REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Douleurs aux tendons

tendinite

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Le muscle est un tissu formé de fibres ayant trois propriétés principales : l’élasticité (capable de s’étirer), la contractilité (capacité de se contracter suite à une excitation nerveuse), et la tonicité (capacité de conserver un certain état de contraction ou tonus musculaire).

Le muscle du système musculosquelettique se compose en général :

  • D’une corps musculaire central (rouge et contractile)
  • De deux tendons (blancs, résistants et étroit) qui prolonge le corps musculaire et permet son attache sur 2 os distincts. Certains tendons possèdent une gaine lubrifiée permettant de diminuer le frottement des tendons sur des structures osseuses.

Le rôle principal du tendon est de transmettre à la structure osseuse la force du muscle pour pouvoir bouger un segment du corps : si je contracte mon biceps, la tension prolongée sur le tendon me permettra de fléchir mon avant-bras ! Son rôle secondaire consiste à renforcer la stabilité des articulations déjà assuré par les ligaments, on parle de « moyen de contention actif ».

Les douleurs du tendon

On parlait souvent de « tendinite » pour parler de la douleur des tendons, mais petit à petit i a été remplacé par le terme « tendinopathie » qui désigne plus généralement une affection des tendons. On retrouve encore cependant beaucoup le terme « tendinite » dans l’appellation de certaines pathologies tendineuses. La tendinopathie peut concerner le tendon lui-même (tendinose/tendinite), sa gaine s’il en a une (ténosynovite) ou sa jonction sur l’os (enthésopathie) ou le muscle. La tendinopathie fait partie des Troubles Musculo- squelettique (TMS) et touchent autant majoritairement les sportifs et parfois les sédentaires.

Lors d’une tendinopathie, plusieurs signes peuvent apparaitre :

  • Douleur tendineuse
  • Diminution de la force
  • Diminution de l’amplitude articulaire
  • Sensibilité au toucher de la région touchée
  • Rougeur de la peau
  • Gonflement du tendon

Tous les tendons peuvent être le siège d’une lésion tendineuse, les localisations des douleurs les plus fréquentes sont celles :

  • De l’épaule (coiffe des rotateurs ; biceps)
  • Du coude (épicondylite externe/ golf elbow ; épicondylite interne/tennis elbow)
  • De la cheville (Achille)
  • De la hanche (moyen fessier)
  • Du poignet/main (De Quervain ; Dupuytrain ; fléchisseurs ; extenseurs)
  • Du genou (poplité ; patte d’oie ; TFL/bandelette ilio-tibiale/essuie-glace ; quadriceps)

Les causes des tendinopathies sont multiples mais plus ou moins toujours les mêmes. La plupart de ces causes sont bégnines mais peuvent devenir un un réel fléau dans la vie de tous les jours et vous empêcher de réaliser les activités les plus simples du quotidien (marcher, faire la vaisselle, faire du sport, travailler). A terme, ces douleurs peuvent avoir un gros impact sur notre santé mentale et devenir un réel handicap, d’autant plus si vous êtes un sportif ! Donc si la douleur que vous identifiez comme musculaire ne part pas, n’hésitez pas à consulter !

Causes des douleurs tendineuses

Douleur au tendon : les causes fréquentes

On discerne plusieurs hypothèses pouvant expliquer la tendinopathie. La douleur tendineuse s’installe de manière progressive dû à la répétition des gestes/mouvements réalisés quotidiennement.

Voici les causes les plus fréquentes de tendinopathie :

  • Pratique sportive : avec beaucoup de changements de directions et arrêts vifs, sollicitation excessive, échauffement insuffisant, geste technique incorrect, changement brutal de matériel ou terrain
  • Exercice d’une profession : avec des mouvements répétitifs spécifiques (travailleurs à la chaîne, musiciens, manutentionnaires, puéricultrice, etc
  • Microtraumatismes du tendon : chocs, coups
  • Mauvaise posture : quand elle est maintenue pendant des heures (bureaux, caissiers, télétravail, etc)

Douleur au tendon : les causes moins fréquentes

  • Rhumatismes inflammatoires : spondylarthropathie, polyarthrite rhumatoïde
  • Médicaments : fluoroquinolones (type d’antibiotique), statine (anticholestérol) et les stéroïdes anabolisants (milieu sportif)
  • Infections : des infections non soignées au niveau des dents peuvent favoriser l’apparition de tendinites à distance (phénomène encore difficile à expliquer)
  • Alimentation : des aliments peuvent favoriser l’apparition de tendinites comme le sucre, le soda, les produits transformés, la viande rouge ou l’alcool
  • Déshydratation : il est recommandé de boire au moins 1L/1,5L d’eau par jour.

tendinites au poignet et à la cheville

Pathologies du tendon

Il existe différentes types d’atteintes tendineuses en fonction du lieu de la lésion et de certaines caractéristiques. Il faut savoir que le tendon est une structure très peu vascularisée, donc quel que soit la pathologie du tendon, il se régénèrera difficilement et de manière très lente. Ceci explique pourquoi une atteinte tendineuse mets plusieurs mois à guérir malgré les traitements proposés.


Tendinite

C’est la « vraie » tendinopathie qui correspond aux microdéchirures du corps tendineux qui se produisent lorsque le tendon est surchargé par les différentes causes vu précédemment.

Lorsque la tendinite devient chronique, elle peut créer une dégénérescence du tendon, on parle alors de « tendinose ».


Tendinopathie calcifiante

Lorsqu’une tendinite devient chronique, la cicatrisation peut se faire anormalement. Dans certains cas, on observe un dépôt de calcium sur le tendon (calcification) entrainant des raideurs articulaires. Dans la majorité des cas, cette calcification n’est pas douloureuse, mais lorsque le devient on parle alors de tendinopathie calcifiante. Cette atteinte peut durer 12 à 18 mois mais la calcification finira par se résorber toute seule.

Pathologies d’insertion

Le tendon fait la jonction entre le corps musculaire du muscle et l’os, ainsi on peut avoir une atteinte au niveau de la jonction muscle-tendon (myotendinite ou tenomyosite) et/ou de la jonction tendon-os (enthésopathie ou ténobursite lorsque la bourse de l’articulation est touchée).

On observe souvent ces pathologies d’insertion au niveau de l’épaule où les tendons sont plus fragiles.

Ténosynovite

La ténosynovite correspond à une inflammation de la gaine synoviale du tendon, gaine gorgée d’un liquide lubrifiant permettant de limiter les contraintes physiques sur le tendon. Une friction répétée entre cette gaine et les éléments anatomiques environnants peuvent créer une inflammation de la gaine, diminuant la quantité et la qualité du liquide qu’elle secrète. Si cette friction devient chronique, elle peut entretenir l'inflammation responsable de l'épaississement de la gaine synoviale, réduisant alors la mobilité du tendon et pouvant créer des douleurs.

Rupture tendineuse

C’est lorsqu’il y a une rupture partielle ou totale du tendon et c’est l’atteinte tendineuse la plus sévère. Elle est très souvent post traumatique et la douleur est vive et conduit en règle générale à une impotence fonctionnelle immédiate. Elle peut également arriver sur un mouvement anodin si le tendon a été fragilisé, par une tendinite chronique par exemple. Le sujet ressent au moment de la blessure un claquement, certaines fois audible. Le traitement est le repos strict et une chirurgie est envisagée.

Comment soulager une douleur tendineuse

Traitements pour soulager une tendinopathie

Le traitement des tendinopathies est dans un premier temps de nature conservatrice. Elle devrait passer par plusieurs phases successives avant d’en arriver à la chirurgie :

Repos sportif/ Arrêt de l’activité en cause : le but est l’arrêt partiel de la cause entrainant la tendinopathie. Une modification de l’activité sportive doit être envisagée pour une activité ne sollicitant pas le tendon atteint, il n’est pas question d’une immobilisation stricte pendant le temps de repos.
Le délai de repos avant la reprise de l’activité physique est proportionnel à la durée de l’évolution avant la prise en charge. Il peut être résumé ainsi (mais doit être adapté aux besoins de chacun) : les semaines de non prise en charge deviennent les mois de repos. Ex : si je ne fais rien pendant 5 semaines, il faudra 5 mois de repos avant de reprendre progressivement mon activité sportive.

Rééducation : Exercices excentrique du muscle atteint avec cryothérapie en fin de séance, massages, contention élastique (K-tape), ondes de choc (stimule le processus de réparation), renforcement global et amélioration du gainage.

Thérapie sclérosante : permet de faire diminuer l’épaisseur du tendon dans certains cas.

Thérapie par injection de plasma enrichi de plaquettes (PRP) : c’est un traitement très efficace permettant une cicatrisation rapide. Cette thérapie est pour l’instant en grande partie réservée aux sportifs sont des traitements de pointe qui permettent une cicatrisation rapide et efficace. Elles sont pour l’instant en grande partie réservées aux sportifs.

Remarque : les anti-inflammatoires sont peu ou pas utiles du fait qu’il n’y a pas d’inflammation locale.

Si l’ensemble de ces méthodes classiques ne fonctionnent pas, que les douleurs tendineuses deviennent chroniques et qu’elles en pâtissent sur les activités de la vie quotidienne, une chirurgie peut être envisagée. Elle permet une guérison durable du tendon, mais elle comporte des risques non négligeables liée à l’opération : risques inflammatoire, infectieux, thromboembolique. Une évaluation bénéfice/risque est donc à considérer avec un chirurgien orthopédique.

Tendinite repos et ostéopathie

Prévenir les tendinopathies

Pour pouvoir au mieux prévenir les tendinopathies, il faut identifier au préalable les différentes causes qui pourraient amener à des douleurs tendineuses. Une fois identifiée (seul ou avec l’aide d’un thérapeute), vous pourrez ainsi agir/modifier/diminuer/supprimer les facteurs de risques d’éventuelles tendinopathies.

De manière générale il faut :

  • Améliorer les pratiques et l’équipement de travail pour limiter les mouvements répétitifs ainsi que le maintien prolongé des « mauvaises postures »
  • Une diversification et une meilleure gestion des tâches pour faire travailler différents groupes musculaires et non un seul groupe de muscles pendant des heures.
  • S’assurer de respecter les périodes de repos au travail.
  • S’informer sur les bons gestes et postures au travail (en faisant ses recherches ou en allant à des formations « bien être » en entreprise) pour apprendre les étirements, renforcement musculaire, techniques appropriées de levage, aménagement ergonomique, etc

Ostéopathie et ma douleur au tendon

L’ostéopathie peut être indiquée en cas de douleurs tendineuse, mais il faut dès lors comprendre que la tendinopathie prend du temps pour soigner. Vous pouvez donc espérer de l’ostéopathie une diminution du temps de guérison et une diminution de l’intensité des douleurs. L’ostéopathie peut s’avérer efficace dans la plupart des tendinopathies à l’exception des ruptures tendineuses qui nécessitent une prise en charge médicale classique voire chirurgicale.

Votre ostéopathe aura d’abord pour tâche d’identifier les potentielles causes de votre douleur afin de s’assurer que le tissu atteint est bien tendineux, pour ce faire il vous posera des questions et effectuera une batterie de tests.

Ensuite, il pourra diagnostiquer et traiter les diverses structures anatomiques pouvant avoir un impact sur vos douleurs musculaires :

Localement : votre ostéopathe pourra vérifier et traiter la mobilité des tendons atteints et des structures osseuses environnante. Une attention particulière sera accordée aux structures apportant des informations nerveuses et un apport sanguin à ces muscles afin de restaurer une bonne oxygénation et une bonne commande motrice aux tendons.

A distance : il est également très important de vérifier les structures aux alentours qui pourraient avoir un impact sur le tendon. Ces structures dépendent d’énormément de facteurs différents qui sont propres à vous ! Ainsi pour un même tendon, différents systèmes peuvent maintenir vos douleurs : système musculosquelettique, ORL, cardio-respiratoire, etc.

Enfin, votre ostéopathe pourra également vous donner des conseils adaptés à vos besoins (étirement, échauffement, temps de repos, etc) pour que vous puissiez soulager ou prévenir vos douleurs tendineuses de manière autonome et indépendante chez vous !

Consulter un ostéopathe

À DÉCOUVRIR SUR LA MAISON DES OSTEOS
souris verticale
La souris verticale - avec ou sans fil -
70,80 €
À DÉCOUVRIR SUR LA MAISON DES OSTEOS
repose poignet pour canal carpien
Le repose poignet en cuir -
78,00 €
À DÉCOUVRIR SUR LA MAISON DES OSTEOS
Le repose poignet à billes
Le repose poignet à billes -
22,80 €
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 111424 patients et 907 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 111424 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×