REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Troubles musculo-squelettiques (TMS) et télétravail

tms et osteopathie

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Si on parle de plus en plus des troubles musculo-squelettiques en entreprise, on a tendance à oublier qu'ils peuvent aussi être présent en télétravail... voire s'aggraver ! Mais pourquoi ? Quelles zones touchent-ils ? Et surtout, comment y remédier ?

Les troubles musculo-squelettiques c’est quoi ?

Ces troubles musculo-squelettiques touchent l’articulation ainsi que toutes les structures se situant autour (capsule, ligament, bourse, muscle, tendon, nerf...). Bien que tout le corps puisse présenter ces troubles, certaines zones sont plus souvent touchées comme le dos et les membres supérieurs. Le travail influence l’apparition de ces douleurs pour différentes raisons : l’ergonomie du poste, les mouvements répétés, le stress…

Le bas du dos peut être douloureux. La position assise prolongée, avoir les jambes croisées ou un fauteuil mal adapté peut entraîner des tensions au niveau du bassin ainsi qu’en bas du dos, à l’origine de lombalgie.

D’autres zones du dos peuvent présenter des troubles musculo-squelettiques et notamment les cervicales. L’utilisation intensive des écrans peut fatiguer les yeux, perturbant ainsi la position de la tête et sur-sollicitant les cervicales. C’est d’autant plus le cas si la position de l’écran est mal ajustée ou si des lunettes sont nécessaires. Le bruxisme (action de serrer les dents) impacte également la mobilité de la mâchoire et de l’ensemble du cou. De plus, les cervicales, comme les lombaires, sont situées dans une région où se répercute assez facilement le stress.

Ces douleurs de dos, au niveau des lombaires comme des cervicales, ont tendance à augmenter au cours de la journée à cause de la position statique et à être soulagées par l’activité physique.

Au niveau du membre supérieur, on peut retrouver des douleurs d’épaule, plus précisément de la coiffe des rotateurs. Il s’agit de plusieurs muscles (infra-épineux, supra-épineux, petit rond, sous-scapulaire, biceps) qui se terminent sur la tête de l’humérus et permettent la mobilité de l’épaule. Les tendons de ces muscles sont très souvent sur-sollicités dans les troubles musculo-squelettiques et provoquent des frottements au niveau de l’acromion (structure osseuse de l’épaule) à l’origine de tendinite. Des gestes répétés ou des épaules surélevées par le poste de travail sont souvent la cause de cette inflammation tendineuse. Une douleur au niveau de l’épaule est alors présente lors des mouvements du bras et est soulagée par le repos.

Le coude peut tout autant présenter des douleurs liées au travail. Elles sont d’origine tendineuse ou nerveuse. L’épicondylite ou l’épitrochléite sont des inflammations des tendons présents au niveau du coude. Tout comme l’épaule, des mouvements répétés entraînent la douleur et le repos soulage le patient. Ajouté à ces tendinites, un point de conflit au niveau du nerf ulnaire peut provoquer des douleurs telles que des fourmillements et des pertes de sensibilité dans l’avant-bras et la main. Ce nerf passe au niveau du coude, le mauvais positionnement du bras dans le travail peut venir l’irriter, perturber son bon fonctionnement et entraîner des symptômes nerveux.

Enfin, la main et le poignet sont aussi à l’origine de troubles musculo-squelettiques avec le syndrome du canal carpien ou des tendinites. Une irritation du nerf médian, au niveau de la face palmaire du poignet, provoque des fourmillements dans la main ainsi qu’une potentielle perte de sensibilité dans les trois premiers doigts de la main. Cela est souvent causé par l’appui constant du poignet sur l’ordinateur ou le bureau. Des tendinites au niveau des fléchisseurs des doigts ou au bord latéral du pouce (tendinite de Quervain) sont assez courantes lorsqu’il y a utilisation fréquente de la main au travail.

Selon le travail, d’autres douleurs peuvent apparaître. Par exemple, dans les travaux manuels (carreleur, bâtiments, déménageur…), des douleurs au niveau des genoux sont assez fréquentes.

troubles musculo squelettiques teletravail

Comment le télétravail influence l’apparition de ces troubles musculo-squelettiques ?

Ces douleurs sont fortement influencées par l’activité professionnelle et ont pu augmenter avec le télétravail. En effet, les postures de travail et les gestes ont été modifiés avec les habitus de vie. Le matériel est bien moins adapté à domicile que dans des bureaux dédiés au travail. Les chaises à disposition sont parfois moins réglables, moins confortables, plus dures. Le fait de croiser les jambes perturbe également la bonne posture et mobilité de votre dos. Si vous n’avez pas d’écran, le travail sur ordinateur portable nécessite une flexion de tête constante qui sollicite fortement votre cou. Au contraire, si vous avez un écran plus grand, le manque de place attribué au poste de travail peut signifier qu’il ne soit pas à la bonne distance, le bon angle ou la bonne position. Cela oblige à adapter votre position de tête, ce qui perturbe la bonne posture de vos cervicales et met en tension l’ensemble des muscles du cou à l’origine de douleurs.

De plus, les heures de travail à la maison ne sont pas forcément réalisées dans les lieux les plus adaptés comme le canapé ou le lit. Les positions sont alors encore moins aménagées pour les tenir plusieurs heures.

Cette période de travail à la maison a également changé le rythme de travail et la façon de réaliser ces tâches. En effet, le télétravail fait ressortir plus de stress, moins de temps de pauses, des emplois du temps peu organisés et des journées de travail plus longues. Cette surcharge de travail et de stress joue un rôle important dans l’apparition de douleurs.

Le rythme de vie a aussi été modifié avec une réduction de l’activité physique, une alimentation moins bien équilibrée, un sommeil perturbé et une vie sociale diminuée. La santé est décrite par l’OMS comme un état complet de bien-être physique, mental et social. La perte de cet équilibre de vie peut donc également jouer sur la bonne santé du patient et l’apparition de troubles musculo-squelettiques.

En plus de la répétition des gestes au travail et d’une posture statique, d’autres facteurs comme l’âge, l’atteinte de pathologie chronique (diabète, maladie articulaire, hormonaux…), le surpoids, la sédentarité ou encore le stress peuvent favoriser ces troubles musculo-squelettiques.

tms teletravail osteopathie

L’ostéopathie pour soulager les troubles musculo-squelettiques ?

L’ostéopathie est un excellent atout dans le traitement des troubles musculo-squelettiques. Sa prise en charge globale permet de travailler sur l’ensemble du corps. Bien que la douleur soit locale, ces douleurs causées par le travail peuvent être influencées par différentes zones de l’organisme. Des tests sur le membre inférieur, le bassin, la colonne vertébrale, les membres supérieurs, le thorax, les organes et le crâne sont effectués pour évaluer quelle zone manque le plus de mobilité.

L’ostéopathe permet ensuite de restaurer une meilleure mobilité au niveau des zones testées. Des techniques articulaires, tissulaires et douces sont utilisées par le praticien. En plus de redonner de la mobilité, cela permet également de diminuer les tensions musculaires et faciales associées à ces pertes de mouvements.

Si vos troubles musculo-squelettiques correspondent à des cervicalgies chroniques, des techniques sur le crâne, les yeux, la mâchoire, les cervicales et l’ensemble des muscles du cou peuvent être réalisées.

Pour des douleurs au niveau du membre supérieur, un travail sur le bras mais également sur les cervicales, les dorsales, et les côtes est souvent nécessaire.

La présence de lombalgie chronique implique souvent des techniques sur le bassin, les lombaires, et parfois certains organes ou encore le membre inférieur.

L’évaluation par le praticien de l’influence des organes digestifs, cardio-pulmonaires et génito-urinaires sur vos douleurs peut impliquer des traitements sur ces zones.

De plus, en connaissant vos douleurs et ce qui les augmente, l’ostéopathe peut vous prodiguer des conseils afin d’éviter leur réapparition.

conseils tms teletravail

Conserver une bonne santé malgré le télétravail pour limiter les troubles musculo-squelettiques

De nombreux facteurs influencent ces troubles musculo-squelettiques. Une prise en charge pluridisciplinaire (par plusieurs professionnels de santé) est donc nécessaire. L’ostéopathe, par sa compréhension globale du patient, permet un traitement efficace et peut également vous orienter vers les professionnels adaptés à vos douleurs.

Enfin, il est important d’avoir une bonne hygiène de vie en télétravail afin d’être en meilleure santé et de pouvoir s’adapter aux différentes postures et douleurs du corps. Pour cela, une alimentation équilibrée est importante. De plus, une alimentation transformée peut augmenter l’inflammation dans votre organisme et favoriser l’apparition de douleurs.

Une activité physique est nécessaire pour maintenir une bonne santé globale. Pour cela, essayez de faire des pauses mobilité (étirement, yoga, marche…), de favoriser le mouvement (déplacement, escaliers…) ou encore de réserver un créneau pour faire une balade dans votre journée.

Un sommeil de meilleure qualité permet de reposer votre corps, votre esprit et recharger les batteries. Il est conseillé d’éviter les écrans avant de dormir, de respecter les cycles de sommeil et de réaliser des exercices de respiration pour aider à l’endormissement.

Enfin, le stress chronique joue énormément sur le corps. Un travail avec l’aide d’un professionnel comme la sophrologie, l’hypnose ou la psychologie peut parvenir à le diminuer. A domicile, seul, des exercices de respiration, de pleine conscience ou encore de méditation peuvent également vous aider à lâcher prise et soulager votre stress.

Enfin, une bonne posture est celle qui n’entraîne pas de douleur.

Pour cela, évitez le lit et le canapé et préférez une chaise adaptée. Choisissez un lieu uniquement pour le travail. Veillez à avoir l’écran à hauteur des yeux, mettez des livres sous votre ordinateur ou procurez-vous un support d’ordinateur si cela est nécessaire. Essayez également de ne pas croiser les jambes et d’avoir les deux pieds au sol. Enfin, il est très important de faire plusieurs pauses pour bouger afin de conserver de la mobilité et de réajuster sa posture sans effort.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 139515 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

zinc alimentation bienfaits

Les bienfaits du zinc

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×