Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Qualité de l’air dans nos intérieurs : Quels effets sur notre santé ?

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Chaque jour, nous respirons en moyenne entre 10 000 litres et 20 000 litres d'air (*1). Si ce chiffre varie en fonction de l'âge, du sexe et de l’effort physique pratiqué, il va de soi que la qualité de l’air que nous inhalons influe grandement sur notre état de santé. Mais avec le réchauffement climatique, la problématique prend une toute autre dimension, aggravant les risques déjà existants.

Selon l’OMS, le changement climatique serait responsable d'au moins 150 000 décès par an, chiffre qui devrait doubler d'ici à 2030 (*2). L’asthme et autres maladies respiratoires figurent parmi les conséquences graves de ce fléau, en raison de la forte concentration d’ozone qui risque d’endommager le tissu pulmonaire. Outre les oscillations climatiques, certains facteurs altèrent également la qualité de l’air que nous respirons, notamment la présence de moisissures dans les espaces clos, l'effet de certains polluants chimiques, et la dispersion de diverses particules fines.

Si les menaces sont aussi omniprésentes que préoccupantes, comment améliorer l’atmosphère dans nos espaces domestiques et professionnels, sachant que nous passons en moyenne 80% de notre temps en intérieur ?

Comment se manifeste la pollution dans les espaces intérieurs ?

Si la pollution de l’air résonne dans nos esprits avec les pots d'échappement, certaines études indiquent que l’air qui circule dans les endroits fermés serait jusqu’à 8 fois plus insalubre que celui de l’extérieur (*1). Ceci est dû à une forte concentration des agents polluants issus à la fois de l’environnement externe et interne de l’habitation. Plus concrètement, si l’air que vous inhalez est pollué, ceci est dû à une mauvaise évacuation des éléments nocifs emprisonnés dans la pièce. Et si l’oxygène n’est pas suffisamment renouvelé, l’environnement intérieur risque d'être saturé.

Les manifestations d’une mauvaise circulation d'air intérieur peuvent souvent passer inaperçues. Cependant, il existe certains signes qui devraient vous alerter.

  • Une température inégale dans un même espace
  • Un taux d’humidité élevé
  • De mauvaises odeurs persistantes
  • Une sensation d’oppression
  • Des buées sur les surfaces vitrées
  • Des réactions allergiques et problèmes respiratoires

La qualité de votre air domestique peut sembler anodine, cependant, lorsque les polluants et allergènes gagnent du terrain dans l’organisme, ils sont susceptibles d’atteindre le système immunitaire des personnes les plus vulnérables.

Effets de la mauvaise qualité de l'air intérieur sur la santé

Toujours selon l’OMS, les effets combinés de la pollution de l’air ambiant et de la pollution de l’air intérieur sont associés à 6,7 millions de décès prématurés par an (*3). Les personnes les plus exposées à ces risques de maladies sont les enfants en bas âge, les femmes enceintes, les personnes âgées et celles souffrant d'allergies ou d'asthme.

Toutefois, les individus en bonne santé ne sont pas à l’abri et sont également susceptibles d’être touchés par les conséquences de la pollution. Ce phénomène provoque chez certains une irritation de la gorge ou des yeux, de la toux ou une sensation d’inconfort. Enfin d’autres pathologies plus graves peuvent également être observées.

Problèmes cardiovasculaires

De nombreuses études ont montré les conséquences à long terme d’une mauvaise qualité de l’air intérieur sur la santé du cœur et des vaisseaux sanguins. Il a entre autres été affirmé que le gaz carbonique présent dans l'air intérieur serait susceptible d'influencer l'oxygénation des tissus par la production de carboxyhémoglobine, ce qui a un impact important sur la fonction cardiovasculaire (*4).

Perturbation des capacités cognitives et mentales

L’air inspiré est constitué de près de 21% d’oxygène, alors que l’air expiré n’en contient plus que 17%. En revanche, la teneur en dioxyde de carbone passe de 0,04% à 4% (*5). Une mauvaise circulation de l’air dans les lieux confinés peut avoir des répercussions sur notre capacité à raisonner et sur notre bien-être mental. A mesure que vous respirez de l’air concentré en CO2, le taux d'oxygène dans le cerveau diminue et altère certaines facultés cognitives.

Les concentrations de dioxyde de carbone dans les habitations, bureaux et usines pourraient atteindre dans les prochaines années jusqu’à 1.440 ppm. À de tels niveaux, la concentration de CO2 peut réduire notre faculté à prendre des décisions simples de 25%, et diminuer notre capacité à réfléchir de manière stratégique de 50 % (*6).

En plus de provoquer des troubles cognitifs importants, les effets d'une mauvaise qualité de l'air intérieur peuvent être source de stress, d’anxiété et de dépression.

Cancer

Une exposition prolongée à certaines particules fines, composés organiques volatiles et autres éléments polluants peuvent induire l’apparition de cancers. Si on impute souvent le cancer des poumons au tabagisme, certaines littératures scientifiques affirment que les femmes seraient plus touchées par ce mal, et que cela n’a rien à voir avec une mauvaise hygiène de vie. La maladie serait fortement liée à l'exposition aux PAI chez les femmes qui passent beaucoup de temps à cuisiner. Ce phénomène toucherait notamment les ménages qui utilisent des combustibles solides, tels que le charbon et le bois, pour se chauffer et cuisiner (*7).

Quelles sont les solutions pour améliorer la qualité de l'air intérieur ?

Pour rétablir l’harmonie dans votre quotidien en améliorant la qualité de l’air dans vos espaces intérieurs, voici quelques conseils pratiques :

Aérez les pièces

L’isolation de plus en plus performante de nos intérieurs offre indéniablement une meilleure gestion de la température et nombre de vertus écologiques, mais malheureusement cette prouesse s’accompagne également d'inconvénients pour notre santé. En effet, l'oxygène de votre intérieur n'est pas suffisamment renouvelé.

Pour pallier ce problème, il suffit simplement de penser à ouvrir régulièrement vos fenêtres et portes. Cette astuce vous permet de bénéficier d’une bouffée d’air frais en toute saison.

Optez pour un purificateur d'air

Ces appareils sont conçus pour filtrer de manière efficace les contaminants présents dans l'air pour assainir ce dernier. Certaines enseignes proposent des purificateurs d'air HEPA (High Efficiency Particulate Air) professionnels haut de gamme qui permettent d’éliminer certaines particules fines. C’est notamment le cas de Eoleaf.

Pour comprendre l'intérêt des ions négatifs, vous pouvez également suivre ce lien qui mène vers un article de la société Eoleaf, une start-up européenne offrant des solutions avancées de purification et de filtration.

Utilisez des régulateurs d’humidité

Afin de prévenir l’apparition de moisissures dans vos espaces intérieurs, pensez à utiliser des dispositifs qui permettent de réduire l’accumulation de l’humidité ou d’augmenter son taux en cas de besoin. Cet équilibre est nécessaire pour bénéficier d'une atmosphère saine dans nos intérieurs.

Ces solutions peuvent être accompagnées d’autres mesures additionnelles, telles qu'un agencement plus intelligent de votre intérieur, l’usage de produits d’hygiène écologique et l'introduction de certaines plantes qui aident à purifier l’air.

Sources :

  1. Les conséquences d'un air intérieur pollué - Air et Santé
  2. Les effets du réchauffement climatique sur la santé : Les pays en développement sont les plus vulnérables - Nations Unies
  3. Pollution de l’air ambiant (extérieur) - OMS
  4. Indoor Air Pollution, Related Human Diseases, and Recent Trends in the Control and Improvement of Indoor Air Quality - Vinh Van Tran et al.
  5. Les poumons, notre organe respiratoire central - Ligue Pulmonaire
  6. Fossil Fuel Combustion Is Driving Indoor CO2 Toward Levels Harmful to Human Cognition - Kristopher B. et al
  7. The impact of indoor air pollution on the lung cancer - Anna Korzeniowska
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 189231 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

zinc alimentation bienfaits

Les bienfaits du zinc

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×