Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Douleurs au bassin : comprendre et soulager ma douleur de hanche

Douleurs du bassin
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76422 patients et 777 ostéopathes.

Nous allons aborder, dans cet article, les différentes pathologies sources de douleurs au niveau du bassin. De nombreuses structures entrent dans la composition du bassin et des structures alentours peuvent entraîner des douleurs sur celui-ci.

Nous allons donc commencer par quelques notions d’anatomie sur le bassin avant de parler des pathologies pouvant expliquer des douleurs au niveau du bassin. Pour finir, nous verrons l’approche ostéopathique sur la région lombaire pour une douleur présente au niveau du bassin.

Consulter un ostéopathe

Quelles sont les structures qui composent le bassin ?

Le bassin est composé par le sacrum suivi du coccyx en arrière et les deux os iliaques sur le côté se rejoignant à l’avant par le pubis.

De très nombreux muscles s’insèrent sur le bassin et peuvent, soit entraîner des douleurs sur celui-ci, soit être eux-mêmes en souffrance selon les dysfonctions retrouvées.

Le bassin est stabilisé par ses articulations et de nombreux ligaments entre le sacrum et les os iliaques mais également avec les vertèbres lombaires et le fémur.

A l’intérieur du bassin osseux, nous retrouvons de nombreuses structures viscérales, digestives et gynécologiques. Ces structures peuvent être à l’origine des douleurs du bassin.

Nous retrouvons également le passage de nombreux vaisseaux ainsi que de très nombreux nerfs (plexus lombo-sacré) pouvant également être en souffrance dans certaines pathologies.

Nous avons rédigé un article pour apprendre à mieux connaître son bassin.

Les structures du bassin

Les douleurs à l'arrière du bassin (dos)

Origines osseuses et articulaires

La coccygodynie post-partum

La coccygodynie post-partum est une douleur au niveau du coccyx aggravée en position assise et présente suite à un accouchement. La douleur au coccyx peut également être présente pendant la grossesse ; après un accouchement difficile, il est, dans tous les cas, vivement conseillé de consulter un ostéopathe.

La fracture du coccyx

La fracture du coccyx peut survenir lors d’un traumatisme important sur les fesses. Cela entraîne une douleur importante en particulier en position assise.

La luxation du coccyx

La luxation du coccyx entre le sacrum et le coccyx est relativement fréquente et peut entraîner des douleurs coccygiennes.

L’ostéopathe peut soulager vos douleurs en cas de luxation du coccyx ou de coccygodynie post-partum en travaillant sur la mobilité du coccyx et de l’ensemble du bassin mais également sur les muscles du périnée et les ligaments du bassin pour s’assurer d’une absence de tensions excessives et d’une bonne mobilité.

Les sacralgies

Les sacralgies ou douleurs au niveau du sacrum ou d’une articulation sacro-iliaque peuvent être dues à de nombreuses causes (arthrose, pathologies rhumatismales, kystes, …) développées ensuite dans l’article. Du point de vue ostéopathique, ces douleurs peuvent survenir suite à une perte de mobilité d’un élément du bassin (sacrum, os iliaque) ou de vertèbres lombaires entraînant des tensions ligamentaires et musculaires excessives, on parle vulgairement d’un déséquilibre au niveau du bassin. Ces pertes de mobilités et tensions peuvent faire suite à un choc, une chute, une mauvaise posture (au travail, au sport, quotidienne), un trouble viscéral … Les manipulations ostéopathiques permettent alors de soulager ces douleurs en « rééquilibrant » l’ensemble du système.

Pathologie d'origine neurologique

La sciatique

La sciatique est une névralgie, une souffrance du nerf sciatique. Elle se caractérise par une douleur à type de décharge électrique sur le trajet du nerf du bas du dos en passant par l’arrière de la cuisse, le côté externe du genou, la face latérale de la jambe et ce jusqu’au pied. Cette douleur peut être limitée au bas du dos et/ou à la fesse, on parle alors de sciatalgie. On retrouve également une douleur aggravée aux mouvements, une difficulté à la marche, une diminution de sensibilité de la jambe et une diminution des réflexes ostéo-tendineux. 

Il existe un signe spécifique pour diagnostiquer une sciatique : le patient est allongé sur le dos, le praticien va réaliser une flexion de hanche de la jambe tendue du patient. En cas de sciatique, la douleur est reproduite rapidement dès le début du mouvement (signe de Lasègue). L’origine de cette souffrance nerveuse est une compression sur une partie du trajet du nerf : au niveau des lombaires suite à une atteinte d’un disque (simple discopathie ou hernie), de l’arthrose ou à une dysfonction articulaire au niveau des vertèbres, au niveau du muscle piriforme sur la partie haute de la fesse (le nerf passant à l’intérieur de ce muscle, il peut y être compressé en cas de contracture anormale), au niveau du genou (à son passage derrière le péroné), … 

Cette pathologie est très bien prise en charge en ostéopathie à condition de ne pas présenter de signes aggravants associés (sciatique paralysante, troubles des sphincters, …).

La névralgie pudendale

La névralgie pudendale est une atteinte du nerf pudendal. Le patient présente une douleur au niveau du coccyx qui irradie vers les organes génitaux. Cette douleur à type de brûlures intenses, de pincement ou de décharge électrique est aggravée en position assise et soulagée au repos. L’ostéopathie a des effets bénéfiques sur cette pathologie. Elle permet, par les manipulations, de soulager les tensions excessives pouvant comprimer le nerf au niveau du bassin et du périnée.

Le kyste de Tarlov

Un kyste de Tarlov se développe le plus souvent au niveau des racines nerveuses sacrées. Il correspond à une dilatation de l’espace en dessous des méninges (tissus autour des nerfs) au contact d’une racine nerveuse et qui se remplit de liquide céphalo-rachidien. Il entraîne une douleur localisée au niveau de l’articulation sacro-iliaque ou du sacrum, des douleurs invalidantes, des pertes de sensibilité, des fourmillements et des troubles intestinaux et génitaux.

Sciatique et névralgies

Origines viscérales

Le kyste ovarien

Lors d’un kyste ovarien, nous pouvons retrouver une douleur sur une moitié du sacrum et une douleur en ceinture de ce même côté. C’est une pathologie bénigne qui peut passer inaperçue et les kystes se résorbent, disparaissent souvent d’eux-même. Il y a différents types de kystes classés en fonctionnels et organiques. Pour simplifier, les kystes fonctionnels sont fréquents, dus aux fonctionnements de l’ovaire et au cycle menstruel et la majorité se résorbent d’eux-même. Certains kystes organiques, quant à eux, peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.

Les hémorroïdes

Les hémorroïdes correspondent à une dilatation des veines au niveau du rectum ou de l’anus. Lors des crises hémorroïdaires, elles sont douloureuses, peuvent démanger et saigner. Une prise en charge ostéopathique peut soulager cela. En effet, ces veines peuvent être dilatées car le sang stagne, cela peut être du à un mauvais retour veineux, élément sur lequel l’ostéopathe peut agir. 

Le kyste pilonidal

Le kyste pilonidal est un kyste qui se développe autour d’un poil, le plus souvent au niveau du sillon interfessier. On retrouve une petite boule palpable et douloureuse lors de l’inflammation. Il peut passer inaperçu s’il n’est pas inflammé. En cas d’inflammation, de douleurs importantes et de récidives fréquentes, un traitement chirurgical peut être préconisé.

Les douleurs à l’avant du bassin (bas ventre et aine)

  • La pubalgie

La pubalgie correspond à une douleur centrale au niveau du pubis très souvent retrouvée chez les sportifs et les femmes enceintes. La douleur irradie parfois au niveau de la face interne de la cuisse au niveau de l’insertion et du trajet des muscles adducteurs et se retrouve alors aggravée à la marche. Elle peut se mettre en place chez les sportifs suite à des microtraumatismes répétés et des contraintes importantes sur les muscles adducteurs ou abdominaux s’insérant sur le pubis. Justement, un déséquilibre de musculature entre ces deux groupes musculaires peut également être à l’origine de pubalgies. Chez la femme enceinte, les douleurs apparaissent souvent en fin de grossesse, à partir du 6ème mois, suite à l’appui du bébé sur le bassin. Ces douleurs prises en charge en ostéopathie peuvent être soulagées par les manipulations.

  • Douleur au muscle psoas

Les douleurs au niveau du muscle psoas sont souvent dues aux mauvaises postures quotidiennes. Le psoas est un muscle s’insérant à la face avant des vertèbres lombaires et se terminant au niveau de la hanche. Il permet la flexion de la hanche donc la marche et la stabilité du bas du dos, du bassin et des hanches. Lors d’une atteinte du psoas, on peut retrouver une cruralgie avec des pertes de force et de sensibilité, un psoïtis (flexion de la hanche avec impossibilité de l’étendre), une diminution du réflexe rotulien. Ces atteintes du psoas peuvent être dues à un hématome, notamment avec la prise d’anticoagulant ou suite à un traumatisme, une bursite avec inflammation de l’articulation de la hanche, une pathologie rhumatismale ou une infection. Des manipulations ostéopathiques sur le bassin, les lombaires ou les hanches peuvent soulager ces douleurs selon la cause de celles-ci.

  • Les hernies inguinales et crurales

Les hernies inguinales et crurales correspondent à une sortie d’une partie du contenu de l’abdomen (intestins le plus souvent) au niveau d’un orifice naturel à la racine de la cuisse. En effet à, l’origine du membre inférieur se trouvent des orifices où passent les éléments anatomiques allant à la jambe et au testicule chez l’homme. Ainsi, lors d’un relâchement de ces orifices, une hernie peut apparaître. Le ligament inguinal est un ligament allant du haut et de l’avant de l’os iliaque au pubis en bas et en dedans. Lorsque la hernie sort au-dessus de ce ligament, on parle de hernie inguinale, elle est plus fréquente chez l’homme. Lorsque la hernie sort en-dessous de ce ligament, on parle de hernie crurale alors plus fréquente chez la femme. Concernant les symptômes, on retrouve un gonflement localisé au niveau de l’aine s’aggravant avec le temps et augmentée en position debout et lors des efforts et de la toux notamment. Le traitement chirurgical est à réaliser de préférence avant tout étranglement herniaire. L’étranglement de la hernie est l’incarcération de l’intestin dans la hernie ce qui devient alors extrêmement douloureux et irréductible et nécessite alors une opération en urgence.

Si l’atteinte viscérale ne correspond pas à une urgence vitale, à un traitement chirurgical ou à une contre-indication à l’ostéopathie, cette dernière peut être très efficace et soulager des douleurs du bassin ayant pour origine des souffrances viscérales.

  • La cruralgie

Une cruralgie est une névralgie du nerf crural (aussi appelé nerf fémoral) issu du plexus lombaire. La douleur suit le trajet du nerf en bas du dos, à l’avant de la cuisse puis à la face interne du genou. Cette douleur est à type de picotements, de brûlures et se retrouve aggravée à la palpation et à l’extension de hanche entraînant un étirement du nerf. On retrouve également des difficultés à bouger la jambe et le pied du côté touché. La cruralgie est due à une compression du nerf sur son trajet : discopathie, hernie discale, arthrose, dysfonction vertébrale, hématome ou contracture du muscle psoas, … L’ostéopathie présente de très bons résultats pour soulager ces douleurs. Grâce aux manipulations, le praticien peut supprimer les compressions et tensions excessives que peut subir le nerf à l’origine de la douleur.

  • Troubles ovariens

Toutes les pathologies des ovaires peuvent être à l’origine de douleurs antérieures au niveau du bassin étant donné la localisation de ceux-ci et leurs insertions ligamentaires. Ces pathologies sont les kystes ovariens, le syndrome des ovaires polykystiques et les cancers des ovaires.

  • Les troubles du transit

Les troubles du transit tels que la constipation et la diarrhée peuvent être à l’origine de tensions excessives au niveau des différents tissus viscéraux, ligamentaires, musculaires et entraîner ainsi des douleurs antérieures au niveau du bassin mais également au niveau des vertèbres lombaires et du sacrum en arrière.

  • L'endométriose

L’endométriose est le développement de tissu de l’endomètre en dehors de l’utérus. Lors des règles des cellules du tissu endométrial migrent en dehors de l’utérus via les trompes pour se disperser dans l’abdomen. Chez 10% des femmes, ce tissu va se greffer sur d’autres organes provoquant ainsi des lésions, des adhérences et des kystes endométriosiques et va saigner au moment des règles ce qui entraîne des douleurs très vives pouvant être extrêmement handicapantes dans la vie quotidienne. Les symptômes sont très variés selon la localisation de la pathologie. Les symptômes les plus souvent retrouvés sont les douleurs lors des règles (dysménorrhées), les douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunie), des douleurs pelviennes pendant et en dehors des règles, des difficultés à uriner et à déféquer, des cruralgies, … Une prise en charge ostéopathique régulière peut avoir des effets bénéfiques sur les douleurs dues à l’endométriose.

L'endométriose
  • La crise d'appendicite

Lors d’une crise d’appendicite, la douleur peut commencer au niveau du nombril avant de se loger au niveau de la fosse iliaque droite (en bas à droite du ventre). Cette douleur est extrêmement vive, aggravée à la palpation d’un point précis et à la toux. Fréquente et très connue, les gens ont automatiquement le bon réflexe d’aller aux urgences pour cette douleur.

  • Les pathologie des reins

Les différentes pathologies des reins peuvent être à l’origine de douleurs au niveau des fosses lombaires à l’arrière du dos qui irradient en avant et en interne vers les organes génitaux. Ces douleurs peuvent être à type de décharges électriques ou de brûlures.

  • Les problèmes de prostate

Un atteinte de la prostate peut être parfois à l’origine de douleurs au niveau du bas du ventre et de la symphyse pubienne (jonction du pubis à l’avant du bassin).

    Mal à la hanche : quelles sont les autres pathologies ?

    L'arthrose

    L’arthrose au niveau d’un ou des os iliaques du bassin apparaît à partir de 50 ans en général. L’arthrose à ce niveau correspond à l’arthrose de l’articulation coxo-fémorale (hanche). Elle entraîne des douleurs globales au niveau du bassin et des hanches. La douleur devient chronique avec des périodes de poussées plus douloureuses et une boiterie plus ou moins invalidante.

    La spondylarthrite ankylosante

    La spondylarthrite ankylosante (SPA) est une pathologie du sujet jeune, elle est le plus souvent diagnostiquée chez les hommes entre 15 et 40 ans. C’est une maladie rhumatismale qui évolue par poussées avec des périodes sans douleur et d’autres avec des douleurs très importantes. Les symptômes de la SPA sont une raideur matinale et une douleur, aussi bien de jour que de nuit, au niveau des articulations sacro-iliaques et de la colonne vertébrale, des douleurs dans les fesses pouvant alterner de côté, des douleurs au niveau des talons des pieds, tout cela entraînant une fatigue importante.

    Autant pour l’arthrose que la spondylarthrite ankylosante, une prise en charge ostéopathique régulière peut permettre de soulager les douleurs et de prévenir les crises douloureuses.

    Les fractures du bassin

    Les fractures du bassin se font en général sur des traumatismes très importants notamment sur des accidents de la voie publique. C’est, bien entendu, une urgence absolue.

    Concernant les femmes enceintes, toutes les douleurs d’origine osseuses et articulaires de même que les différentes névralgies peuvent être exacerbées étant donné le nouvel équilibre que doit trouver le bassin pour accueillir un nouvel habitant. L’adaptation du bassin, l’ouverture des ailes iliaques, les tensions et la laxité ligamentaires, les tensions musculaires peuvent être sources de nombreuses douleurs au niveau du bassin. Pour faciliter la mobilité, l’adaptation et la découverte de ce nouvel équilibre, l’ostéopathie est très fortement recommandée aux femmes enceintes pour soulager leurs douleurs.

    Votre ostéopathe pour vos douleurs du bassin 

    Pour commencer, l’ostéopathe va vous poser quelques questions pour mieux vous connaître, cibler votre douleur et connaître vos antécédents aussi bien médicaux que traumatiques et chirurgicaux.

    Suite à cela, il réalisera ses tests afin de découvrir des zones moins mobiles, plus en tension et trouver la ou les structures en souffrance sources de vos douleurs. Il réalisera alors des manipulations ostéopathiques en guise de traitement.

    L'ostéopathe traite le bassin

    Pour une douleur du bassin, le praticien investiguera en particulier :

    • le bassin osseux bien entendu : le sacrum, les articulations sacro-iliaques, le pubis, les os iliaques,
    • les ligaments et les muscles assurant la stabilité et la mobilité du bassin,
    • les vertèbres lombaires,
    • les hanches,
    • l’abdomen avec les viscères,
    • les points stratégiques de compression des nerfs pouvant être en souffrance.

    Cependant, l’ostéopathie correspond à une prise en charge du corps dans sa globalité. Le praticien investiguera donc chaque zone, de la tête aux pieds, pour s’assurer d’une prise en charge complète et optimale afin de soulager vos douleurs.

    Consulter un ostéopathe



    Caroline Baillet ostéopathe DO à Salviac

    Article écrit par Caroline Baillet, ostéopathe DO à Salviac

    Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76422 patients et 777 ostéopathes.
    Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
    et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
    Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

    Temoignages

    Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 76422 patients.

    Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


    Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
    Votre navigateur est obsolète!

    Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

    ×