COVID-19 : Continuez à consulter normalement

Conformément aux directives officielles, notre service national d’ostéopathie reste ouvert, en cabinet ou à domicile. Pour vous rendre chez l’ostéopathe, cochez sur votre attestation la case "soins ne pouvant être assurés à distance ». Nous mettons en place un dispositif exigeant de protection sanitaire.

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Yoga et Ostéopathie : quelle complémentarité ?

yoga et ostéopathie
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 78985 patients et 793 ostéopathes.

Tout le monde connaît le yoga et l’ostéopathie... Mal au dos, raideurs articulaires, stress... On se tourne vers l'une ou l'autre de ces thérapies pour des motifs souvent semblables, et à raison ! Car ostéopathie et Yoga sont particulièrement complémentaires dans leur approche. 

On vous dit tout sur les ressemblances et l'action de ces disciplines qui vous veulent du bien !

1 - Des origines différentes pour des créateurs au même tempérament spirituel

Yoga et culture hindoue

Le yoga prend ses origines en Inde il y a plus de 5 000 ans. Mais c’est en -200 avant J-C que les textes fondateurs sont écrits : les Yoga Sutra de Patanjali. Ces écrits en sanskrits décrivent la pratique des asanas (les postures de yoga) comme étant une étape vers la libération de l’esprit.

    Pour les maitres Yogi, le but des postures est d’aller chercher le Nirvana, l’arrêt des tensions, qu’elles soient physiques ou psychiques.

    Le yoga, de part sa provenance, est empli de culture hindoue. En atteignant le Nirvana, on stoppe le cycle des réincarnations. On sort du cercle de la vie.

    Les postures ont pour but de libérer le corps de ses tensions afin de permettre à l’esprit de se calmer.

    Ostéopathie et perfection du corps humain

    L’ostéopathie, beaucoup plus récente comme discipline (1870), nous provient des Etats-Unis. Le père fondateur de cette médecine, Andrew Taylor Still, était un pasteur baptiste. A une époque où les pasteurs étaient aussi médecins. Allant de ville en ville, il prêchait tout autant qu’il soignait.

    Persuadé que l’humain était une créature divine, il n’hésitait pas à clamer la perfection de cette machine incroyable qu’est le corps humain.

    En soignant les gens de manière complète via leur corps, il souhaitait pouvoir atteindre les esprits. Il écrivit à de nombreuses reprises que l’humain était un tout, corps et esprit ne faisait qu’un. En libérant le corps de ses tensions, on libère l’esprit de ses tensions.

    Histoire du yoga et ostéopathie

    2 - Un soin par le mouvement

    Ostéopathie et vie par le mouvement

    Comme Andrew T. Still avait l’habitude de dire, « le mouvement c’est la vie ». Lorsque la machine arrête de bouger librement, la maladie arrive. 

    Aussi, le but de l’ostéopathie est de rendre possible le maximum de mouvements. Vos articulations mais également l'ensemble de vos tissus doivent être libres de toute entrave pour permettre une bonne fonction.

    Yoga et souplesse

    Dans la pratique du Yoga, la finalité est la méditation en lotus. Le but étant de trouver le nirvana par la possibilité d’absence de pensées et de mouvements, il faut être capable de conserver une position bien précise sans en ressentir de gêne ou de douleurs pour que l’esprit ne se focalise pas sur le corps. Les asanas (postures caractéristiques du Yoga) sont donc la préparation à la posture finale : le lotus.

    Mais l’on peut passer sa vie entière à préparer son corps pour cette posture finale... Ainsi donc on essaie de garder le plus de souplesse et de vigueur dans toutes les articulations pour les laisser le plus libre possible.

    Ces deux disciplines ont donc pour objectif de vous aider à conserver une bonne mobilité articulaire et d'améliorer la qualité tissulaire.

    3 - L’importance du sang

    Ostéopathie et homéostasie

    Une des règles mère de l’ostéopathie est « l’artère est reine ». C’est le principe même de l’ostéopathie. Le sang doit passer à tout prix. En faisant des manipulations, l’ostéopathe aide à ce que la circulation du sang soit possible partout et sans congestion locale. En dégageant la voie au niveau des articulations, des viscères, des aponévroses (fascias), des muscles, l’ostéopathe s’assure que le sang puisse nourrir et oxygéner toute les structures. C’est ainsi que la santé est assurée. 

    Une fois nourri correctement, le corps peut se protéger et s'autoréguler (principe de l'homéostasie).

    Yoga et stimulation cardiaque 

    Les asanas possèdent des propriétés particulières au niveau du système sanguin selon leur caractéristique (debout, en extension, allongé).

    • Les postures debout avec la gravité vont assurer un passage sanguin très complet. En agissant au niveau de la contraction des muscles des jambes, les postures permettent de stimuler le retour veineux, et donc de chasser le sang bleu, désoxygéné, des membres inférieurs, pour permettre au sang artériel, rouge, oxygéné, de venir nourrir les muscles correctement.
    • Les postures en extension de buste, en ouverture de coeur ainsi que les postures inversées (tête en bas) vont permettre de faire travailler le coeur. Il bat plus vite. La circulation du sang est stimulée. Le muscle cardiaque se renforce.
    • Les postures allongées permettent, elles, un apaisement du rythme cardiaque, de diminuer la tension artérielle. Elles détendent.

    Osteopathie-circulation-sanguine
    4 - Drainer la lymphe

    Avec notre mode de vie de plus en plus sédentaire, les inflammations chroniques, en cas de cancer, et dans d’autres situations, drainer la lymphe est très important pour aider notre système veineux à fonctionner. En effet le système lymphatique est connecté au système veineux.

    Ostéopathie et techniques lymphatiques

    En ostéopathie il y a énormément de moyens de soutenir le système lymphatique. 

    • En travaillant sur les fascias, on permet de réduire et de drainer les oedèmes. 
    • Mais aussi en travaillant au niveau viscéral. En effet, il y a un énorme réseau ganglionnaire et lymphatique au niveau de l’abdomen. En décongestionnant les viscères, l’ostéopathe a donc un impact important sur le drainage lymphatique. 
    • Enfin, les techniques crâniennes en activant le pompage du liquide céphalo-rachidien ont une action au niveau de la production de lymphe.

    Yoga et drainage 

    Le yoga, lui aussi, est d’une aide significative pour aider à drainer les oedèmes.

    Comme nous l’avons vu plus haut, les postures debout aident à soutenir le retour veineux. La contraction des muscles des membres inférieurs est donc aussi efficace pour aider à limiter les oedèmes.

    Les asanas inversés, avec l’aide de la gravité, aident la lymphe a refluer vers le coeur.

    De manière générale, les étirements consécutifs de la quasi totalité des postures de yoga, aident la lymphe à circuler sans s’amasser à des endroits, aidant donc à lutter contre les oedèmes.

    5 - Traiter les fascias

    Ostéopathie et traitement des fascias

    Les fascias, les aponévroses, sont ces merveilleux tissus de soutien du corps humain. Ils recouvrent notre corps, et participent au bon fonctionnement de nos muscles. Ils nourrissent nos tissus. Ils aident à répartir les forces. En se rétractant comme un filet protecteur, ils nous protègent.

    Le stress, la mauvaise posture, les accidents mettent à rude épreuve nos fascias. Nous ressentons donc des douleurs, les douleurs tissulaires. Difficiles à situer, elles sont souvent perçues comme « j’ai mal partout ».

    L’ostéopathie, via les techniques tissulaires, aide à traiter les fascias. A réouvrir ses mailles. Le sang, la lymphe les influx nerveux peuvent alors circuler librement. Le corps ne souffre plus sous une carapace devenue nocive.

    En traitant les fascias, l’ostéopathie rétablit la bonne physiologie et a un impact significatif sur le mental. En effet, en enlevant les tensions physiques, on permet de diminuer les tensions nerveuses, psychiques.

    > En savoir plus sur le traitement des fascias 

    Yoga et réparation des fascias

    Le yoga, et en particulier le Yin yoga, en allant étirer le corps, permet de contribuer à la réparation des fascias.

    En yin yoga les postures d’étirement sont réalisées avec des soutiens ( blocs, sangles, briques ) et sont tenues plusieurs minutes. Ainsi, le corps se relâche complètement. Les muscles se détendent. Et la posture peut ainsi agir directement et durablement sur le fascia.

    Dans le cas particulier du suivi de cancer, pendant ou après une chimiothérapie ou une radiothérapie, les fascias sont brûlés, coupés, abimés par le traitement. En aidant à la réparation des fascias, on permet aux patients de récupérer plus vite et mieux en améliorant leur mobilité, mais aussi la circulation sanguine et lymphatique.

    Ainsi l’ostéopathie et le yoga sont des traitements de choix dans l’accompagnement thérapeutique des personnes atteintes de cancer.

    6 - Aider à la digestion

    Ostéopathie viscérale 

    L’ostéopathie est de plus en plus réputée auprès du grand public pour le traitement des troubles digestifs chroniques.

    Reflux gastro-oesophagien, ballonnements, diarrhées, constipations, crampes, lourdeurs….. Les techniques viscérales, en allant traiter directement l’organe et son système de soutien, en traitant en amont le système nerveux correspondant et en améliorant la vascularisation, ont su montrer à de nombreux patients des alternatives aux médicaments.

    En redonnant une physiologie normale au corps, l’ostéopathie aide à la digestion.

    Yoga et confort digestif

    Le yoga lui aussi est connu pour améliorer considérablement les troubles digestifs. Il est même un des piliers de la médecine ayurvédique, la médecine indienne.

    Dans un premier temps, le simple fait de bouger, de s’étirer, de faire jouer la gravité, améliore significativement la digestion. Les viscères sont stimulés, le bol alimentaire peut avancer plus facilement.

    Tout comme l’ostéopathie, en libérant les structures de soutien et en mobilisant le système nerveux et vasculaire, on supporte une amélioration de la digestion.

    Ensuite, le yoga a une spécialité : les postures en torsion. Le fait de se tordre, outre l’étirement de la colonne et des muscles, permet « d’essorer » les viscères. Comme des éponges, les organes sont, en quelque sorte, vidés de leur mauvais sang et donc de leurs toxines. En revenant à la position initiale, un appel de sang se crée. De sang frais. Les organes sont régénérés, détoxifiés.
    Yoga et osteopathe pour confort digestif

    7 - Lutter contre la dépression

    Comme nous l’avons vu dans le paragraphe sur les fascias, nous savons maintenant que lutter contre les douleurs tissulaires aide à lutter contre le stress et les tensions nerveuses. 

    L’ostéopathie agit donc pour lutter contre certains états dépressifs. Le travail crânien stimule les glandes intracrâniennes mais aussi soutient la production de liquide céphalo-rachidien ; l’ostéopathie permet par ces techniques d'améliorer l'état des patients souffrant d’états dépressifs ou anxieux.

    De la même manière, le yoga en permettant aux pratiquants de se défaire de leur tensions physique, améliore leur mental.
    Les asanas sur la tête, en ramenant du sang à la tête ( contre indiqué chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle ou de problèmes aux cervicales ) permettent une meilleure oxygénation du cerveau, désembuent les pensées.

    osteopathe crânienne et yoga

    8 - Soutenir le fonctionnement du système endocrinien

    Souvenons nous « l’artère est reine ». Le sang est l’énergie nécessaire au bon fonctionnement des glandes. Aussi, l’ostéopathie permet l’accompagnement thérapeutique et, dans certains cas, le traitement de certains troubles endocriniens.

    Par exemple, certains troubles thyroïdiens dus à une insuffisance de vascularisation trouvent en l’ostéopathie un traitement de choix.

    Il en va de même pour les surrénales, les ovaires, les glandes intracrâniennes. Dans une certaine mesure, l’ostéopathie intervient sur tout le système endocrinien.

    Avec des postures spécifiques, des respirations focalisées, des torsions, des étirements, le yoga permet de stimuler ou de calmer les glandes.

    Par exemple, la posture de la chandelle, en ramenant du sang à la base du cou et en étirant les cervicales, permet d’améliorer le fonctionnement de la thyroïde. Les postures sur la tête aident également les glandes cérébrales à mieux être oxygénées.

    9 - Travailler la bonne posture

    Ostéopathie posturale

    L’ostéopathie permet d'agir sur votre posture et votre mal au dos grâce à son traitement sur vos troubles musculo-squelettiques et à sa connaissance biomécanique approfondie. Les conseils adaptés à chaque patient, à son travail, à son mode de vie, permettent de modifier ses habitudes du quotidien pour retrouver une attitude plus physiologique.

    L'ostéopathie posturale regroupe l'ensemble des techniques visant à retrouver une posture harmonieuse. Votre ostéopathe va s'intéresser aux "entrées posturales" qui sont à corriger prioritairement, et particulièrement :

    • vos appuis au sol,
    • votre vue,
    • votre mâchoire.

    Yoga et tonicité posturale

    Le yoga est bien évidemment un outil de choix pour renforcer les muscles posturaux sans forcer. Sans hyper pression. En s’entraînant au gainage, à la stimulation du périnée, du diaphragme et des abdominaux, cette discipline nous donne l’opportunité de retrouver la posture juste.

    L’assouplissement et le ressenti de la détente nous aident à nous connaitre nous-mêmes et à trouver quelles sont les postures qui nous font du bien ou pas.

    yoga et posture

    Bref vous l’aurez compris : le yoga et l’ostéopathie sont deux thérapies très complètes.
    Elles agissent sur le corps autant que sur l’esprit, en se complétant merveilleusement bien...

    Testez les sans modération ! Et n’oubliez jamais que le corps et l’esprit sont liés : prenez soin des deux !


    Chloé arnoux ostéopathe à Paris

    Article écrit par Chloé ARNOUX, ostéopathe à Paris

    Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 78985 patients et 793 ostéopathes.
    Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
    et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
    Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

    Retrouvez tous nos articles sur le thème "SPORTIF"

    Traitement de la pubalgie avec un osteopathe du sport

    Traitement de la pubalgie

    Temoignages

    Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 78985 patients.

    Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


    Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
    Votre navigateur est obsolète!

    Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

    ×