REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Clavicule : comprendre et soulager mes douleurs

Douleur à la clavicule

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
Il vous est déjà arrivé de ressentir une douleur au niveau du thorax, celle-ci peut souvent inquiéter, nous allons voir dans cet article quelles sont les différentes causes possibles à ces douleurs et comment les prendre en charge. Et quand s’inquiéter ?

Mathilde Froment, ostéopathe D.O. s'est intéressée à la clavicule et vous délivre son expertise dans cet article.

Consulter un ostéopathe

Qu’est-ce que la clavicule ?

C’est un os long en forme de S situé de part et d’autre du sternum. Elle relie le membre supérieur par l’acromion au manubrium qui est la partie supérieure du sternum : os au centre du thorax (voir notre article sternum : comprendre et soulager mes douleurs).

Son contact direct avec la peau la rend plus ou moins apparente selon les individus et peut donner cette impression de « ressortir ».

Plusieurs muscles s’insèrent au niveau de la clavicule :

Sur sa face supérieure, on retrouve :

  • le muscle grand pectoral,
  • le muscle deltoïde,
  • le muscle Sterno cléido mastoïdien (SCOM),
  • le muscle trapèze.

Sur sa partie inférieure, on retrouve :

  • le muscle subclavier

La clavicule se situe sur le trajet de gros vaisseaux sanguins et de nerfs formant le plexus brachial qui se dirige vers le membre supérieur.

La clavicule étant un élément d’insertion pour de nombreux tissus (osseux, musculaires, ligamentaires), les causes de douleurs sont donc multiples.

Quelles sont les fonctions de la clavicule ?

Elle permet les mouvements du membre supérieur en faisant le lien entre le bras et le thorax et elle est également mobilisée lors de la respiration.

Elle a aussi un rôle de protection du plexus brachial et des vaisseaux sanguins sous claviers.

Quelles sont les causes des douleurs à la clavicule ?

Comme dit précédemment la clavicule est constamment mobilisée ainsi que les structures musculo squelettiques environnantes. Cette sollicitation peut entraîner des douleurs d’origine musculaire, osseuse, tendineuse…

En fonction de la localisation et des caractéristiques de la douleur, l’ostéopathe vous réorientera afin de réaliser des examens complémentaires dans le but d’établir un diagnostic et de mettre en place un traitement approprié.

Douleurs à la clavicule

Clavicule : douleur musculaire

  • Les muscles inspirateurs accessoires, mobilisés lors de la respiration thoracique, c’est-à-dire avec le haut du corps, peuvent être douloureux. Etant moins grands et moins endurants que le diaphragme (muscle principal de la respiration), ils réagissent mal à une forte sollicitation ce qui est fréquent chez les fumeurs et lors d’une activité physique intense.

Les muscles douloureux sont :

  • Le subclavier, qui se trouve sous la clavicule, lorsqu’il est tendu des douleurs peuvent apparaître.
  • Le SCOM (sterno cléido mastoïdien) qui lorsqu’il est tendu peut entraîner des douleurs se manifestant au-dessus de la clavicule et sur le côté du cou ; des irradiations peuvent être associées aux douleurs jusque dans la région de la tête plus particulièrement sur l’arrière et en haut. D’autres signes tels que des maux de tête peuvent accompagner les douleurs musculaires.

L’ostéopathe a un rôle à la fois préventif et thérapeutique en travaillant sur les zones d’insertion de ces muscles et sur les structures alentours.

Clavicule : douleur osseuse

  • L’entorse acromio-claviculaire est une atteinte des ligaments responsables de la stabilité de l’articulation acromio claviculaire. Il existe différents stades :
  • simple étirement des ligaments
  • rupture partielle des ligaments
  • rupture totale des ligaments

Elle survient lors de traumatismes au sport, lors d’un accident de la voie publique ou d’une chute sur l’épaule.

Les symptômes sont :

  • douleur localisée sur l’articulation sur la partie supérieure et externe de l’épaule lors de la mobilisation,
  • œdème et/ou hématome,
  • la touche de piano : un des signes spécifiques de cette entorse.

L’atteinte des ligaments maintenant l’articulation entraîne une élévation de l’extrémité de la clavicule semblable à une touche de piano.

  • La luxation est une lésion plus grave qu’une simple entorse, il en existe deux :
  • acromio claviculaire : il s’agit d’un déboitement de l’articulation qui joint la clavicule à l’acromion, lié à une rupture des ligaments assurant la stabilité de la clavicule. Une déformation de l’épaule est visible avec une saillie du bord externe de la clavicule. Elle survient lors des accidents de la route ou dans les accidents liés au sport.

Le patient remarque une diminution voire une impossibilité de mobiliser le bras, une ecchymose, un œdème, une saillie de la clavicule suivant le stade de gravité.

  • sterno claviculaire : il s’agit d’un déboitement de l’articulation entre la clavicule et le sternum, elle est quatre fois moins fréquente que l’acromio claviculaire.
  • La fracture est fréquente chez l’enfant et le jeune adulte due à la position superficielle de la clavicule. Elle est le plus souvent liée à un traumatisme direct ou indirect :
  • Le choc direct touchant l’os lors d’un contact violent (ski, rugby…)
  • Le choc indirect entraîné par une chute sur l’épaule, le bras ou la main, le choc provoque une réaction en chaîne qui fracture l’os

La fracture la plus fréquente est celle au niveau du centre de l’os, elle représente 80% des cas.

Plusieurs symptômes permettent de diagnostiquer la fracture :

  • craquement entendu lors du traumatisme,
  • gonflement autour de la clavicule,
  • hématomes,
  • bosse signe d’une fracture avec déplacement, le patient est dans l’incapacité de bouger son bras.

La clavicule permet de nombreux mouvements du bras : c’est au quotidien un os très sollicité ce qui la rend vulnérable.

  • L’arthrose acromio claviculaire est liée à l’usure et à la détérioration progressive du cartilage de l’articulation due à la mobilisation constante et au poids du bras. Les deux os de l’articulation sont alors en contact.

Les symptômes sont :

  • la douleur, le premier à apparaitre,
  • l’inflammation gênant le patient la nuit et provoquant des irradiations dans la nuque et le trapèze,
  • ce phénomène arthrosique s’accompagne souvent d’excroissance osseuse qui peuvent comprimer les muscles de la coiffe des rotateurs (muscles de l’épaule) ce qui cause une sensation d’accrochage. Ces excroissances peuvent provoquer un gonflement au niveau de l’articulation.

Clavicule : douleur tendineuse

  • La tendinite de la coiffe des rotateurs est une inflammation souvent chronique d’un ou plusieurs tendons des muscles composant la coiffe : muscles supra épineux, infra épineux, petit rond, sub scapulaire et long biceps.

Les principales causes d’apparition d’une tendinite sont :

  • une activité physique ou professionnelle excessive avec des gestes répétés d’élévation du bras entraînant une usure progressive du tendon.
  • l’arthrose, en provoquant un frottement anormal entre la coiffe des rotateurs et l’acromion : c’est le conflit sous acromial.
  • le tabagisme ou les maladies métaboliques (diabète, hyper cholestérolémie…) entraînent une obstruction des vaisseaux amenant le sang aux tendons.

Les symptômes sont :

  • la douleur d’apparition progressive lors de l’élévation du bras,
  • l’enraidissement de l’épaule,
  • la diminution de la force.

L’ostéopathe a un rôle également préventif et vous donnera des conseils hygiéno diététiques dans le but d’éviter l’apparition de la tendinite ou de limiter sa chronicité.

Traiter la douleur à la clavicule

Pourquoi j’ai mal à la clavicule et à la poitrine ?

  • Le Syndrome de la traversée cervico thoraco brachiale (TCTB) est le résultat de la compression intermittente ou permanente du plexus brachial et /ou de l’artère sous-clavière et/ou de la veine sous clavière lors de leur passage entre les muscles scalènes et l’espace costo-claviculaire, entraînant des manifestations cliniques.

Cette compression peut intervenir au niveau :

  • - de l’espace costo-claviculaire entre la face inférieure de la clavicule et la face supérieure de la première côte,
  • - de l’espace sous pectoral entre la face postérieure du tendon du petit pectoral et la face antérieure du gril costal,
  • - du billot huméral entre la tête humérale et le gril costal.
  • Le cancer du dôme pleural se traduit par une asthénie, une anorexie et un amaigrissement ainsi que des douleurs dans le bras qui sont insomniante et neurogène, un déficit sensitif et moteur peut également apparaître, une douleur voire une fracture spontanée de la clavicule est possible dans les cas les plus avancés.

En plus de la douleur, la masse cancéreuse présente à l’intérieur ou autour des os peut être à l’origine d’un gonflement.

  • L’infarctus du myocarde ou « crise cardiaque »

Certains signes doivent vous alerter face à une douleur à la poitrine, au bras gauche si celle-ci est :

  • brutale, intense et « serre » la poitrine,
  • dure plus de cinq minutes et ne disparaît pas au repos,
  • s’étend vers la mâchoire, les bras, le cou,
  • plus vive lors de la respiration.

C’est une urgence vitale absolue car c’est une nécrose d’une partie du cœur suite à un défaut de vascularisation de cette zone par les artères coronaires.

Prise en charge ostéopathique d’une douleur à la clavicule

L’ostéopathie permet une prise en charge globale du patient ;pour cela, plusieurs étapes sont nécessaires à l’ostéopathe. L’anamnèse va permettre d’éliminer les pathologies graves nécessitant une réorientation du patient afin qu’il reçoive un traitement adapté, lors de l’infarctus par exemple.

Puis, des tests médicaux seront réalisés par l’ostéopathe en cas de Traversée cervico thoraco brachiale (TCTB) afin de cibler la zone de compression et par conséquent d’adapter au mieux son traitement.

Enfin des tests ostéopathiques seront réalisés dans le but de localiser les zones en restriction de mobilité et zones de tensions.

Ces tests auront lieux au niveau :

  • du tronc : rachis cervical, dorsal et lombaire,
  • du membre supérieur,
  • du bassin,
  • du diaphragme.

Les tests s’intéresseront autant aux structures osseuses, musculaires, fasciales afin d’avoir une prise en charge globale du patient.

Le traitement ostéopathique permettra de récupérer une bonne mobilité au niveau des zones citées précédemment. Pour ce faire, l’ostéopathe vous traitera par des mobilisations en fonction des tests.

Pour finir, l’ostéopathe vous donnera des conseils adaptés à votre situation.

Consulter un ostéopathe


Article écrit par Mathilde Froment, ostéopathe D.O.

Mathilde Froment, ostéopathe D.O.

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec 102701 patients et 887 ostéopathes.
Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 102701 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×