REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Pourquoi j'ai mal aux os ?

Mal aux os

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

N’y a-t-il que les fractures qui signent des douleurs aux os ? Faut-il qu’un os soit cassé pour faire mal ? Quels sont les autres cas où les os peuvent nous faire souffrir ? Quelles sont les différentes prises en charges face à des douleurs ressenties aux os ? 

Cet article a pour objectif de faire un bilan sur les douleurs osseuses, d'en comprendre ses origines (traumatisme, usure, cancer, troubles hormonaux, infection osseuse...) afin d'y apporter un traitement adapté et soulager votre douleur. Mais pour commencer, essayons de mieux comprendre cette douleur osseuse...

“J’ai mal aux os”. Mais qu’est-ce que c'est un os déjà ? A quoi servent-ils ?

Le tissu osseux représente 15% de la masse totale du corps.

Cela peut paraître faible étant donné que notre squelette nous constitue de la tête aux pieds mais cette légèreté provient du fait que c’est une structure très lacunaire, à la manière d’une éponge.

Les os ont comme particularité une structure propre, intégrée dans des formes très diverses. Il existe des os longs, des os plats et des os courts.

Quel que soit l’os, celui ci possède une structure singulière décrite ici :

  • os cortical : c’est la partie la plus dense, périphérique, dure, sur une petite épaisseur de l’os.
  • os spongieux : dès que l’on rentre en profondeur dans la structure de l’os, on trouve une structure spongieuse, c’est l’os trabéculaire appelé également os spongieux. Celui-ci est parcouru de travées osseuses qui vont d’une corticale à une autre permettant le cheminement des lignes de force privilégiées dans l’os.


Pourquoi a t-on mal aux os ?

On a souvent l'image de l'os comme un objet inerte ; il n'en est rien : l'os est un tissu vivant ! Comme la plupart des tissus de notre organisme, de très nombreux nerfs et capillaires sanguins parcourent la surface de l'os cortical (fine particule) que l'on appelle le périoste.

Ce périoste est important car c’est la couche osseuse qui possède la plus grande densité en nocicepteurs, les récepteurs de la douleur. Dès lors, quand vous avez une douleur osseuse, le responsable est donc probablement ce périoste !

Comment reconnaître une douleur osseuse ?

La douleur osseuse, à différence d'une douleur articulaire ou musculaire, est souvent interprétée comme une douleur profonde, sourde ou encore pénétrante.

Quel est le rôle de l’os ?

L’ensemble du squelette constitue la charpente de l’appareil locomoteur. Son rôle principal ? Résister et amortir les contraintes extérieures. La première fonction de nos os est ainsi de proposer une structure rigide au corps autour de laquelle s’agencent les différents autres organes et tissus. C’est un des tissus le plus rigide de notre corps.

À grands pouvoirs, grandes responsabilités, donc si la rigidité est un atout, elle vient au prix d’un certain poids et d’une certaine fragilité. C’est alors d’autant que les os se doivent être capables d’absorber les contraintes. “Le roseau se courbe et ne cède pas”.

C’est au creux de nos os que naissent, entre autres, les cellules de notre système immunitaire (notamment les globules blancs). De plus, c’est aussi le lieu principal de l'érythropoïèse, lieu de la création des cellules qui permettent de transporter notre oxygène aux structures de notre corps (les globules rouges, provenant de la lignée myéloïde).

Douleur osseuse

Douleurs à l’os : quelles maladies quand on a mal aux os ? Comment soulager les douleurs dans les os ?

Mal aux os : un problème de croissance ?

Les douleurs osseuses peuvent ne pas attendre bien longtemps avant de se manifester. Dès la naissance, la croissance osseuse bat son plein, de sorte à faire grandir les os harmonieusement jusqu’à l’âge adulte. Notamment au niveau du crâne, les os grandissent pour constituer la boîte crânienne. 

En effet, les os du crâne ne sont pas soudés les uns les autres à la naissance, séparés par des sutures, et même intrinsèquement. Que l’on songe à l’os frontal et la suture métopique ou encore à l’occiput en arrière de la tête dont la croissance se fait à partir de huit points d'ossifications internes. 

Dès lors, un trouble de cette croissance osseuse peut induire des douleurs au delà des os mêmes, à partir des structures qui y sont rattachées, telles la dure-mère et les membranes de tension réciproque à l'intérieur du crâne, ou encore les muscles tel le trapèze à l’extérieur, par étirement, tension ou compression. Ces douleurs peuvent n’être pas osseuses à proprement parler mais proviennent d’une structure osseuse en souffrance.

Plus tard dans la croissance, l’os peut faire mal, mal dans les os et fatigue, en particulier aux zones où il est mis sous forte contrainte. Par exemple, une insertion tendineuse peut induire une inflammation de l’os sur lequel il s’insère, créant ainsi une épiphysite de croissance. Les plus courantes de ces épiphysites de croissance sont dans les os des jambes, au genou par l’insertion du tendon quadricipital sur la tubérosité tibial antérieure du tibia (maladie d’Osgood-Schlatter chez l’adolescent) et au niveau de l’insertion du tendon d’Achille à l’arrière du pied (Maladie de Sever). 

Une autre inflammation très courante est l’épine calcanéenne, sous le talon, épiphysite venant soit de l’insertion postérieure des muscles de la plante de pied ou encore de la lame fibreuse épaisse qui les recouvre. 

Enfin, une autre traction importante chronique sur un os donnant une douleur osseuse profonde est la traction du muscle tibial antérieur sur l’avant du tibia, très souvent liée à une sur sollicitation du muscle par la course à pied par exemple. Cette sur sollicitation entraînant une inflammation du périoste (je rappelle que le périoste est cette fine pellicule à la surface de l’os dans laquelle se trouve la plupart des nocicepteurs de l’os), très douloureuse, appelée périostite.

Mal aux os et ostéopathe


Douleurs aux os à cause d’un traumatisme

La fameuse fracture osseuse

Les douleurs osseuses peuvent évidemment apparaître lors d’un traumatisme (chute, accident de voiture, coup de poing...). La fracture la plus fréquente est la fracture du poignet.

Le traumatisme est de courte durée : un moment d’inertie ou un choc direct au-delà de la limite d’élasticité du tissu osseux pour l'absorption du choc et hop, l’os cède. L'os est douloureux au toucher, à la palpation. 

La fracture de fatigue

De manière pernicieuse, la contrainte répétée via du sport ou toute autre activité contraignante pour le corps peut entraîner une rupture de l’os, on parle alors de fracture de fatigue. Ces douleurs sont souvent aux pieds.

Une douleur osseuse à cause d'une entorse ?

Pour aller plus loin, comprenons que ce n’est pas parce que l’absorption d’un choc par le tissu osseux n'aboutit pas à une fracture que l’os n’est pas abîmé. Nous avons parlé de la périostite sur l’avant du tibia ci-dessus, ajoutons ici un cas bien connu des ostéopathes, les patients souffrant d’entorses chroniques. 

En effet, après une première entorse violente, certains patients continuent à se faire des entorses malgré dans certains cas une intervention chirurgicale qui a restructuré les ligaments. Une explication à cela pourrait être une souffrance osseuse : les travées osseuses qui distribuent les contraintes de la gravité sur le pied ont été perturbées lors de la première entorse. Ces lignes de force induisant une instabilité profonde de l’appui au sol, les entorses peuvent revenir plus facilement. 

Un traitement ostéopathique par des techniques dites “intraosseuses” est alors intéressant en complémentarité d’une rééducation par kinésithérapie.

Suite à un traumatisme (physique et psychologie), l’os peut aussi se déminéraliser de manière anormale (syndrome algoneurodystrophique ou encore appelé syndrome douloureux régional complexe ) induisant une fragilité de la structure osseuse et des douleurs.

Les douleurs osseuses liées à l'usure

L'arthrose 

Avec le temps, il y a bien-sûr les douleurs liées à l’usure qui peuvent se manifester. Premièrement, mentionnons l’arthrose dans les articulations où l’os sous-chondral est mis en souffrance en se densifiant de manière anormal. Là encore, l’ostéopathie pourrait permettre de soulager les douleurs dans certains cas en s’assurant d’une bonne mobilité articulaire et intégrité des tissus périphériques de l’articulation en souffrance.

L'ostéoporose

Enfin, avec l'âge également, il faut savoir que l’os se déminéralise progressivement, c’est l’ostéoporose (ce phénomène est accentué juste après la ménopause notamment). L’os est ainsi fragilisé, pouvant ainsi créer indirectement des troubles fonctionnels et des fractures plus faciles (la plus fréquente est la fracture du col du fémur chez les personnes âgées).

Et si ma douleur à l'os provenait d'une douleur projetée ? 

Pour finir, n’oublions pas que des troubles au niveau du squelette, charpente du corps, peuvent donner des douleurs issues de troubles fonctionnels très divers ou des douleurs projetées que l’on peut traiter en ostéopathie. Soyons donc attentifs aux tissus que l’on palpe pour bien identifier les structures en souffrance, et prendre soin de notre corps. Et un dernier mot, avoir mal aux os n'est pas covid-related a priori !

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 139518 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

zinc alimentation bienfaits

Les bienfaits du zinc

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×