Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Les traitements naturels pour soulager votre bébé des poussées dentaires

Poussée dentaire bébé
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76518 patients et 778 ostéopathes.

Votre enfant est grognon, pleure pour un rien, a du mal à s’endormir ou ne fait plus ses nuits ? C’est peut-être parce qu'il est en train de faire ses dents ! Voyons ensemble les symptômes de ces poussées dentaires pour mieux les reconnaître et leurs traitements naturels pour apaiser bébé.

Consulter un ostéopathe

Mon bébé fait ses dents : comment ça marche ? 

Une poussée dentaire, c’est tout simplement quand les premières dents, dites primaires ou temporaires, se mettent en place dans la bouche. Celles-ci sont mieux connues sous le nom de "dents de lait". Les dents se forment à l’intérieur des os des mâchoires (os maxillaire en haut et mandibule en bas), elles s’y déplacent progressivement pour en sortir, puis elles traversent la gencive avant d'apparaître dans la bouche de l’enfant. Et c’est la fin de la poussée dentaire !

Les dents continuent leur progression jusqu’à ce que toute la couronne de dent soit visible. Seule, la racine des dents reste alors dans l’os de la mâchoire. Lorsque les dents définitives pousseront, elles vont user les racines des dents de lait et c’est pour cela qu’elles n’ont plus de racines lorsqu’elles tombent.

L’éruption dentaire est un processus localisé et symétrique, se produisant normalement quasiment en même temps des 2 côtés de l’arcade dentaire. Ceci est programmé dans le temps et est héréditaire : si les parents ont fait leurs dents tôt, il en sera de même pour leurs enfants.

L’ordre d’apparition des dents de lait est presque toujours le même chez tous les enfants. Les premières dents de lait qui apparaissent (entre 4 et 10 mois) sont les incisives centrales inférieures (dents de devant et du bas) ; ensuite viendra le tour des incisives médiales supérieures. Puis, viendront les incisives latérales, les premières molaires et les canines sans vraiment d’ordre établi. Un bébé sur 2 000 environ naît avec une ou 2 dents. Les 20 dents de lait sont toutes présentes, en général, avant les 3 ans de l’enfant et elles commenceront à tomber vers l’âge de 6 ans.

Si votre ostéopathe regarde la bouche de votre bébé pendant une suspicion de poussée dentaire, il cherchera un épaississement des gencives pour les incisives inférieures. Pour les incisives supérieures, c’est la face externe qui gonfle avec l’apparition par transparence du dessin des dents. L’arrivée des prémolaires, quant à elles, est précédée d’un gonflement important facilement palpable et identifiable. Et, enfin, pour les canines, il n’y a pas vraiment de signes précurseurs ; un jour, on voit une petite pointe sortir dans l’espace laissé libre entre l’incisive latérale et la molaire.

Si les dents de lait semblent espacées, il n’y a pas lieu de s’inquiéter puisque cela correspond au développement de la mâchoire et ces espaces seront comblés par les futures dents définitives qui seront plus volumineuses. Si une dent définitive met plus de six mois à sortir, une visite chez un dentiste est conseillée. Un ostéopathe qui s’est spécialisé en pédiatrie pourra aussi aider à faire sortir ces dents qui tardent à émerger notamment en travaillant sur les mâchoires, le crâne et ses membranes.

Bébé fait ses dents

Bébé va faire ses dents, quels sont les signes ? 

Le premier signe que les poussées dentaires vont commencer, c’est le doublement de l’épaisseur des gencives. Cela ne se fait pas brutalement, d’un jour à l’autre, mais progressivement, pendant plusieurs semaines. Je tiens à préciser que parfois la poussée dentaire passe complètement inaperçue et qu’une maman allaitante peut s’en rendre compte en ressentant une gêne inhabituelle lors de la tétée ou lorsque la cuillère de purée heurte quelque chose de dur dans la bouche bébé.

Les symptômes qui sont souvent très évocateurs d’une poussée dentaire sont une hyper salivation et des douleurs ! Les douleurs sont dues aux mouvements des dents dans l’os de la mâchoire ou lors de leur passage à travers la gencive.

Les signes les plus fréquents d'une poussée dentaire :

- une inflammation locale : joues rouges, gencive enflée avec parfois une modification de la couleur de la gencive à l’endroit où va sortir la dent,

- une hyper salivation : elle est nécessaire car elle garde la bouche de l’enfant bien hydratée et protège la gencive lors de la poussée. Cependant, cela peut entraîner un menton rouge et irrité,

- des troubles digestifs avec une diarrhée acide, entraînant un érythème fessier (fesses rouges) sont fréquents,

- une irritabilité : bébé est grognon et pleure facilement,

- un sommeil perturbé lié à la douleur, voir notre article Mon bébé a des problèmes de sommeil : l'ostéopathie pour m'aider

- une perte d’appétit,

- une plus grande fragilité et sensibilité aux infections durant cette période (rhinopharyngites, otites, bronchites, fièvre…).

Cependant, les signes des poussées dentaires sont variables d’un enfant à l’autre et même d’une dent à une autre. A savoir aussi : une poussée dentaire n’est pas toujours suivie par la percée de la dent. Les phases de pousses peuvent être longues, douloureuses et … infructueuses !

La poussée dentaire provoque des désagréments chez l’enfant mais elle ne le rend pas malade et ne provoque pas de maladie en tant que telle. Les poussées dentaires n’expliquent pas tout ! Il est donc recommandé d’être prudent quand l’enfant pleure plus souvent ou s’il semble prostré. Une poussée dentaire ne provoque pas de température supérieure à 38°C et n’est pas accompagnée d’une dégradation de l’état général. Si des signes paraissent inhabituels ou avec une très grande importance, consultez votre pédiatre.

Comment soulager bébé lors de ses poussées dentaires ?

Un câlin pour faire oublier le mal de dents 

Etre simplement là auprès de son enfant et le garder dans les bras libère de l’ocytocine qui est une hormone qui engendre une sensation de bien-être. Le portage en écharpe ou sling peut aussi être une solution pour avoir les mains libres.

Soulager bébé de son mal de dents

Des remèdes à machouiller : 

- un anneau de dentition peut être proposé à l’enfant. Choisissez-le conforme et homologué aux normes en vigueur. Il doit être réfrigéré mais pas mis au congélateur pour éviter une brûlure. En effet, le froid a une action anti-douleur. Choisir de préférence un anneau sans liquide afin que la partie qui le contient ne se brise pas lors des mordillements de bébé. Si vous avez une aversion pour le plastique, sachez qu’il existe également des anneaux de dentition en bois.

- la racine d’Iris : celle-ci est élastique, très résistante et soulage les maux dentaires de bébé tout en facilitant la percée de ses petites quenottes. Bébé peut la mordiller tant qu’il veut, la racine ne se brisera pas. Après quelques minutes de mastication, la racine d’Iris libèrera des principes actifs aux vertus apaisantes. Attention, toutefois, à ne pas lâcher bébé des yeux lors de l’utilisation de la racine d’Iris, elle est parfois vendue avec un cordon. Pour la nettoyer ensuite, l’immerger dans l’eau bouillante et la laisser sécher à l’air ambiant. La racine se conserve environ 2 ans ; vérifiez cependant bien sa solidité avant chaque utilisation. Elle sera déconseillée après l’apparition des premières dents.

Le massage gingival pour soulager bébé 

La gencive peut être frottée doucement avec un doigt parfaitement lavé ou un linge propre et humide car le massage va immédiatement soulager votre enfant. Ce massage peut être additionné de gels calmant comme le sirop Delabarre® ou les gels premières dents (Hyalugel® par exemple). Des anesthésiques locaux comme le Dolodent® sont également très efficaces mais peuvent être ingérés et nuire à la déglutition.

L'ostéopathie pour bébé 

En période de poussées dentaires, bébé peut connaître certaines pathologies maxillaires, comme des déformations des mâchoires qui se manifesteront plus tard. En intervenant à ce stade, l’ostéopathe pour bébé peut éviter à de nombreux enfants de porter, plus tard, un appareil dentaire. 

En effet, un ostéopathe formé en pédiatrie peut aider bébé à préparer ses gencives en agissant sur les os du crâne et notamment les os maxillaires et la mandibule, mais aussi sur certaines membranes crâniennes. Cette intervention aura un effet bénéfique immédiat en calmant les douleurs, en apaisant et ainsi en aidant bébé à retrouver le sommeil et l’appétit. L’action de l’ostéopathe va permettre aux tissus de retrouver une bonne mobilité entre eux, au sang de mieux circuler et la diminution des tensions. 

La période des poussées dentaires étant une étape importante dans le développement de votre enfant et souvent concomitante avec la diversification alimentaire, ce peut être la bonne occasion de faire un bilan avec votre ostéopathe.

L'ostéopathie pour bébé

Homéopathie

- chamomilla 9 CH (3 granules 4 fois par jour à diluer dans un biberon) est le remède classique pour son action sur la fièvre et la poussée dentaire,

  • les pipettes de Camilia® (laboratoires Boiron) ont l’avantage d’être déjà prêtes et avec un gout sucré qui plait aux enfants,
  • vous pouvez compléter avec l’Arnica Montilla 9CH pour son action sur la douleur aiguë due aux terminaisons nerveuses,
  • hypericum Perf 9CH pour son action sur l’inflammation des gencives.

Pour un avis plus personnalisé, je vous conseille de consulter votre homéopathe notamment s’il y a des signes associés (fesses rouges, diarrhées, irritabilité…), il saura adapter le traitement aux symptômes de votre enfant.

Huiles essentielles salvatrices

Camomille Romaine : massez sa gencive à l’endroit de la dent qui veut sortir avec 2 gouttes d’huile essentielle, 3 à 4 fois par jour pendant 2 à 3 jours. Les huiles essentielles ne doivent pas être administrées à un nourrisson de moins de 6 mois.

En phytothérapie

- le safran qui a une action analgésique (anti-douleur) grâce à la picrocrocine. Le safran est retrouvé dans des gels comme le gel Delabarre® ou Pansoral®.

- la racine de guimauve peut être mâchonnée afin de décongestionner la gencive et calmer la douleur. Cependant,  de petites fibres peuvent se détacher et provoquer un étouffement. Je vous conseille donc d’utiliser une tétine à fruit (grignoteuse) qui possède un réceptacle où l’on peut mettre des aliments sans risquer l’étouffement.

    Pour éviter les irritations 

    Essuyer le visage avec un linge humide et propre afin de prévenir les irritations dues à l’hypersalivation. Si celles-ci apparaissent, vous pouvez utiliser une crème réparatrice (cicalfate® par exemple). Pour le confort de votre bébé, vous pouvez aussi adopter un bavoir avec une face en éponge et l’autre en plastique afin que les vêtements ne soient pas trempés de salive. Pensez également à essuyer en tapotant plutôt qu’en frottant.

    Alimentation : 

    Si votre enfant a déjà commencé la diversification alimentaire, favoriser les aliments réfrigérés comme les yaourts et les compotes.

    Alimentation pour bébé quand il a mal aux dents

    Allopathie

    Pour être tout à fait complet, il me faut également parler du Paracétamol® (qui est souvent utilisé pour la première fois à cette occasion) à doser en fonction du poids de l’enfant si l’enfant à moins de 3 mois, ne lui donner que du paracétamol.

    A propos de l’ibuprofène® il peut être administré en suspension buvable à raison de 20 mg/kg et par jour.

    Ne donnez qu’un seul type de médicament pour soulager la douleur de la poussée dentaire. Ne pas donner d’ibuprofène en cas de varicelle et si votre enfant présente des signes de déshydratation qui peuvent être causés par des diarrhées et des vomissements importants.

    L’aspirine ne doit jamais être administrée chez l’enfant sans avis médical.

    Les fameux conseils de grand-mère à éviter cette fois-ci

    - Ne pas frotter la gencive avec un morceau de sucre, de carotte, de pain, une cuillère qui agressent encore plus la gencive et risque de provoquer un étouffement.

    - Ne jamais percer la gencive pour aider la dent à sortir, d’ailleurs elle ne sortirait pas plus vite...

    - Ne pas placer d’aspirine ou autre molécule antalgique directement sur la gencive. De plus, l’aspirine ne doit jamais être administrée à un enfant sans avis médical.

    - Ne pas frotter les gencives du bébé avec de l’alcool ou autre teinture mère.

    - Ne pas utiliser d’huiles essentielles sur un bébé de moins de 6 mois

    - En lithothérapie on prête à l’ambre des vertus antalgiques. Aucune étude scientifique n’a cependant confirmé ces propriétés. La Société Française de Pédiatrie dans un rapport de 2012, mettait également en garde contre le risque de strangulation et d’ingestion, déconseillant le port de ce bijou au cou de bébé.

    - Attention aussi aux excès de biscuits de dentition car ils ne soulagent pas vraiment mais surtout ils contiennent des sucres qui, sitôt les dents sorties, peuvent provoquer des caries. En effet, si vous donnez un boudoir à un bébé qui n’a pas encore de dents, il va le suçoter, en faire une bouillie visqueuse mais ça n’apaisera pas pour autant ses gencives.

    En conclusion, les poussées dentaires...

    Les poussées dentaires sont une étape importante dans le développement de votre enfant qui lui permettra de découvrir de nouveaux goûts et textures mais ce sera, sans doute, une étape douloureuse. Cependant, de nombreuses solutions antalgiques existent, il faudra peut-être en tester plusieurs pour voir ce qui fonctionne avec votre petit bout. L’ostéopathie est tout indiquée car votre ostéopathe a l’habitude de travailler sur les os de la face et du crâne ; donc, pensez à faire consulter votre enfant dans cette période. Et, enfin, gardez à l’esprit que, même si ces poussées sont longues et insomniantes, ces petites quenottes finiront bien par sortir !

    Consulter un ostéopathe

    Sources :

    J’élève mon enfant, Laurence PERNOUD

    https://www.orthodontisteenligne.com/eruption-dentaire/#:~:text=Les%20dents%20temporaires%20ou%20dents,les%20dents%20de%20sagesse)%3B

    https://www.ameli.fr/herault/assure/sante/themes/poussee-dentaire

    https://www.eco-bebe.com/pour-le-sommeil-de-bebe/379-racine-d-iris.html

    https://romystyle-baby-creation.com/213-anneau-en-bois-naturel-hetre

    https://www.lea-gouaux-osteopathe.fr/blog/articles/la-poussee-dentaire-chez-bebe-c-est-quand-et-que-faire


    Cécile Graziani, ostéopathe DO à Montpellier

    Article écrit par Cécile Graziani, ostéopathe DO à Montpellier

    Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 76518 patients et 778 ostéopathes.
    Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
    et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
    Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

    Temoignages

    Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 76518 patients.

    Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


    Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
    Votre navigateur est obsolète!

    Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

    ×