Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Traitement de la scoliose et ostéopathie

scoliose et traitement
Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 74224 patients et 756 ostéopathes.

Qui n’a jamais entendu parler de la scoliose ? Mais si, vous savez, cette déformation de la colonne qui apparaît souvent chez les adolescents.

La scoliose la plus fréquente est la scoliose évolutive, celle qu’on connaît le plus, qui se développe chez l’adolescent et que l'on traite le plus souvent avec un corset et de la kinésithérapie.

Mais il existe également d’autres types de scolioses, comme la scoliose dite « de novo », qui apparaît chez l’adulte autour de 40/50 ans.

Quelles en sont les particularités ? Quels sont les traitements ? A l’adolescence ? Et à l’âge adulte ?
Et pour ce qui est du traitement de la scoliose chez l’adulte, pourquoi ne pas avoir recours à l’ostéopathie ?
Restez avec nous, on vous dit tout dans cet article.

La scoliose : qu’est-ce que c’est ?

La scoliose, c’est une déformation de la colonne vertébrale sur un plan tridimensionnel. Autrement dit, c’est quand la colonne « tourne sur elle-même ». On distingue la scoliose vraie de l’attitude scoliotique qui n’est pas une réelle déformation de la colonne et est souvent causée par une inégalité de longueur de jambes. La scoliose vraie est diagnostiquée lorsque l’angle de déformation dépasse les 10°

Bien qu’elle touche plus souvent les adolescents, la scoliose peut également se développer chez les adultes. On distingue plusieurs types de scolioses :

  • la scoliose idiopathique, c’est-à-dire qui n’est liée à aucune autre pathologie, c’est la plus fréquente,
  • la scoliose congénitale, présente dès la naissance,
  • la scoliose syndromique, d’origine neuro-musculaire,
  • la scoliose secondaire, qui comme son nom l’indique est secondaire à un traumatisme ou une autre pathologie comme un cancer par exemple,
  • La scoliose « de novo », liée à la dégénérescence de la colonne qui survient avec l’âge.

La scoliose peut être tout à fait asymptomatique, puisqu’en effet, contrairement aux idées reçues, scoliose ne veut pas forcément dire mal de dos. 

scoliose
Une scoliose peut être indolore pendant de nombreuses années, voire toute une vie. Mais elle prédispose tout de même à avoir davantage de tensions et donc plus de douleurs que la moyenne.

En fonction de la sévérité, la scoliose peut entraîner des douleurs au niveau du dos, voire même, dans des cas très évolués, une perte de la capacité respiratoire, des troubles neurologiques et/ou des troubles psychologiques.

Le diagnostic de la scoliose se fait avant tout par un examen physique du patient. On cherche notamment la présence (ou non) de ce que l’on appelle une gibbosité, déformation caractéristique de la scoliose qui se présente sous forme de « bosse » lorsque le sujet se penche en avant. Le diagnostic est ensuite confirmé par imagerie, notamment par radiographies de face et de profil de la colonne vertébrale. D’autres examens peuvent être prescrits en fonction de la sévérité de la scoliose mais ne sont pas absolument nécessaires dans un premier temps.

Quelles peuvent être les causes d’une scoliose ?

La ou les cause(s) de l’apparition d’une scoliose sont aujourd’hui peu identifiées. La majorité des scolioses sont idiopathiques, c’est-à-dire sans origine apparente

Des études récentes semblent aboutir à la conclusion que des facteurs génétiques entrent en jeu, pour d'autres,  il s’agirait d’un trouble lié à des facteurs biochimiques et/ou neurologiques

Notre environnement et notre comportement semblent aussi favoriser l'apparition de la scoliose : votre posture assise (vous vous tenez vouté ?...), mais aussi peut être votre posture sociale (vous vous repliez sur vous même ?...).

Quoi qu'il en soit, l'apparition de votre scoliose est très probablement d'origine multi factorielle (plusieurs causes).

Quels sont les traitements de la scoliose ?

Quel que soit le stade de la scoliose, la prise en charge est généralement pluridisciplinaire, c’est-à-dire qu’elle associe plusieurs professionnels de santé : médecin traitant, ostéopathe, chirurgien, rhumatologue, kinésithérapeute…

Le but principal du traitement est de limiter l’évolution de la scoliose, et donc les déformations.

Pour cela, plusieurs possibilités en fonction du stade de gravité :

  • pour une scoliose légère, avec une courbure minime, une simple surveillance peut suffire, avec remise en question du traitement si cette dernière s’aggrave ; l'ostéopathie permet de limiter l'aggravation ainsi que les symptôme (mal au dos, douleurs scapulaires...).
  • pour une scoliose modérée, l'ostéopathe peut également agir à ce stade en complément d'un éventuel traitement orthopédique. Le port d’un corset peut donc être préconisé dans certains cas, afin de limiter l’évolution des déformations. Il est particulièrement adapté pour des scolioses évolutives, chez l’enfant ou l’adolescent notamment. Chez l’adulte, il est surtout prescrit pour limiter les douleurs. 
  • lorsque l'on atteint un certain stade important de déformation de la colonne vertébrale, il est possible d’envisager la chirurgie.

Pour ce qui est de la gestion de la douleur dans le cadre d’une scoliose, il est possible d’avoir recours à des traitements médicamenteux antalgiques

La kinésithérapie est également préconisée pour soulager les douleurs liées à la scoliose en ayant plusieurs effets, notamment en permettant à la colonne de garder une certaine mobilité, d’éviter les raideurs, en renforçant les muscles afin de permettre au rachis de mieux absorber les contraintes, etc.

Le cas particulier de la scoliose de l’adulte

Bien que la scoliose soit dans la plupart des cas une pathologie de l’adolescent qui évolue avec la croissance, il est possible de développer une scoliose chez l’adulte, notamment à partir de 40/50 ans, avec l’usure et la dégénérescence des structures osseuses, cartilagineuses, ligamentaires…

 Il existe 2 types principaux de scoliose chez l’adulte :

  • la scoliose dégénérative primitive ou « de novo », qui apparaît généralement à partir de 40/50 ans et fait suite à l’usure naturelle des structures osseuses, cartilagineuses, ligamentaires…  C’est celle dont on parlera par la suite.
  • la scoliose secondaire qui fait suite à une pathologie.

Plusieurs facteurs peuvent intervenir dans le développement de la scoliose « de novo » :

  • le renouvellement osseux,
  • la résistance de la masse osseuse,
  • l’usure discale lombaire et la perte de courbure,
  • la fatigue musculaire,
  • l’arthrose,
  • l’ostéoporose,
  • et d’autres…

Les symptômes principaux de la scoliose de l’adulte sont la douleur, l’irritabilité, la fatigue et le déséquilibre de la tête par rapport au bassin.

Pour ce qui est du traitement, chez l’adulte, il ne diffère pas ou très peu du traitement de la scoliose évolutive chez l’adolescent, l’objectif du traitement étant de soulager les symptômes, notamment la douleur, limiter les déformations et décomprimer les éléments neurologiques.

Pour ce faire, le traitement est basé sur l'ostéopathie, un éventuel port du corset, la kinésithérapie et la chirurgie si besoin.

La petite particularité du traitement chez l’adulte concerne le corset qui n’a, dans ces cas-là, pas pour but de diminuer ou limiter les déformations mais plutôt de soulager les disques intervertébraux pour en limiter l’usure et soulager les douleurs. 

Le recours à la chirurgie est plus fréquent à l’âge adulte qu’il ne l’est chez l’adolescent.

Le traitement ostéopathique de la scoliose : pourquoi et comment ?

Vous qui souffrez d’une scoliose, avez-vous pensé à consulter un ostéopathe ?

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui peut avoir des effets très positifs, non pas sur la scoliose en elle-même et ses déformations mais sur les conséquences et l'évolution de cette dernière. 

En complémentarité d' un traitement médical et/ou kinésithérapeutique, elle peut réduire les douleurs et autres symptômes liés à la scoliose et améliorer considérablement la qualité de vie du patient qui en souffre.

Traitement scoliose avec l'osteopathe

Votre ostéopathe, après vous avoir posé quelques questions afin de s’assurer qu’il peut vous prendre en charge sans danger aucun, s’appliquera à réduire les tensions qui découlent de la scoliose, puisque la colonne, en se déformant, vient mettre en contrainte plusieurs structures et causer des douleurs voire des troubles fonctionnels comme des troubles respiratoires ou digestifs par exemple.

L’ostéopathie permet également de rétablir une certaine mobilité au niveau de la colonne, afin d’éviter ou au moins limiter l’enraidissement qui peut faire suite aux déformations et causer des douleurs.

L’ostéopathie est également bénéfique dans le traitement des attitudes scoliotiques qui sont souvent causées par un déséquilibre postural.

Enfin, l’un des rôles souvent sous-estimé de l’ostéopathe dans la prise en charge d’une pathologie, ici la scoliose, est de donner des conseils au patient, notamment en terme d’étirements ou d’activité physique et de répondre aux questions que peuvent se poser les patients afin d’accompagner la prise en charge de leur pathologie du mieux possible.

Après une chirurgie de la colonne vertébrale suite à une scoliose trop importante, l'ostéopathie peut agir sur les adhérences cicatricielles et optimiser la récupération du patient.

La scoliose est une pathologie généralement présente chez l’adolescent, au moment de la croissance mais elle peut aussi apparaître plus tard, à l’âge adulte, suite à la dégénérescence naturelle des structures osseuses, cartilagineuses, ligamentaires… Le traitement de la scoliose chez l’adulte est similaire au traitement de la scoliose évolutive : corset, kinésithérapie, et parfois chirurgie. Il est possible également de consulter un ostéopathe, non pas pour guérir sa scoliose, mais pour en limiter les conséquences et son aggravation. L'ostéopathie permet ainsi de manière générale d'améliorer la qualité de vie du patient scoliotique. 


Article écrit par Elora MARTINEZ


Bibliographie


Article écrit par Elora MARTINEZ

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 74224 patients et 756 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !
Le site reflexosteo.com propose gratuitement un service de diffusion de témoignages personnels dans le domaine de l’ostéopathie et la santé. Le contenu des témoignages est sous votre responsabilité. Cet espace n’est pas un moyen d’obtenir un diagnostic médical ni d’obtenir un RDV avec un ostéopathe. Cliquez ici pour obtenir un RDV avec un ostéopathe proche de chez vous.

Retrouvez tous nos articles sur le thème "MAL DE DOS"

Soulager son mal de dos en voiture

Mal au dos en voiture ?

Mal au dos à droite

Mal au dos à droite

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 74224 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×