REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

11 solutions naturelles pour traiter les tendinites

traitements naturels tendinites

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Les tendinites sont très fréquentes chez les sportifs ainsi que chez les personnes "actives". Elles sont consécutives à une hypersollicitation des muscles et représentent 19% des troubles musculo-squelettiques. Vous trouverez dans cet article 11 conseils pour soulager vos douleurs liées à une tendinite.

Qu’est-ce qu’une tendinopathie (ou tendinite) ?

La tendinopathie est plus communément connue sous le nom de tendinite, « ite » signifiant inflammation des tendons. Cependant, les tendons étant très peu vascularisés, le terme de « tendinite » n’est pas exact. On parle plutôt de tendinopathie, qui correspond à une dégradation/dégénérescence des tendons, sans inflammation.  La tendinopathie est une affection courante, généralement due à une surcharge du tendon et pouvant toucher n’importe quelle partie du corps.

Qu’est-ce qu’un tendon ?

Les tendons peuvent s’apparenter à une corde, reliant un muscle à un os et permettant la mobilité d’une articulation. Ils sont composés de tissu conjonctif fibreux, en perpétuel remaniement pour s’adapter aux contraintes extérieures. Ils sont constitués de faisceaux de fibres de collagène et d’élastine (organisés de façon parallèle), permettant de lier et stabiliser les structures du système squelettique et leur conférant une grande résistance.

Les tendons sont très solides, peu vascularisés mais riches en terminaisons nerveuses. Dotés de nombreux récepteurs (mécanorécepteurs, nocicepteurs), ils transmettent au cerveau des informations sur la position de l’articulation et sur la tension excessive exercée (qui peut se manifester sous forme de douleur).

Pourquoi mes tendons se dégradent ?

A la suite d’une sollicitation trop intense ou trop prolongée d’un tendon, les fibres de collagènes lésées se désorganisent et donnent lieu à des phénomènes cicatriciels qui deviendront pathologiques si l’activité nocive n’est pas éliminée. Les causes peuvent être variées. La plus fréquente reste la surcharge du tendon par des gestes répétés.

Il existe des causes intrinsèques (propres à l’individu) et extrinsèques.

Causes intrinsèques :

  • âge,
  • sexe : touche d’avantage les hommes,
  • hérédité,
  • surpoids,
  • sédentarité,
  • maladies métaboliques (diabète, cholestérol…),
  • troubles morphologiques et statiques (pieds creux, pieds plats…).

Causes extrinsèques :

  • pratique intensive d’un sport (manque d’échauffement, mauvaise maîtrise d’un geste…)
  • matériel nouveau ou inadapté (nouvelle raquette de tennis non adaptée au joueur par exemple)
  • gestes répétitifs (métiers manuels, travail à la chaîne, sportif de haut niveau…)
  • déshydratation
  • alimentation (alimentation trop acide qui amène des toxines dans les tendons)
  • médicaments : antibiotiques ++ (fluoroquinolones)
  • fatigue, stress
  • tabagisme

Les symptômes de la tendinite

Les symptômes principaux sont la douleur, un gonflement, et la perte de la fonction. Ils peuvent être variables d’un individu à un autre.

Mais alors, comment lutter contre une tendinopathie ?
symptomes tendinite

1. Du repos pour le muscle affecté par la tendinite

Première méthode naturelle afin de laisser les tendons se « réparer ». Il est important de cesser l’activité en cause afin de casser la boucle qui entretient le mécanisme de lésion.

2. Du froid sur le tendon douloureux

L’application de froid sur la zone douloureuse (avec des poches de glace par exemple) est également un bon remède naturel afin d’atténuer la sensation douloureuse. De par son action vasoconstrictrice et analgésique (qui supprime ou atténue la sensibilité à la douleur), le froid est susceptible de raccourcir le temps de cicatrisation.

Si vous n’avez pas de poche de glace à disposition, vous pouvez également utiliser un paquet surgelé de petits pois. Ne pas appliquer à même la peau afin d’éviter les brûlures : enroulez-le dans un tissu propre. Laissez le froid appliqué une vingtaine de minutes. Répétez plusieurs fois par jour et tous les jours, jusqu’à une diminution significative de la douleur.

Si vous n’avez ni poche de glace, ni sachet de petits pois, il est également possible d’appliquer un glaçon, en faisant des mouvements circulaires sur le point douloureux. Ne laisser sur la peau que 1-2 minutes afin d’éviter les risques de brûlures. Répétez plusieurs fois par jour et tous les jours, jusqu’à diminution significative de la douleur.

3. Les massages comme traitement naturel des tendinopathies

Il convient d’utiliser essentiellement les massages transverses profonds : masser perpendiculairement aux tendons pendant quelques minutes, plusieurs fois par semaine. Le massage pourrait accroître le flux sanguin local, et ainsi accélérer le processus de cicatrisation.

4. Utiliser le renforcement musculaire pour lutter contre les tendinites

Après une phase de repos, le travail musculaire excentrique, le plus souvent encadré par un kinésithérapeute, peut aider à améliorer les douleurs de tendinite. Le but est de remettre en charge progressivement le tendon, afin de « réorganiser » les fibres. Les exercices proposés ne se font qu’à partir du moment où l’étirement musculaire n’est pas douloureux. Dès lors, les exercices se font tous les jours, en augmentant progressivement la charge et la fréquence des entraînements. Le patient doit collaborer et être assidu à un certain nombre d’exercices à réaliser à la maison.

Le protocole le plus connu est celui de « Stanish » (vidéo sur Youtube par exemple, propre à chaque zone).

Des études scientifiques ont prouvé que ce remède naturel était efficace. Il permet une diminution du volume du tendon, une diminution de la douleur et un retour plus rapide à une fonction normale.

5. Le cataplasme d’argile verte : un remède naturel pour les tendinites

L’argile verte est reconnue pour ses vertus anti-inflammatoires et décongestives, qui permettent de réduire la douleur. Elle est toute indiquée dans le traitement des tendinites. Il est possible d’acheter (en pharmacie par exemple) de la pâte d’argile verte et de l’appliquer sur la zone douloureuse de façon homogène. Recouvrir le tout avec du film alimentaire et laisser agir une bonne trentaine de minutes (retirer si une sensation de brûlure trop intense apparaît). A faire une fois par jour, pendant une petite semaine.

6. Adapter son régime alimentaire pour aider le corps à guérir des tendinopathies

Modifier certaines habitudes alimentaires aiderait le corps à mieux récupérer en cas de tendinopathie. Afin de réduire l’inflammation, il faut adopter une alimentation anti-inflammatoire : avoir une hydratation suffisante et éviter certains aliments, trop acides pour les tendons.

conseils alimentaires tendinites

En ce sens, réduire l’acidité du corps passe par la consommation d’aliments alcalins comme les fruits, les légumes, les céréales complètes, les poissons riches en Oméga-3, les fruits secs. A l’inverse, les aliments tels que le café, la viande, la charcuterie, l’alcool, le sucre, les produits transformés… sont à éviter car ils empêchent le bon fonctionnement des os, qui se retrouvent carencés.

Il est également important de boire suffisamment car l’hydratation draine les déchets accumulés : nous vous recommandons de boire entre 1,5L et 2L par jour. L’idéal est d’alterner eau du robinet (ou de source) et eau alcalinisante (Badoit, Saint-Yorre…).

Il n’est pas toujours évident de modifier ses habitudes alimentaires. Alors, on peut vous donner quelques petits conseils : ayez sur vous une petite bouteille d’eau et essayez de boire une gorgée toutes les 30 minutes. Également, essayez de troquer votre encas du matin par un fruit, alcalinisant, riche en vitamine détoxifiante. Enfin, tentez de limiter votre consommation de viandes, d'abats et de sucre au profit des fruits et légumes !

7. L’acupuncture comme traitement anti-douleur

L’acupuncture permettrait de réduire la douleur, l’œdème et pourrait contribuer à augmenter l'apport sanguin local (favorisant ainsi la cicatrisation).

8. L’homéopathie et ses bienfaits sur les pathologies musculaires

Demandez conseil à votre pharmacien. De façon courante, l’ARNICA MONTANA 5CH (3 granules 3 fois par jour) est utilisée afin de calmer les douleurs.

9. Les remèdes de phytothérapie et d’aromathérapie contre les tendinites

La phytothérapie et l’aromathérapie peuvent également être préconisées en cas de tendinopathie. La liste suivante n’est pas exhaustive bien sur :

  • huile de Gaulthérie : une goutte à diluer dans de l’huile végétale et appliquer sous forme de massage sur la zone douloureuse, 2 à 3 fois par jour
  • curcuma : propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires
  • Aloe Vera : action dans la diminution de la douleur. A appliquer 3 fois par jour pendant une bonne semaine.

10. Penser à la cryothérapie pour les tendinopathies

Au même titre que le froid en application locale, la cryothérapie (corps entier) peut agir de manière rapide et naturelle sur l’inflammation et ainsi diminuer la douleur.

Les séances s’effectuent auprès d’un professionnel possédant le matériel nécessaire.

Cependant, bien que la cryothérapie ait un effet positif sur l’inflammation, cela ne retire pas la nécessité de laisser le tendon lésé au repos.

11. L’ostéopathie, votre alliée contre les tendinites

Enfin, comme dans tous les troubles musculo-squelettiques, l’ostéopathie est une alternative naturelle incontournable contre les tendinopathies !

ostéopathie tendinites

L’ostéopathe va essayer d’identifier la cause de la tendinopathie, rechercher ce qui augmente les frottements tendineux anormaux, et ainsi travailler sur l’ensemble des structures en rapport. Le but est de réduire les contraintes s’exerçant sur les tendons douloureux.

De par différentes techniques musculaires, fasciales, articulaires, le thérapeute va améliorer la mobilité de l’articulation et va permettre une amélioration de l’afflux sanguin vers le tendon lésé. De fait, une meilleure vascularisation du tendon permettra une meilleure cicatrisation.

Ce qu'il faut retenir

En conclusion, une tendinopathie est une affection fréquente notamment chez les sportifs et les travailleurs effectuant un geste répétitif. Les causes sont principalement mécaniques et liées aux habitudes de vie et/ou sportives du patient. Elles peuvent être invalidantes, c’est pourquoi un diagnostic doit être établi afin d’éliminer les causes favorisantes et de mettre en place la meilleure prise en charge possible.

Mal la diagnostiquer ou laisser traîner la douleur peut être préjudiciable pour le patient et il peut être plus dur alors de s’en débarrasser.

L’ostéopathie est recommandée pour un traitement efficace. 

Avec un bon suivi, de bons conseils, et une coopération du patient, la tendinopathie ne sera vite plus qu’une histoire ancienne !

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 93082 patients et 854 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 93082 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×