Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Soulager et traiter les crampes : l'ostéopathe comme traitement naturel

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 77063 patients et 778 ostéopathes.

 Des crampes au mollet ? au pied ? au dos ? 

Dans le langage courant, on peut aussi parler de crampes pour parler de douleurs spasmodiques au niveau abdominal : des crampes gastriques, des crampes intestinales… On peut également parler de crampes pour parler de douleurs menstruelles chez la femme.

Mais une crampe, c’est avant tout une contraction musculaire involontaire

Vous savez, cette douleur au mollet qui vous empêche de continuer un effort physique, ou qui vous réveille en pleine nuit. On a tous connu cette douleur au moins une fois dans notre vie. Mais, qu’est-ce qu’une crampe exactement ? D’où vient-elle ? Comment y remédier ? Restez avec nous, on vous dit tout dans cet article.

Crampe au cou, crampe au pied et crampe au mollet

Les crampes et autres lésions musculaires

La crampe est une douleur musculaire. Mais elle n’est pas la seule responsable de vos douleurs d’origine musculaire. Quelles sont les autres causes de douleurs musculaires ? Comment distinguer la crampe de ces autres lésions du muscle ?

Il existe deux types de lésions musculaires.

  • Les « lésions » qui n’en sont pas vraiment, il s’agit là de douleurs musculaires sans lésion anatomique. Dans cette catégorie, on retrouve les crampes qui sont le résultat d’une contraction brutale et involontaire d’un muscle. Elles peuvent être très douloureuses mais sont la plupart du temps bénignes et disparaissent en quelques minutes seulement. On peut parler ici également des courbatures, familières à toute personne ayant fait du sport dans sa vie. Ce sont des douleurs diffuses présentes en général le lendemain d’un effort physique et sont dues à une surcharge du muscle en toxines (notamment l’acide lactique). Elles sont spontanément résolutives en 2 à 3 jours et il est possible de les éviter en s’étirant bien, en prenant un bain chaud, en se massant le muscle… Enfin, on peut également mentionner dans cette catégorie la contracture musculaire qui survient, en général, lors d’un effort brutal sur un muscle peu ou pas préparé. La contracture nécessite un traitement, contrairement aux lésions précédentes, qui consiste au repas, pendant 5 à 6 jours, en des myorelaxants ou des anti-inflammatoires et des massages (notamment chez le kinésithérapeute).
  • Les lésions musculaires à proprement parler qui concernent de vraies blessures avec lésion anatomique des fibres musculaires. Elles surviennent lorsque le muscle est étiré au-delà de sa limite physiologique. L’élongation est le stade qui suit la contracture, elles ne sont d’ailleurs différenciables que par imagerie afin de voir les micro-déchirures musculaires propres à cette lésion. La déchirure ou claquage est le stade suivant. Il y a, dans ce cas, rupture d’un nombre significatif de fibres musculaires. La douleur est soudaine et violente et on peut voir des ecchymoses, signes d’un saignement du muscle. La déchirure nécessite un arrêt de sport d’au moins 4 semaines pour permettre la guérison des fibres musculaires. Enfin, la rupture musculaire signe la déchirure complète du muscle. On ressent un « claquement » lors de la survenue de l’accident. L’arrêt sportif est ici de 2 mois environ pour permettre le rétablissement du muscle, qui peut parfois aller jusqu’à nécessiter une chirurgie.

Les crampes, c’est quoi exactement ?

Un peu de physiologie musculaire :

Il existe trois types de muscles : le muscle cardiaque (ou myocarde), les muscles lisses qui se situent notamment au niveau des organes digestifs et les muscles squelettiques dont la fonction est de mobiliser les différentes parties du corps. Les crampes concernent ces derniers. Les muscles squelettiques sont composés de différents faisceaux, eux-mêmes composés de fibres musculaires.

La contraction musculaire normale se fait à partir de l’influx nerveux d’un neurone moteur qui va activer des mécanismes cellulaires induisant l’entrée de sodium dans les cellules ainsi que la sortie de potassium, ce qui va activer ensuite une libération de calcium.

Les muscles squelettiques sont soumis à une contraction volontaire, sauf dans le cas des crampes.

Quels sont les différents types de crampes ?

Il existe différents types de crampes, on peut les diviser de plusieurs manières.

  • Les crampes paraphysiologiques, occasionnelles, rencontrées chez le sportif, la femme enceinte…
  • Les crampes idiopathiques, d’origine inconnue, elles comprennent les crampes nocturnes
  • Les crampes symptomatiques, qui comme leur nom l’indique sont symptomatiques d’une pathologie sous-jacente comme la maladie de Parkinson, du diabète, une insuffisance veineuse…
  • Les crampes médicamenteuses, induites par la prise de certains médicaments

On peut aussi diviser les crampes en deux catégories :

  • les crampes essentielles, bénignes et passagères
  • les crampes secondaires qui sont le signe d’une affection sous-jacente

Enfin, il existe une façon de diviser les crampes musculaires en trois catégories :

  • les crampes au repos ou crampes nocturnes,
  • les crampes à l’effort que l‘on retrouve souvent chez les sportifs,
  • les crampes de grossesse  retrouvées chez la femme enceinte notamment à partir du troisième trimestre de la grossesse.

Quelles sont les causes des crampes ?

Les crampes musculaires touchent le plus souvent les muscles des membres inférieurs : pieds, mollets, cuisses… et les mains, notamment après un long effort d’écriture.

Elles se caractérisent par une douleur vive au niveau du muscle, qui disparaît la plupart du temps spontanément après quelques minutes.

En dehors des causes pathologiques (l’insuffisance veineuse, les myopathies métaboliques, les maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson, les artériopathies, le diabète, etc…) la cause exacte des crampes musculaires est encore incertaine à ce jour.

Il existe bien certaines hypothèses, notamment :

  • l’âge
  • la fatigue
  • la déshydratation, pas suffisamment d’apport hydrique et/ou surconsommation de café, thé alcool…
  • certaines carences nutritionnelles, notamment en calcium, en potassium ou en magnésium
  • une mauvaise posture
  • l’altitude
  • l’effort physique
  • la prise de certains médicaments
  • la grossesse

Le sport et les crampes

Les crampes d’étiologie sportive ou crampes musculaires d’effort apparaissent souvent suite à un effort prolongé de type marathon. Elles surviennent généralement en cours d’effort, à la fin d’un effort ou immédiatement après.

crampes et sport

Comme pour toute crampe bénigne, les crampes associées à l’effort n’ont pas de cause précise identifiée mais il existe des facteurs de risques qui sont notamment :

  • l’âge
  • le nombre d’années de pratique sportive
  • un indice de masse corporelle supérieur à la moyenne
  • trop peu d’étirements

On peut diviser les crampes associées à la pratique sportive en plusieurs catégories.

  • La crampe apparaissant chez le sujet peu entraîné réalisant un exercice physique intense
  • La crampe apparaissant chez le sportif surentraîné
  • La crampe apparaissant chez le sujet ayant un terrain pouvant entrainer des troubles hydro-électrolytiques (déshydratation, dyskaliémie, dysnatrémie, dyscalcémie…)
  • La crampe pouvant révéler un trouble musculo-squelettique

La crampe du sportif se caractérise comme toute autre crampe par une douleur brutale et vive et une contraction spontanée et douloureuse d’un muscle ou groupe de muscles. Elle est spontanément résolutive en quelques secondes à quelques minutes mais elle peut laisser une gêne ou une sensation musculaire désagréable jusqu’à 48 heures après l’effort.

Les crampes nocturnes

Les crampes nocturnes touchent principalement le mollet, le pied et les orteils. Il s’agit d’une douleur intense et brutale et une contraction involontaire du muscle qui dure de quelques secondes à quelques minutes.

crampes nocturnes la nuit

Les causes restent aujourd’hui assez méconnues, on ne sait pas expliquer précisément le mécanisme des crampes nocturnes. On connait cependant quelques facteurs de risques comme :

  • la grossesse
  • l’âge
  • une activité sportive intensive
  • une alimentation pauvre en sels minéraux et en fibres
  • le manque d’hydratation

On sait aussi que certains médicaments peuvent favoriser l’apparition de crampes ainsi que certaines pathologies notamment neurologiques.

Quel traitement pour soulager les crampes chroniques ?

Dans le cas de crampes bénignes récurrentes, le traitement médicamenteux le plus répandu est le sulfate de quinine, controversé de par son efficacité peu prouvée et ses nombreux effets indésirables. Il est possible également de se voir prescrire des myorelaxants dans certains cas. Une supplémentation en magnésium peut également être efficace.

Et pour une crampe ponctuelle, que faire pour soulager rapidement ?

  • La première chose à faire est d’étirer le muscle, les étirements permettent de faire passer la plupart des crampes
  • Marcher pieds nus sur une surface froide permet également de soulager les crampes
  • Appliquer du chaud
  • Masser le muscle
soulager crampes pied


Si les crampes sont récurrentes, il est judicieux de consulter un médecin pour en identifier la cause. Des crampes récidivantes peuvent être le signe d’une pathologie sous-jacente.

Quelques conseils pour éviter et soulager les crampes

Bien qu’on soit peu informés aujourd’hui sur la cause précise des crampes, on connaît quelques facteurs de risque. Il est donc possible de prévenir les crampes et limiter leur apparition par certains gestes simples.

  • La première chose à faire est de bien s’hydrater : boire de l’eau régulièrement permet de prévenir l’apparition de crampes musculaires
  • Appliquer du chaud et/ou du froid en prévention sur les muscles particulièrement sensibles aux crampes permettrait d’en limiter l’apparition
  • L’amélioration de la posture permet également de limiter l’apparition de crampes musculaires, en limitant les tensions
  • Prendre un bain avec du sel d’Epsom, riche en magnésium, permet de prévenir les crampes
  • Les huiles essentielles de lavande et de menthe poivrée permettent la relaxation et permettent de diminuer l’apparition de crampes musculaires
  • Certains aliments riches en magnésium et/ou en potassium comme le miel, la banane, le chocolat… permettraient de limiter l’apparition de crampes
  • Pour les sportifs, il est conseillé de bien s’échauffer avant l’effort, et bien s’étirer après
conseil pour soulager crampes

Vous pouvez demander conseil à un praticien de santé quant aux moyens de prévenir les crampes, n’hésitez pas notamment à consulter un ostéopathe.

Et l’ostéopathie dans tout ça ?

Si vous souffrez de crampes persistantes, il est conseillé de consulter un médecin car celles-ci peuvent être signe d’une pathologie sous-jacente. L’ostéopathe, en qualité de thérapeute de première main, saura vous réorienter vers un médecin s’il détermine que les crampes ont une étiologie médicale.

S’il s’agit de crampes bénignes, il existe assez peu de traitements finalement. Alors que faire ? Il est possible de consulter un ostéopathe lorsque vous êtes sujets à des crampes récurrentes.

Le rôle de l’ostéopathe dans le cadre de crampes musculaires ne réside pas tant dans le traitement que dans la prévention et les conseils.

Comment l’ostéopathie peut-elle aider à prévenir les crampes ?

Les crampes peuvent être favorisées par une mauvaise posture. Or, l’ostéopathie est une thérapie de choix lorsqu’il s’agit de traiter les troubles posturaux. Il est possible, dans ces cas, pour l’ostéopathe de travailler en corrélation avec un podologue, pour maximiser les chances de rétablissement d’une posture qui ne met pas le corps et les muscles en contrainte.

De plus, dans le cadre de crampes liées à l’effort, il est possible pour l’ostéopathe d’aider le patient à préparer ses muscles à un effort physique, ce qui peut contribuer à diminuer la fréquence d’apparition des crampes musculaires du sportif.

L’ostéopathe est également un thérapeute apte à donner des conseils : quels échauffements, quels étirements sont bénéfiques chez un patient souffrant de crampes musculaires. Il saura également conseiller quant à l’alimentation et la bonne hydratation, facteurs qui impactent les muscles et favorisent l’apparition de crampes.

Traitement naturel des crampes

Les crampes, on sait tous ce que c’est, mais pas nécessairement d’où ça vient. Les causes sont encore assez peu connues mais on sait identifier certains facteurs de risques, ce qui permet notamment de les prévenir. 

Si les crampes musculaires n’ont pas de cause médicale sous-jacente, l’ostéopathie est une thérapie de choix dans la prévention de ces dernières. De plus, l’ostéopathe est apte à conseiller certains types d’échauffements ou étirements à ses patients ainsi que certains aliments à favoriser ou éviter. Si vous souffrez de crampes musculaires récidivantes, n’hésitez donc pas à consulter votre ostéopathe.

Article écrit par Elora MARTINEZ

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 77063 patients et 778 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Retrouvez tous nos articles sur le thème "DOULEUR MUSCULAIRE"

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 77063 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×