements répétitifs, des séances d’ostéopathie régulières permettent ainsi de supprimer des dysfonctions et des tensions pouvant favoriser ces frottements.

douleur-epaule-coiffe-rotateurs-osteopathe

Dans le cas d’une tendinite, l’ostéopathe s’intéressera aux articulations de l’épaule mais également du coude. Il ira tester et traiter, si nécessaire, les cervicales pour s’assurer non seulement d’une mobilité optimale afin d’éviter toutes tensions supplémentaires sur les muscles de l’épaule (de même pour les vertèbres thoraciques et les côtes) mais également d’une innervation optimale des muscles en éliminant toute compression nerveuse pouvant exister.

En cas de rupture tendineuse, l’ostéopathe peut agir en post-opératoire pour travailler sur les fascias ainsi que les cicatrices de l’arthroscopie afin d’éviter la mise en place d’adhérences. Ensuite, il a aussi un rôle à jouer dans la récupération de la mobilité de l’épaule grâce à ses techniques en complément de la rééducation chez un kinésithérapeute qui est absolument nécessaire.

Article écrit par Caroline BAILLET, ostéopathe

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 70827 patients et 739 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 70827 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×