REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Sciatique et footing : quelles sont les causes et solutions ?

douleur sciatique et course

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Vous faites des footings ? Vous ressentez une douleur derrière la jambe ? Vous pensez avoir une sciatique ? Ces symptômes sont relativement fréquents et, à la longue, peuvent devenir handicapants et diminuer vos performances sportives. Voyons quelles peuvent en être les causes et les solutions possibles.

Pierre Brossier-Ropital, ostéopathe, vous éclaire dans cet article sur les sciatalgies en lien avec la course.

Qu’est-ce qu’une sciatique ? Quels sont les symptômes ?

Une sciatique ou sciatalgie correspond à une souffrance du nerf sciatique ou des racines lombaires qui le constituent. Elle est provoquée par une compression ou une irritation sur le trajet de ce nerf.

Le nerf sciatique est le nerf le plus volumineux et le plus long de l’organisme. Il assure à la fois sensibilité et la motricité de la jambe. Les symptômes provoqués par une souffrance de ce nerf peuvent être divers et variés.

En fonction de la localisation et de l’importance de la compression nerveuse, peuvent exister des fourmillements dans le territoire douloureux, une diminution ou une abolition du réflexe achilléen, une diminution de la force de relèvement ou de flexion plantaire du pied…

Dans la majorité des cas, on retrouve cliniquement une douleur qui irradie dans la fesse, le long de l’arrière de la cuisse et parfois jusqu’aux orteils. Cette douleur est souvent associée à des lombalgies : on parle alors de "lombosciatique". Quand la douleur s'arrête au niveau de la fesse ou du genou, on parle de "sciatique tronquée".

Si la sédentarité et les positions inadaptées sont des points sur lesquels il faut être attentif au quotidien pour prévenir la sciatique, la pratique sportive inadaptée, surtout si les échauffements ou les étirements sont insuffisants, peut, elle aussi, être la cause de sciatique.

De nombreux patients, consultent leur ostéopathe car la pratique de la course à pied a déclenché une fessalgie ou une sciatique plus ou moins tronquée.

Pourquoi j'ai une douleur de sciatique quand je cours ?

Les causes des douleurs sciatiques sont nombreuses.

Elles peuvent être liées évidemment à des lésions de la colonne vertébrale, une hernie discale, de l’arthrose, un kyste, un rétrécissement du canal lombaire, une fracture, une maladie inflammatoire, une tumeur… (aussi, est- il toujours important de consulter un professionnel de santé par précaution !).

Mais ne paniquez pas ! Le plus souvent chez le coureur, elles sont simplement provoquées par une contraction du muscle pyramidal (ou piriforme).

Le pyramidal est un muscle postural très puissant qui permet d’assurer la stabilité du bassin et qui est très sollicité en course à pied. Lorsque ce muscle est « trop contracté », il peut exercer une pression directe sur le nerf sciatique et l’irriter.

On appelle ce phénomène le syndrome pyramidal. Retrouvez notre article pour tout savoir sur la douleur du muscle pyramidal.

douleur sciatique course

Est-ce que l’on peut courir avec une sciatique ?

Chaque patient est différent. Quelle que soit la cause de la sciatique, il faut tout d’abord consulter un professionnel de santé pour déterminer la gravité des douleurs.

Pour soigner une sciatique, le repos au lit n’est pas conseillé ! Dès que possible, vous devrez bouger et reprendre une activité physique adaptée en douceur. En effet, le mouvement est l’ennemi de la douleur.

On le sait pertinemment mais on ne le répétera jamais assez : la bonne posture, c’est le mouvement ! Manque d’activité physique et sédentarité sont les fléaux de nos sociétés occidentales. Le corps humain est conçu pour bouger. L’exercice physique adapté est un élément clef de la guérison car il permet de mobiliser le nerf sciatique, de tonifier les muscles.

Le mouvement stimulera la circulation des nutriments et de l’oxygène dans vos tissus, activera vos muscles autour de votre colonne vertébrale et augmentera votre flexibilité… Cela vous permettra de soulager, à long terme, vos symptômes de sciatique.

Si vous avez toujours mal en position assise par exemple, mais que vous ne ressentez pas de douleur pendant la course, vous pouvez alors continuer à courir sans crainte.

Cependant, si vous ressentez une sciatique aigüe constante, il est fortement déconseillé de courir les premiers jours. Il faudra donc réfléchir à d’autres moyens, comme, par exemple, des étirements ou des exercices de mobilité, pour rester en mouvement et se débarrasser de la douleur. La reprise de la course devra être progressive. Votre thérapeute bienveillant pourra vous aider en fonction de votre cas.

sciatique footing conseils

Comment faire pour soulager ma sciatique liée à la course à pied ?

La meilleure solution pour se débarrasser d’une sciatique est de consulter, le plus vite possible, un professionnel de santé (un médecin ou un ostéopathe par exemple) qui saura vous donner des exercices et des conseils adaptés à votre cas particulier.

En attendant votre consultation chez votre thérapeute préféré, des techniques simples et naturelles peuvent vous soulager un peu :

  • appliquer du chaud,
  • masser le bas du dos et les fesses,
  • marcher,
  • utiliser des remèdes naturels contre l’inflammation et la douleur comme par exemple l’harpagophytum ou le curcuma…,
  • étirer vos fessiers et votre muscle piriforme. Par exemple, en position assise, posez votre cheville droite sur le genou gauche et penchez votre buste en avant puis faites l'inverse de l'autre côté.
sciatique footing osteopathe

Comment l’ostéopathie peut soulager la sciatique provoquée par le footing ?

L’ostéopathie peut se révéler être très efficace en cas de sciatique chez les coureurs. L’ostéopathe cherchera à déterminer les zones qui peuvent irriter ou comprimer le nerf sciatique. L’ostéopathe pourra alors, par exemple, travailler localement :

  • votre muscle piriforme qui est un muscle postural souvent « sur-sollicité » lors des footings (cf chapitre : Quels sont les causes d’une douleur sciatique chez le coureur ?),
  • la mobilité de vos vertèbres lombaires qui peuvent être en dysfonction à cause d’une mauvaise posture, pendant la course, par exemple,
  • la mobilité des organes de votre petit bassin comme par exemple la vessie qui peut être perturbée par les micro-traumatismes répétés lors de votre footing,
  • l’équilibre musculaire de vos membres inférieurs qui peut être altéré par l’absence d’étirements, par exemple, et les dysfonctions articulaires de vos membres inférieurs qui peuvent être provoquées par une mauvaise position du pied pendant la course ou encore du bassin...

L’origine de la sciatique peut également être à distance de vos douleurs car le corps est un tout. Toutes les structures peuvent influer les unes sur les autres. C’est ce qui fait de l’ostéopathie une thérapie de choix pour traiter la sciatique car l’ostéopathie est une approche holistique, c'est-à-dire qui considère l’individu dans sa globalité. L’ostéopathe cherchera donc à traiter tous les dysfonctionnements du corps, où qu’ils soient, qui peuvent avoir une influence sur le nerf sciatique.

L’ostéopathe prendra aussi le temps en fin de séance de vous donner des conseils adaptés à votre cas (comme, par exemple, changer de chaussures…).

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 154601 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

zinc alimentation bienfaits

Les bienfaits du zinc

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×