Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

L’ostéopathie pour soulager la lombalgie chronique

Mal au dos, lombalgie chronique et osteopathe

Vous avez mal dans le bas du dos ? Du mal à vous en débarrasser ? Il est toujours un peu compliqué de venir à bout des douleurs chroniques, mais l’ostéopathie est peut-être la solution !

On vous dit tout dans cet article.

Qu’est-ce qu’une lombalgie ?

La lombalgie est le nom que l’on donne à la douleur des 5 dernières vertèbres de la colonne : les lombaires. Il est possible que cette douleur descende au niveau des fesses, des cuisses et des genoux. On parle alors de lombosciatalgie.

On peut diviser les lombalgies en deux catégories : les lombalgies symptomatiques et les lombalgies communes.

  • La lombalgie symptomatique, comme son nom l’indique, est symptomatique d’une pathologie sous-jacente. Il peut s’agir d’une fracture, d’une infection, d’une tumeur…
  • La lombalgie commune ne signe pas une maladie mais plutôt un problème mécanique. Même si la lombalgie commune n’est pas signe d’une pathologie grave sous-jacente, elle peut se révéler très douloureuse et invalidante.
    Dans la lombalgie commune, on distingue 3 types : la lombalgie aiguë, la lombalgie récurrente ou récidivante qui est en fait une succession de plusieurs épisodes aigus, et la lombalgie chronique, qui va nous intéresser dans cet article.

Lombalgie aiguë ou chronique : quelle différence ?

Quand on parle d’une douleur aiguë, on parle plutôt d’une douleur de courte durée que d’une douleur intense. La douleur aiguë peut disparaître en quelques heures ou quelques semaines selon la cause et le temps nécessaire à la disparition de la cause. La cause est en général précise et peut être connue ou non.
La douleur aiguë est un signal d’alarme du corps, signifiant quelque chose d’anormal.
Le plus important à faire lorsqu’une douleur aiguë se présente, c’est de chercher la cause et l’éliminer, car plus la douleur dure dans le temps, plus il sera difficile de s’en débarrasser.

Lorsque la douleur devient permanente, on parle alors de douleur chronique. Celle-ci présente différentes caractéristiques :

  • C’est une douleur présente pendant 3 mois minimum, même lors de la prise d’un traitement antalgique.
  • C’est une douleur compliquée à comprendre car la cause n’est pas toujours précise ni évidente, il est difficile d’expliquer pourquoi la douleur est présente.
  • La douleur chronique pèse sur l’aspect physique et psychologique du patient.
Il est important de bien traiter les douleurs chroniques car elles ont un impact important sur la qualité de vie du patient.


Quelles sont les causes d’une lombalgie ?

Il existe de nombreuses causes de lombalgie parmi lesquelles on retrouve :

  • Une lésion musculaire, tendineuse ou ligamentaire, qui peut être causée par un effort inhabituel, un traumatisme, des microtraumatismes répétés…
  • La dégénérescence discale, qui est inévitable avec l’âge. Les disques présents entre les vertèbres s’abîment et causent des douleurs.
  • Une hernie discale, qui peut être la conséquence de la dégénérescence discale. Le noyau du disque fait saillie à travers l’anneau fibreux abîmé ou lésé, et vient comprimer les racines nerveuses. Si vous êtes concernés, lisez notre article sur les hernies discales lombaires.
  • Un problème gynécologique, comme l’endométriose, peut causer des douleurs lombaires chez la femme.
  • Un spondylolisthésis, c’est-à-dire le glissement d’une vertèbre par rapport à une autre. Un spondylolisthésis peut être congénital ou traumatique.
  • L’arthrose, processus inévitable lié au vieillissement du cartilage, peut causer des douleurs lombaires.
  • L’ostéoporose, qui s’installe avec l’âge notamment chez la femme, peut causer des douleurs lombaires indirectement. C’est une maladie qui fragilise les os et donc favorise les fractures, notamment les fractures tassement vertébral au niveau lombaire.

Pourquoi la lombalgie aigue peut-elle se transformer en lombalgie chronique ?

La lombalgie chronique est la suite d’une lombalgie aiguë qui n’a pas ou qui a mal été traitée, et qui perdure dans le temps.

Il existe plusieurs facteurs pouvant favoriser le passage d’une lombalgie aiguë vers une lombalgie chronique :

  • Des facteurs anatomiques : la cause primaire de la douleur est une lésion qui n’a pas ou qui a mal été traitée et qui est toujours présente.
  • Des facteurs psycho-sociaux : si le patient de se sent pas soutenu par son entourage, si il a tendance à être pessimiste, si il a des difficultés dans sa vie professionnelle et/ou personnelle, si il a peur de la douleur… La douleur chronique est globalement favorisée par un moral faible, un stress…
  • Des facteurs liés à la prise en charge : le passage à la douleur chronique va être favorisé par le repos prolongé, un arrêt de travail long… L’absence d’activité physique et la peur de bouger aggravent les douleurs.

Attention donc à ne pas prendre de mauvaises habitudes, qui pourront transformer une douleur aigue en douleur chronique. On vous explique ici comment éviter la chronicisation de la lombalgie

Le traitement de la lombalgie chronique

Le traitement médical de la lombalgie chronique passe par plusieurs méthodes :

  • Le traitement médicamenteux : dans le cas de la lombalgie chronique, il s’agit d’injections de cortisone, localement, à proximité de la zone douloureuse. On prescrit parfois également des antidépresseurs tricycliques qui ont un effet antalgique et permettent aussi de traiter des symptômes dépressifs pouvant être présents dans certains cas e douleurs chroniques.
  • La kinésithérapie et l’exercice : l’amélioration des douleurs et significative chez les patients ayant une activité physique. Le kinésithérapeute pourra donc mettre en place un programme d’exercices sur une période plus ou moins longue afin de rééduquer les muscles. La massothérapie peut également se révéler utile.
  • L’approche « corps-esprit » : cette approche encore assez nouvelle se base sur le lien entre les émotions et la douleur. On conseille alors un changement de mode de vie en ce qui concerne le travail, l’apprentissage de nouvelles postures… Il est important dans cet approche que le patient croit en sa guérison.
  • La ceinture lombaire : le port de la ceinture lombaire est assez controversé, mais il permet tout de même à certains patients de pouvoir reprendre une activité physique progressivement, ou de diminuer le recours aux médicaments. Il est conseillé de ne la porter que dans certaines situations, et non pas tout le temps.
  • La chirurgie : elle est principalement pratiquée dans les cas de sciatique paralysante causée par une hernie discale.

Comment l’ostéopathie peut-elle soulager la lombalgie chronique ?

Il a été prouvé que consulter un ostéopathe en première intention pour une lombalgie chronique peut diminuer la douleur de moitié. Tout cela est pourtant bien théorique. Mais en pratique, comment ça marche ?

En premier lieu, l’ostéopathe vous posera quelques questions qui auront pour but d’éliminer les causes médicales afin de ne pas passer à côté d’une pathologie. Puis il cherchera à comprendre ce qu’on appelle le mécanisme lésionnel : qu’est-ce qui s’est passé ? Pourquoi est-ce que vous souffrez ?

Votre ostéopathe réalisera ensuite des tests, afin de déterminer d’où vient la douleur. Il va chercher quelles sont les structures qui pourraient causer votre douleur lombaire et les traiter. En effet, puisque l’ostéopathie est une thérapie holistique qui considère le corps comme un tout, à l’intérieur duquel tout est lié, l’ostéopathe cherchera quelles sont les structures de votre corps qui peuvent causer une lombalgie et les traitera ensuite.

lombalgie douleur bas du dos et osteopathe

Dans le cas d’une lombalgie, l’ostéopathe corrigera donc les lombaires mais aussi :

  • Les membres inférieurs, qui si ils sont dysfonctionnels peuvent entraîner des adaptations plus haut.
  • Le bassin, très lié aux lombaires par le sacrum et les ligaments.
  • Les viscères abdominaux, qui s’attachent sur la colonne lombaire et peuvent causer des lombalgies.
  • Le petit bassin, la vessie, l’utérus… qui sont très liés à la colonne lombaire et peuvent causer des douleurs.
  • Les dorsales et les cervicales, puisque si une partie de la colonne est dysfonctionnelle cela se répercute sur le reste du rachis.
  • Le crâne, car ce dernier est lié aux lombaires indirectement par le bassin via les membranes.

La lombalgie chronique est très répandue, et il peut être très compliqué d’en venir à bout. L’ostéopathie se révèle être très efficace sur la lombalgie chronique et permet de retrouver bien souvent un confort de vie au quotidien. N’hésitez pas à consulter un ostéopathe, il pourra vous préciser son champ d'action dans le traitement de votre lombalgie chronique en fonction de votre état de santé et d'éventuelles pathologies sous jacentes.

Bibliographie

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×