Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Maladie de Sever : comment en venir à bout grâce aux traitements naturels ?

La maladie de Sever
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76809 patients et 779 ostéopathes.
La maladie de Sever est une pathologie osseuse, de croissance, qui touche donc les enfants et les adolescents. Elle est causée par une sursollicitation du talon, on l’attribue donc très souvent à une pratique sportive intensive mais il existe d’autres origines possibles à cette pathologie.

Bien qu’elle disparaisse spontanément avec la fin de la croissance, la maladie de Sever peut être très douloureuse, et donc pénible pour l’enfant qui en souffre.

Certaines stratégies thérapeutiques peuvent être mises en place comme le repos sportif, le port de talonnettes ou d’attelles… Mais elles ne sont pas toujours suffisantes pour faire diminuer considérablement les symptômes.

Dans ce cas-là, que faire ? Quelles sont les solutions envisageables ? Existe-t-il des thérapies alternatives et naturelles qui peuvent soulager efficacement les symptômes de la maladie de Sever ?

Restez avec nous, nous répondons à vos questions dans cet article.

Consulter un ostéopathe

La maladie de Sever : qu’est-ce que c’est ?

La maladie de Sever est ce que l’on appelle une épiphysite de croissance, c’est-à-dire une inflammation de l’extrémité d’un os chez l’enfant ou l’adolescent, souvent causée par une sursollicitation. La maladie de Sever touche, elle, le talon, et plus précisément le calcanéum.

Pendant la croissance, les os grandissent au niveau de leurs extrémités à partir de zones de cartilage qu’on appelle les cartilages de croissance, qui se solidifient avec l’âge pour finir par devenir de l’os solide une fois la croissance terminée.

La maladie de Sever est en fait une inflammation du cartilage de croissance du calcanéum, l’os qui forme le talon.

Elle touche généralement les enfants entre 9 et 14 ans, notamment lorsque ces derniers pratiquent une activité sportive intensive qui vient solliciter le talon en tirant sur le point d’attache du tendon d’Achille au niveau du calcanéum.

Le diagnostic de cette maladie est principalement clinique, il n’y a généralement d’examens complémentaires à faire. On diagnostique donc la maladie de Sever par ses symptômes, qui sont :

  • Une douleur localisée au niveau du talon, plus précisément sur les côtés ou le haut de ce dernier ;
  • Une douleur aggravée lorsque l’enfant court ou se met sur la pointe des pieds ;
  • Parfois des signes d’inflammation du talon comme de la chaleur ou un œdème.

La maladie de Sever peut toucher un seul talon ou les deux selon les cas. En fonction de l’intensité de la douleur, il est possible d’observer chez l’enfant souffrant de la maladie de Sever une boiterie et/ou une difficulté à poser le pied au sol.

La maladie de sever définition

Maladie de Sever : différentes causes

La maladie de Sever est causée par la sursollicitation du calcanéum, l’os du talon, via le tendon d’Achille qui vient tirer sur cette zone lorsqu’il se contracte. Si ce mouvement de traction est trop fort ou trop répété, il peut alors causer une inflammation du talon au niveau de la zone d’attache du tendon d’Achille sur le calcanéum.

La cause principale de cette sursollicitation est l’activité sportive. On dit souvent que la maladie de Sever est une pathologie de l’enfant sportif. En effet, une pratique du sport intensive peut causer une stimulation excessive du cartilage de croissance du calcanéum et donc favoriser le développement de la maladie de Sever.

Mais la pratique sportive n’est pas la seule origine possible de la maladie de Sever. D’autres facteurs peuvent entrer en jeu et favoriser le développement de cette pathologie, comme :

  • Une poussée de croissance rapide et soudaine ;
  • Une malformation du pied ;
  • Le surpoids ;
  • Une mauvaise posture ;
  • Le port de mauvaises chaussures

En bref, tout ce qui peut solliciter de façon excessive ou inadaptée le talon d’un enfant peut favoriser l’apparition de la maladie de Sever.

Le traitement de la maladie de Sever

Ce qu’il faut retenir quant au traitement de la maladie de Sever, comme toute autre épiphysite de croissance, c’est qu’elle disparait spontanément avec la fin de la croissance. Mais cela n’empêche pas de prendre des mesures afin de soulager la douleur en attendant la disparition des symptômes.

Le traitement de la maladie de Sever repose sur trois principes :

  • Le repos, notamment sportif, afin d’éviter de trop solliciter le talon ;
  • Le port de talonnettes pour surélever le talon dans le but de limiter la traction du tendon d’Achille sur le calcanéum ;
  • Le port d’attelle(s), principalement la nuit, afin d’étirer les muscles du mollet et aider à diminuer les symptômes en rétablissant souplesse et flexibilité.

Dans de rares cas, en fonction de l’intensité des symptômes, on envisage la pose d’un plâtre afin d’immobiliser complètement le ou les talon(s) pour soulager la douleur et étirer les muscles du mollet.

Maladie de Sever : les thérapies naturelles qui soulagent efficacement la douleur

La maladie de Sever étant causée par une traction trop importante du tendon d’Achille, en lien avec une sollicitation inadaptée des muscles de la chaîne postérieure, un bilan podologique peut se révéler être une excellente chose à faire pour soulager les douleurs liées à cette pathologie. Le port de semelles adaptées peut permettre au sujet souffrant de la maladie de Sever de rééquilibrer sa posture et éviter la sur-sollicitation, ou la sollicitation inadaptée, du talon. Notre article les semelles et l'ostéopathie : quelles sont leurs bénéfices ? sera un bon complément d'informations.

L’homéopathie offre également des traitements aidant dans le soulagement des douleurs de la maladie de Sever, en ayant l’avantage d’être une thérapie naturelle sans aucun effet secondaire. Les traitements homéopathiques sont spécifiques à chaque symptôme, et à chaque patient selon son terrain.

Il existe plusieurs thérapies naturelles qui sont bien-sûr à même de soulager les douleurs liées à la maladie de Sever, le tout est de choisir celle ou celles qui vous correspondent !

Les traitements naturels pour soigner la maladie de Sever

Maladie de Sever et ostéopathie

L’ostéopathie est une thérapie naturelle de choix dans le traitement de la maladie de Sever. Bien qu’elle ne permette pas de guérir la maladie, qui arrête spontanément de se développer à la fin de la croissance, l’ostéopathie aide à diminuer efficacement les douleurs liées à la maladie de Sever. Pour plus d'informations, voir notre article le pied : ostéopathie et podologie.

En complément d’un bilan podologique, et éventuellement d’un port de semelles, l’ostéopathe peut effectuer un travail postural, afin d’aider l’enfant à se rééquilibrer, et éviter la sur-sollicitation de son talon. Pour ce faire, l’ostéopathe peut travailler sur différentes zones comme la cheville, le genou, le bassin…

Le travail postural est l’axe principal du traitement ostéopathique des épiphysites de croissance, mais l’ostéopathe a également un rôle dans les conseils à donner au patient qui souffre de la maladie de Sever, comme des étirements spécifiques aux muscles de la chaîne postérieure et du mollet, afin de diminuer la traction sur le tendon d’Achille.

La maladie de Sever fait partie de la famille des épiphysites de croissance, c’est-à-dire les pathologies du cartilage de croissance chez l’enfant ou l’adolescent. Cette maladie qui touche le talon, et plus précisément le calcanéum, a plusieurs origines possibles, notamment la pratique sportive intensive ou encore une poussée de croissance rapide. Mais bien que cette pathologie guérisse spontanément avec l’arrêt de la croissance, les douleurs qu’elle entraîne peuvent se révéler pénibles au quotidien. Face aux traitements médicaux limités de la maladie de Sever, et des autres épiphysites de croissance, que faire ? Il est possible de se tourner vers des thérapies alternatives, naturelles, sans effets secondaires, comme par exemple l’ostéopathie. L’ostéopathe peut, grâce à un traitement de la posture, aider à diminuer efficacement les douleurs liées à la maladie de Sever. Alors qu’attendez-vous ? N’hésitez plus, prenez rendez-vous avec votre ostéopathe.

Consulter un ostéopathe


Article écrit par Elora Martinez

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76809 patients et 779 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 76809 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×