REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Fascias et mal de dos

fascia et mal de dos

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

On a tous déjà expérimenté un mal de dos plus ou moins long et/ou intense (lombalgie, cervicalgie...). On associe souvent ces douleurs aux muscles, aux tendons ou encore aux disques intervertébraux. Mais elles peuvent aussi être dues à une autre structure de notre organisme bien moins connue : les fascias !

Quel est la rôle des fascias dans l'apparition des douleurs dorsales chroniques (ou même aiguës) ? La compréhension et le traitement de ces fascias permettent de prévenir et soulager ces douleurs. On vous explique tout cela dans cet article passionnant !

Qu’est-ce que les fascias ?

De nos jours, la communauté scientifique reconnaît les propriétés impressionnantes de ce tissu, considéré comme un organe à part entière. Il est même décrit comme étant le plus gros organe sensoriel du corps. Andrew Taylor Still, le fondateur de l’ostéopathie, avait d’ailleurs développé l’idée dans les années 70 que les fascias seraient le lieu où il faudrait chercher pour comprendre l’origine d’une douleur ou d’une pathologie.

Mais concrètement qu’est-ce que c’est un fascia ? C’est une membrane blanchâtre qui recouvre et entoure toutes, ou presque toutes, nos structures anatomiques, à savoir nos muscles, nos os, nos organes, nos nerfs et nos vaisseaux sanguins. Ces membranes forment une toile fibreuse continue reliant les uns aux autres les différents éléments anatomiques, dans les trois plans de l’espace. Bien qu’ils soient interconnectés, on les décrit selon trois couches différentes :

  • la couche superficielle correspondant aux fascias qui se situent juste en-dessous de la peau,
  • la couche profonde correspondant aux tissus au niveau du cou, du thorax jusqu’à la cavité abdominale,
  • et enfin la couche méningée qui part du crâne et qui s’étend, en passant par la colonne, jusqu’au sacrum et au coccyx.

Vous n’arrivez toujours pas à visualiser ce qu’est vraiment un fascia ? Si on prend une clémentine, l'écorce serait notre peau, la chair l'intérieur de notre corps et enfin les petits filaments blancs correspondraient à ce que peuvent être nos fascias.

Dans la réalité, vous avez déjà vu un fascia, la fine membrane transparente que l’on peut observer au-dessus d’une escalope de poulet et qui peut se déliter lorsqu’on la coupe en est un.

Les fascias sont en mouvement constant. Faites un test avec un ballon de baudruche, placez vos mains de part et d’autre de celui-ci et concentrez-vous, vous aurez l’impression que le ballon se gonfle et se dégonfle légèrement. C’est en fait le mouvement de vos propres fascias qui induisent cette sensation ! Impressionnant non ?

fascia anatomie

Quel est le rôle des fascias ?

Les fascias sont constitués essentiellement de collagène, d’élastine et d’eau, ce qui leur confèrent des propriétés fibro-élastiques leur permettant de remplir plusieurs rôles importants :

  • rôle de soutien et de maintien : les fascias permettent de soutenir les muscles et les organes en les reliant aux autres structures anatomiques,
  • rôle de protection : les fascias permettent de protéger les structures qu’ils entourent en absorbant les chocs,
  • rôle de cloisonnement : les fascias permettent le glissement des structures les unes par rapport aux autres,
  • rôle de transport et de communication : les fascias sont les structures à travers lesquelles passent tous les vaisseaux et les nerfs afin de les protéger et d’assurer la transmission des informations,
  • rôle de défense immunitaire : les membranes que sont les fascias permettent de cloisonner les éléments anatomiques et de les protéger et d’empêcher la dispersion des affections,
  • rôle de cicatrisation : les fascias, constituant le tissu conjonctif, possèdent de nombreuses propriétés dans le phénomène de cicatrisation.
fascias fonctions

La douleur et les fascias

Comme expliqué plus haut, les fascias forment une toile de tissu conjonctif continue. Lorsqu’une tension s’imprime à un endroit de ce réseau, cela va engendrer des restrictions de mobilité à distance du point de tension initial.

Pour imager cela avec un exemple concret, si l’on attrape un tissu à un endroit et que l’on tire dessus, on pourra remarquer que la tension va se répandre dans plusieurs directions le long de celui-ci. C’est ce qui se passe lorsqu’une restriction fasciale se forme, cela va induire des tensions qui vont se répandre à distance de celle-ci.

Ces tensions vont induire un manque de mobilité tissulaire secondaire pouvant être responsable de douleurs dites référées. Les restrictions primaires et secondaires sont dépendantes les unes des autres et vont s’influencer mutuellement dans un état de tension qui va donc contribuer à maintenir le corps dans une attitude algique.

Comme tout tissu corporel, la douleur va apparaître à partir du moment où il y aura excès ou manque de mouvement répété dans une zone corporelle. Une douleur fonctionnelle quelle qu’elle soit est, en fait, bien souvent la conséquence de restrictions tissulaires.

Les maux de dos peuvent résulter de plusieurs mécanismes lésionnels divers et variés expliqués par les fascias.
fascia et mal de dos

Les fascias, responsables de maux de dos ?

La plupart des maux de dos vont se développer dans les « myofascias » (fascias entourant les muscles), le manque ou l’excès d’activité ayant une conséquence directe sur l’élasticité de cette fameuse membrane. La modification de cette élasticité engendre une diminution de la protection et une augmentation des tensions sur les structures musculaires du dos. Il en résulte donc l’apparition de douleurs, qui deviennent plus ou moins chroniques en fonction des autres restrictions qui peuvent les maintenir. Mais nos maux de dos peuvent aussi être dus aux organes qui y sont reliés par des fascias leur permettant d’être maintenu dans la cavité abdominale. Un dysfonctionnement d’un de ces organes, par ses moyens de suspensions, peut donc engendrer une tension sur l’étage vertébral auquel il est rattaché.

En réalité, il est possible de faire des liens fasciaux dans tout le corps. Une dysfonction au niveau du pied peut se propager dans les tissus de la jambe concernée et engendrer un déséquilibre de bassin responsable de douleurs lombaires, un problème de mâchoire peut engendrer par les liens myofasciaux des douleurs cervicales, ou encore une pathologie pulmonaire peut engendrer des douleurs dorsales en se propageant dans le fascia endothoracique.

Lors d’un accident de voiture, les fascias absorbent le choc afin de protéger l’organisme contre la violence du traumatisme. L’eau que contiennent les fascias agit comme un amortisseur, mais l’énergie du traumatisme est absorbée par les fascias et crée d’énormes tensions tissulaires qui s’impriment dans la direction par laquelle le choc est arrivé. Cela est très souvent à l’origine de maux de dos plusieurs années après, notamment des cervicalgies et des lombalgies.

Vous l’aurez compris la plupart de nos maux de dos peuvent être expliqués par la présence de ces fameux fascias !

fascia et osteopathie

L’ostéopathie et les fascias

L’ostéopathie est une médecine manuelle holistique qui vise à comprendre le patient dans sa globalité en prévenant, en diagnostiquant et en traitant les manques de mobilités tissulaires qui peuvent être à l’origine de douleurs.

Le fascia a un rôle très important dans la prise en charge ostéopathique ; en effet, il existe beaucoup de technique dites « douces » qui reposent sur l’utilisation des fascias. En effet, en travaillant sur le fascia superficiel il est possible d’avoir une action en profondeur grâce à ce réseau tissulaire interconnecté.

Le but de ces techniques est donc de redonner une bonne élasticité et une bonne mobilité aux fascias afin de favoriser la libération des restrictions qu’ils engendraient. Le fascia retrouve ainsi ses propriétés et évite de détériorer l’état de mobilité de l’organisme.

Votre ostéopathe va chercher à comprendre quel ou quels tissus sont importants à travailler chez vous afin que l'enchaînement des dysfonctions qu’ils engendraient se corrige. Ainsi, pour des maux de dos, ne vous étonnez pas si votre ostéopathe vient traiter devant au niveau des organes et qu’il ne vous fait pas forcément craquer.

On a tendance à penser que l’ostéopathe ne fait rien s’il ne fait pas craquer, mais les techniques tissulaires sont tout aussi intéressantes pour traiter les douleurs. L’idéal est en fait d’associer les deux, le « crack » permet un soulagement quasiment instantané mais les techniques tissulaires permettent que le traitement se maintienne dans le temps.

En travaillant les fascias, on informe le corps que le mouvement qui s’était imprimé était erroné. Avec le traitement ostéopathique, associé à une meilleure posture et ergonomie de travail, le tissu retrouve toute sa mobilité.

Désormais, les fascias ne sont plus un mystère pour vous !

Si vous avez des maux de dos non-soulagés par les médicaments, n'hésitez plus à consulter votre ostéopathe pour qu’il travaille sur vos tissus afin de potentialiser votre traitement et favoriser votre chemin vers la voie de la guérison.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 155353 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "MAL DE DOS"

Soulager son mal de dos en voiture

Mal au dos en voiture ?

Mal au dos à droite

Mal au dos à droite

Mal de dos et gainage

Mal au dos la nuit

Douleur au dos la nuit

4
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×