REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Mal au dos : et si c’était un problème gynécologique ?

lombalgie et gynécologie

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Vous avez mal au dos et vous demandez si ce ne serait pas en lien avec un trouble gynécologique ? Mal en bas du ventre et au dos, crampes, tiraillements ?... C'est vrai que chez les femmes, les occasions d'avoir une lombalgie sont nombreuses : douleurs de règles, endométriose, grossesse, cancer, cicatrices, périnée....
Alors comment déceler un problème gynécologique lorsque l'on a mal au dos ? Et comment mon ostéopathe peut il m'aider à soulager cette douleur au dos ?

La douleur en bas du dos : la lombalgie 

    La lombalgie, autrement connu sous le nom de « mal de dos », « lumbago » ou « tour de rein » est le terme médical qui désigne une douleur en bas du dos, dans la région des vertèbres lombaires accompagné ou non d’un sentiment de blocage ou une difficulté à réaliser certains mouvements. Elle est la forme de mal de dos la plus fréquente : 84% des personnes ont eu, ont ou auront une lombalgie au cours de leur vie et la prévalence de ce mal ne cesse de croître. Elle peut survenir à tout âges, avec des pics d’apparitions à l’adolescence et autour de 45 ans. Les causes de la lombalgie sont nombreuses mais sont toute fois la plupart du temps sans gravité.

    Les causes locales de la lombalgie

    Quand on parle de « causes locales » on parle d’une affection se situant directement au niveau de la zone environnante aux vertèbres lombaires. Les causes locales du mal de dos sont multiples, allant du faux mouvement à des pathologies sous-jacentestelles que la hernie discale, la spondylarthrite ankylosante, la fracture vertébrale, une tumeur de la vertèbre ou une infection de celle-ci.

    Rassurez-vous ! Les pathologies citées juste au dessus ne représentent que 5% des douleurs en bas du dos, 95% d’entre elles représentent donc des douleurs en bas du dos sans gravité au sens médical ! Il est recommandé d’aller demander conseil à son médecin généraliste si la douleur se prolonge au dessus de 3 mois sans évolution ou avec péjoration des symptômes.

    mal au dos et gyneco

    Les causes « à distance » du mal de dos

    Vous vous doutez bien que s’il y a des causes locales, il y a également des causes à distance pouvant expliquer un mal de dos ! On parle de douleur à distance car le problème ne se situe pas au niveau des lombaires, mais d'un organe en souffrance non loin de la zone vertébrale.

    En ce qui concerne la zone vertébrale lombaire, les pathologies d'organes pouvant expliquer une douleur en bas du dos sont : l’anévrisme de l’aorte abdominale, les pathologies rénales (ex : pyélonéphrite), les pathologies digestives (ex : colopathie fonctionnelle) et également les affections gynécologiques. Dans cet article nous allons donc détailler les causes gynécologiques pouvant expliquer votre mal du dos !

    Alors, quelles sont les situations chez la femme pouvant occasionner des douleurs au dos (lombalgie, sciatique...) ?

    1 - Douleurs en bas du dos et règles

    Pour de nombreuses femmes, les règles sont souvent signe de douleurs à type de crampe dans le bas ventre et de douleurs en bas du dos. Mais pourquoi ? 

    Ces douleurs sont en fait liées aux contractions de l’utérus. Lors du cycle menstruel et en l’absence de fécondation, l’ovaire cesse de produire les hormones de la grossesse et enclenche les contractions utérines. Ces dernières permettent d’expulser l’endomètre (revêtement interne de l’utérus) et le sang qui l’accompagne vers l’extérieur du corps : c’est le phénomène normal des règles

    douleur de règles et mal au dos
    Mais chez certaines femmes, la contraction de l’utérus est telle qu’elle altère le flux sanguin, apportant moins d’oxygène aux muscles situés à proximité de l’utérus et notamment à ceux se situant proche des lombaires et de la paroi abdominale provoquant spasmes et douleurs ! 

    Ce phénomène est généralement plus intense à la fin de la puberté et lors les années qui précèdent la ménopause à cause des changements hormonaux. De plus, la perception des contractions utérines lors des règles est très variable d’une femme à l’autre. Certaines vont sentir leur ventre un peu sensible, d’autres auront très mal.

    2 - L'endométriose : un trouble gynécologique pouvant créer des douleurs en bas du dos 

    L’endométriose est une maladie gynécologique qui se caractérise par la présence et le développement de muqueuse utérine hors de la cavité utérine. Le problème est que si vous avez de la muqueuse utérine autre part que dans l’utérus, venu le temps des règles, et bien ça va quand même saigner ! 

    Pour faire simple c’est comme si vous avez vos règles, mais à des endroits qui n’y sont pas préparés. Les cellules endométriales peuvent migrer sur la vessie, le côlon ou même le péritoine, ce qui est explique que certains des symptômes ressentis en période de règle ne sont pas que d’ordre gynécologique (diarrhée, constipation, brulure à la miction, miction fréquente, sang dans les urines) ! Si vos douleurs se réveillent principalement en période de règles associés à des troubles digestifs ou urinaires, c’est peut-être à cause de l’endométriose. Le traitement de l’endométriose est principalement hormonal pour arrêter la survenue des règles. 

    Etre suivi par un ostéopathe pourrait également vous permettre de gagner en qualité de vie et d’avoir des crises moins fortes en redonnant de la mobilité à toutes les structures lésées par l’inflammation !

    3 - Cancers gynécologiques et douleur en bas du dos

      Ici nous parlons de cancer primaire, c’est à dire un cancer se situant au niveau d’un organe, nous ne parlons pas de cancer à métastases ayant une répercussion locale sur les vertèbres lombaires. Voici les cancers pouvant donner des douleurs en bas du dos : cancer vaginal, cancer du col de l’utérus, cancer de l’ovaire.

      Mal au bas du dos et trouble gynécologique

      Remarque : le cancer de l’endomètrene semble pas provoquer de douleur en bas du dos
      Voici une liste de symptômes pouvant être associés à ces cancers :

      • Saignements vaginaux anormaux (après/pendant des relations sexuelles, après la ménopause ou entre les menstruations)
      • Perte vaginales nauséabondes ou foncées
      • Douleur pelvienne ou abdominale persistante
      • Masse palpable dans le vagin
      • Troubles urinaires (miction difficile, douleur/brulure à la miction, mictions fréquentes ou urgente, présence de sang dans les urines)
      • Troubles digestifs (sans dans les selles, constipation, douleur à la défécation,)
      • Douleur en bas du dos

      Attention : il est possible que ces cancers ne causent pas de signe ni de symptômes aux premiers stades de la maladie. Les signes et symptômes apparaissent habituellement lorsque la tumeur augmente de taille et entraine des changements dans le corps. 

      Il est également important de noter que la majorité des femmes présentant ces symptômes n’auront pas de cancer. Alors rassurez-vous ; il est peu probable que vous ayez un cancer, et il est encore moins probable que votre douleur en bas du dos soit un symptôme de ce cancer ! 

      Si toutefois vous avez le doute après avoir lu la liste des symptômes et que ces derniers persistent, mieux vaut en parler à un médecin ou à son gynécologue.

      4 - Douleur en bas du dos pendant la grossesse ou en post-accouchement

      La douleur en bas du dos est la conséquence directe des modifications physiologiques de la grossesse. Au début de la grossesse, l’utérus prend du volume au fil des semaines et déplace le centre de gravité du corps vers l’avant. Pour ne pas tomber en avant, la maman à se cambrer vers l’arrière, augmenter la courbure des lombaires. Cette bascule de du bassin et cette cambrure sont facilités par une hormone augmentant l’élasticité des ligaments (la relaxine), donnant plus de mobilité aux articulations pour donner plus d’espace pour le bébé. Les structures du bas du dos peuvent donc être fortement mis en contrainte d’autant plus qu’il existe une diminution de la tonicité de la sangle abdominale qui ne joue plus correctement son rôle de « corset ». Tout ceci peut donc à terme faciliter des douleurs lombaires qui peuvent être pris en charge par votre ostéopathe ! Des solutions naturelles afin de soulager le dos sont également conseillées. 

      Attention : en début de grossesse ou lorsque vous tentez de tomber enceinte, il faut être particulièrement vigilent par rapport à la Grossesse Extra-Utérine, pouvant se traduire par des douleurs lombaires. C’est lorsque que le bébé ne s’implante pas dans la cavité utérine mais ailleurs (trompe de Fallope, proche de l’ovaire, col de l’utérus ou la cavité abdominale). Les symptômes peuvent être :

      • Seins douloureux
      • Maux de ventre
      • Saignements vaginaux anormaux
      • Faiblesse, vertiges ou évanouissement
      • Douleur en bas du dos
      • Douleurs ou crampes légères dans l’abdomen

      Cette affection représente une urgence est doit être pris en charge par votre médecin généraliste pour établir un diagnostic et une prise en charge.

      Mal au bas du dos et trouble gynécologique : grossesse

      Les douleurs aux lombaires peuvent également apparaître après l’accouchement, toujours à cause de cette sangle abdominale moins tonique, d’où l’importance de faire ses séances de rééducation abdominale et périnéale. Elles vont vous permettre de mieux gainer le ventre, renforcer votre sangle abdominale et de retrouver une courbure harmonieuse de vos lombaires ! En ce qui concerne les conséquences des péridurales, rien n’a été prouvé : des études sérieuses et bien menées n’ont pas montré d’augmentation des douleurs lombaires après une épidurale … Mais elles n’ont pas non plus prouvé qu’il n’y en avait pas !

      5 - Cicatrices et mal en bas du dos (post intervention) 

      Adherence cicatricielle (endometriose, césarienne, cancer/fibrome…)

      Que ce soit pour l’endométriose, une césarienne ou une résection d’un cancer ou d’un fibrome, la prise en charge chirurgicale à souvent vu naître des douleurs post opératoires associées à des adhérences cicatricielles. Ces adhérences peuvent avoir une grande répercussion sur votre posture globale et provoquer des douleurs à terme.

      Voici un exemple de répercussion posturale pouvant expliquer vos douleurs en bas du dos :

      Lorsqu’une femme vient de subir une césarienne, elle va vouloir naturellement protéger son bas ventre en évitant de tirer sur la cicatrice. Et pour ceci, elle va se pencher vers l’avant relâchant ainsi les tensions abdominales. Le fait de partir vers l’avant va engendrer une bascule du bassin vers l’avant, qui elle même va venir creuser le bas du dos de cette femme et engendrer des tensions au niveau périnée. La combinaison d’un excès de courbure lombaire, d’un bassin figé vers l’avant et d’un déséquilibre du périnée va précipiter de l’arthrose au niveau des articulations des vertèbres lombaires, engendrer des compensations des muscles postérieurs du dos et enfin provoquer des douleurs en bas du dos.

      « Oui mais moi je ne suis pas concerné, ma cicatrice est super belle ! ». Certes, mais ce n’est pas le problème ! N’oubliez pas que dans le cas d’une césarienne le chirurgien/sage femme a dû couper avec son scalpel une dizaine de tissus de votre peau jusqu’à votre utérus pour extirper votre bébé de votre abdomen (peau, gras, fascias, muscles, utérus). Il se peut donc que la couche superficielle au niveau de la peau ai bien cicatrisée, mais qu’il y ai encore de nombreuses adhérences cicatricielles au niveau des couches intermédiaires ou profondes ! Vous pouvez vous tournez vers l'ostéopathie qui traite les adhérences cicatricielles. 

      6 - Périnée et mal de dos

      Mal au bas du dos et trouble gynécologique

        Comme nous venons de le voir, une mauvaise posture peut avoir des conséquences sur votre périnée ou plancher pelvien. Associée à une courbure lombaire normal tous les muscles du périnée servent de protection aux organes du petit bassin en jouant un rôle de hamac. En cas de mauvaise posture, les contraintes qui s’appliquent sur cet hamac peuvent le désaxé, donc désaxé les organes qui s’appuient dessus et des complications peuvent apparaître sur le long terme. En cas de cambrure lombaire trop importante par exemple, associé a des fortes poussées (toux, constipation, etc) l’axe du vagin peut se verticaliser, et favoriser une descente d’organe (ou prolapsus). Cette descente d’organe peut par la suite venir tirer sur les ligaments qui maintiennent ce dernier et crée des douleurs sur les structures osseuses sur lequel il s’attache, a savoir le bassin et le bas du dos ! Il est donc très important d’avoir un périnée solide pour limiter ce phénomène de descente d’organe, surtout en période de post accouchement où il peut subsister une faiblesse du plancher pelvien.

        L'ostéopathie pour soulager un mal de dos d’origine gynécologique ?

        L’ostéopathie aura deux rôles essentiels dans votre prise en charge !

        D’abord, votre ostéopathe aura pour rôle d’identifier si vos douleurs en bas du dos sont bien à cause d’un trouble gynécologique grâce à des questions et des tests. En fonction du trouble gynécologique, votre ostéopathe pourra vous accompagner dans la prise en charge de ce trouble, et plus particulièrement si les causes sont : les règles, l’endométriose, des adhérences cicatricielles post-opérations ou un trouble de la posture lié à une faiblesse périnéale. Son rôle thérapeutique sera beaucoup plus annexe si la cause est cancéreuse et votre prise en charge passera surtout par une prise en charge médicale.

        Ensuite, selon le trouble gynécologique, votre ostéopathe pourra vous proposer un traitement exclusivement manuel afin de soulager vos lombalgies ayant pour but de redonner de la mobilité aux zones de votre corps qui favorise ces troubles. Ces zones vous sont propres, c’est pour cela que le traitement sera adapté à vos besoins à vous et rien qu’à vous ! Votre ostéopathe pourra tant bien redonner de la mobilité aux structures du système musculo-squelettique (bassin, lombaires, périnée, …), système viscéral (utérus), système fasciale (adhérences cicatricielles) qu’au système crânio-sacré (pour le système nerveux).

        Mal au bas du dos et trouble gynécologique : ostéopathie

        N’hesitez pas à poser des question à votre ostéopathe, il saura vous guider et vous conseiller !

        Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
        et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

        Temoignages

        Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 114210 patients.

        Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


        Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
        Votre navigateur est obsolète!

        Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

        ×