REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Les bienfaits du zinc

zinc alimentation bienfaits

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Parmi les minéraux essentiels au fonctionnement de l'organisme, on retrouve le zinc. À l'inverse du magnésium, on en entend assez peu parler : pourtant, il est nécessaire pour de nombreuses fonctions. Quelles sont donc les propriétés du zinc, et dans quelles conditions peut-il être nécessaire d'en faire une cure ?

Qu’est-ce que le zinc ?

Le zinc est un oligo-élément, c’est-à-dire un sel minéral présent en très faible quantité dans le corps mais très utile pour son bon fonctionnement. En effet, l’organisme en possède uniquement 2 à 3 grammes. On le retrouve principalement dans les muscles et les os mais également dans certains organes comme le foie et la peau. Le corps n’est pas capable de synthétiser et de stocker le zinc, il doit donc être apporté par l’alimentation quotidiennement.

Un rôle enzymatique et dans le métabolisme alimentaire

Ce sel minéral a de nombreux rôles importants dans le corps humain. En effet, le zinc intervient dans plusieurs réactions enzymatiques, lui conférant certaines fonctions notamment dans la synthèse et la lecture de l’ADN. Au niveau énergétique, il participe également à l’utilisation et la dégradation des glucides, des protéines, des lipides ainsi que de l’oxygène.

Synthèse de l'insuline

Le zinc joue un rôle important dans la synthèse de l’insuline. Il s’agit d’une hormone qui assure le transport du glucose dans les cellules du corps afin qu’il soit utilisé comme source d’énergie. Un manque d'insuline entraîne notamment le diabète.

Stimuler les défenses immunitaires

Au niveau de l’immunité, cet oligo-élément stimule les défenses immunitaires et notamment dans le cas d’allergie. Tout comme de nombreux sels minéraux (fer, vitamine D…), le zinc stimule les petits soldats chargés de la défense du corps. Son rôle anti-allergène repose sur sa capacité à diminuer la libération de l’histamine (composé chimique qui peut provoquer les réactions inflammatoires à l’origine des allergies).

propriétés du zinc

Améliorer la qualité de la peau, des ongles, des cheveux

Le zinc possède également un rôle dans la qualité de la peau, des ongles et des cheveux. Tout d’abord, ce sel minéral intervient dans la synthèse du collagène qui favorise la cicatrisation mais aussi une peau plus élastique et de meilleure qualité. Ajouté à cela, le zinc aide au traitement de l’acné. En effet, il permet de diminuer la production de sébum, possède une fonction antiseptique et anti-inflammatoire, et stimule le processus de cicatrisation.

Un antioxydant anti-vieillissement

Cet oligo-élément protège également contre le vieillissement des cellules. En effet, il s’agit d’un puissant antioxydant. Cela signifie qu’il empêche, avec d’autres composants, les réactions enzymatiques qui sont néfastes pour le corps. C’est notamment le cas de l’oxygène. Après avoir été utilisé par l’organisme, cette molécule d’O2 se transforme et attaque nos cellules. Le zinc, en diminuant ces réactions destructrices pour les cellules, ralentit leur vieillissement.

Zinc, grossesse et croissance

Enfin, intervenant dans de nombreuses réactions enzymatiques, le zinc permet aussi la bonne croissance et le bon développement du fœtus ainsi que de l’enfant. Il possède également un rôle dans le goût, l’odorat et le bon fonctionnement global du cerveau et des neurones.

Où trouve-t-on le zinc ?

Le zinc est principalement retrouvé dans l’alimentation. Cependant, l’assimilation du zinc alimentaire n’est pas optimale. Cela signifie que lorsqu’un aliment composé de zinc est consommé, l’ensemble des sels minéraux ne seront pas utilisés par l’organisme. Cette assimilation est cependant meilleure pour les aliments d’origine animale que végétale.

L’aliment le plus riche en zinc est l’huître. On retrouve ensuite les fromages comme le Comté, le Beaufort et le Maroilles. Enfin, la viande de bœuf, de porc et d’agneau, le lait ainsi que les foies de volaille sont de bons apports en zinc. Concernant les aliments d’origine végétale, certaines céréales (germe de blé) et noix (noix de pécan) contiennent du zinc. Cependant, l’oligoélément reste en petite quantité et peu assimilé par l’organisme.

Selon les aliments et leurs niveaux d’assimilation, la quantité de zinc apporté varie. Les recommandations sont en moyennes de 8 à 10 mg par jour.

huître comté noix de pécan

Quels symptômes en cas de déficit en zinc ?

Uniquement 8% des Français présente un déficit en zinc. Il reste donc rare en France et plus courant dans les pays en développement. Cependant, 40% des personnes âgées françaises sont malgré tout en déficit de zinc.

En effet, les besoins en zinc étant faibles, une alimentation saine, variée et équilibrée suffit à apporter la bonne quantité de cet oligoélément. Néanmoins, différents facteurs nécessitent un plus grand apport en zinc et sont ainsi plus fréquemment source de déficit.

Tout d’abord, les enfants en pleine croissance, les femmes enceintes et allaitantes ont des besoins en zinc plus importants. Les patients présentant une alimentation peu équilibrée ou dont l’absorption digestive est peu efficace (maladie de Chrohn, maladie coeliaque) sont également plus sujets au déficit. A noter également que les personnes suivant un régime végétalien consomment moins de zinc et présentent donc plus souvent un manque de cet oligo-élément. Enfin, bien que rare, il existe une maladie héréditaire appelée acrodermatite entéropathie qui cause un déficit sévère en zinc chez la personne atteinte.

Les fonctions de ce sel minéral étant très variées, les symptômes à l’origine d’un manque le sont également. Par son action sur le collagène, un déficit en zinc peut entraîner des chutes de cheveux, des ongles cassants, des problèmes cutanés comme de l’acné, des troubles de la cicatrisation ou un psoriasis. Il joue également un rôle sur l’immunité et le métabolisme énergétique, un manque peut donc favoriser des infections ainsi qu’une fatigue plus importante. Des troubles du goût et de l’odorat ainsi qu’un retard de croissance sont aussi constatés. Chez la femme enceinte, le risque de complication (prématuré, malformations…) est plus fréquent. Enfin, selon certaines études, le déficit en zinc pourrait augmenter les symptômes et les risques de certaines pathologies comme l’Alzheimer, Parkinson, l’autisme, l’hyperactivité ou encore les troubles de l’attention.

Le manque de zinc est à l’origine de symptômes tandis que le surdosage n’a pas d’effet néfaste sur le corps exceptée une carence en cuivre. En effet, prise en trop grande quantité, le zinc diminue l’absorption d’autres minéraux comme le cuivre et le fer. Cela peut donc entraîner une anémie ou affaiblir le système immunitaire.

Une simple prise de sang permet de doser et de définir un déficit en zinc dans le corps.

symptômes déficit zinc

Les bienfaits d’une cure de zinc

Les cures de zinc sont conseillées chez les personnes qui ont des besoins plus importants comme les enfants en pleine croissance ou les femmes enceintes et allaitantes. En effet, selon les aliments et leurs niveaux d’assimilation, l’apport chez la femme enceinte et allaitante est environ de 15-20mg par jour et de 10 à 13mg pendant la croissance.

De plus, les patients qui consomment peu de zinc (régime végétalien, alimentation peu équilibrée) peuvent réaliser une cure pour augmenter cet apport. Les personnes présentant des troubles de la digestion associés à une absorption moins optimale favorisent leur apport en zinc à l’aide de cure. Un apport supplémentaire est conseillé en cas de symptômes symbolisant un déficit en cet oligoélément. Il est possible de réaliser une prise de sang afin de confirmer le déficit avant de prendre une complémentation. Enfin, une cure de ce sel minéral peut aider au traitement de l’acné, du diabète ou de certaines allergies.

Il est conseillé de prendre le zinc en dehors des repas afin de ne pas en consommer avec du fer.

En effet, le fer diminue l’absorption du zinc. Il est également déconseillé d’en consommer en même temps que des antibiotiques, des antiacides ou un traitement contre l’ostéoporose afin d’éviter certaines interactions. Enfin, en cas d’infection bactérienne, afin de ne pas favoriser la prolifération des bactéries, la prise de zinc n’est pas recommandée.

Selon certaines études, un apport supplémentaire en vitamine C, vitamine E, béta carotène et en zinc diminue le développement de la DMLA (dégénérescence visuelle) et améliore la vision.

Afin de bien choisir la cure de zinc, il est important de vérifier la biodisponibilité. C’est-à-dire quelle proportion de zinc ingéré arrive et est utilisée par l’organisme. En effet, les cures existent sous plusieurs formes (citrate, acétate, gluconate…). Le zinc bisglycinate est le plus courant du fait de sa très bonne biodisponibilité. En outre, le zinc peut être accompagné de vitamine B6 afin d’améliorer son assimilation et les effets de la cure.

L’ostéopathie pour une meilleure santé globale

Dans la continuité d’une cure de zinc, l’ostéopathie est un atout pour aider à une meilleure santé. La prise en charge globale permet un traitement complet du corps. Le praticien restaure la bonne mobilité des tissus du corps (fascias, muscles, articulations viscères) permettant ainsi un meilleur fonctionnement de l’organisme. De plus, l’objectif de l’ostéopathie est également de favoriser une bonne circulation sanguine afin d’alimenter (nutriments, hormones, oxygène…) correctement les tissus et d’éliminer convenablement les déchets.

Le zinc étant apporté par l’alimentation, il passe du système digestif au sang pour être ensuite utilisé par l’organisme. Ajouté à une circulation sanguine optimale, un bon fonctionnement des organes digestifs est donc également essentiel. Pour cela, l’ostéopathe réalise des techniques sur l’ensemble des viscères mais également sur les structures proches (cage thoracique, colonne vertébrale, bassin, diaphragme…) pour assurer cette fonction digestive.

Pour conclure, l’ostéopathie permet une meilleure efficacité d’une cure en zinc en stimulant son absorption et son apport dans le corps. De plus, cette thérapie manuelle douce est une alliée pour conserver une bonne santé.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 155357 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×