Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

10 causes de votre douleur sur le dessus du pied

mal au pied sur le dessus

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Vous avez une douleur sur le dessus du pied qui vous gène en marchant, ou même au repos ? Les douleurs au pied peuvent être particulièrement sensibles et handicapantes. En effet, il est difficile de le mettre au repos ; la marche et les chaussures peuvent parfois aggraver la situation. Avant toute chose, essayons de comprendre votre douleur au pied : est-ce une inflammation ? Un "nerf coincé" ? Un rhumatisme ? Une tendinite ? Les causes peuvent être nombreuses ; on analyse ici 10 causes de douleurs dans cette région du pied, avec de précieux conseils délivrés par votre ostéopathe.

Comprendre votre douleur au pied

Le pied est un élément complexe du corps humain qui comporte 26 os, de nombreuses articulations, des tendons, des muscles, des ligaments, des nerfs, des artères et des veines.

Vos douleurs au pied peuvent ainsi concerner ces différentes structures ; il va ici s’agir d’identifier laquelle est la plus susceptible d’être celle qui vous fait souffrir actuellement.

En ce qui concerne les conseils apportés, il s’agira toujours pour vous d’être dans le ressenti : “Est-ce que cela me fait du bien ?”. Par exemple, faut-il mettre du chaud ou du froid sur ma douleur au pied ? La meilleure réponse est de suivre votre ressenti : essayez les deux et analyser l'évolution de votre douleur ! Ce sera peut-être d'ailleurs un élément intéressant à signaler à votre ostéopathe ou médecin pour l'aider à comprendre l'origine de votre douleur sur le dessus de votre pied.

Voyons maintenant les différentes pathologies possibles dans cette région du pied.

1 - Le névrome de Morton : le nerf provoque une douleur à type de brûlure sur le dessus du pied

Le névrome de Morton est une douleur intense du dessus du pied localisée le plus souvent entre le 3ème et le 4ème métatarse, parfois entre le 2ème et le 3ème. Cette douleur est due à la compression du nerf interdigital entre deux métatarses. Cette douleur donne souvent une sensation de brûlure et peut réveiller la nuit.

Nous comprenons donc aisément que tout ce qui peut contribuer à cette compression - chaussures étroites, laçage serré, etc. ne fera qu’augmenter les douleurs. Les douleurs peuvent ainsi être ressenties lors de la marche mais aussi au repos.

Conseils : l’une des premières choses à faire sera donc de desserrer le laçage voire d’opter pour des chaussures plus larges comme des chaussures minimalistes par exemple. Cette douleur ne doit pas durer ; en cas de persistance des douleurs, nous vous conseillons de consulter votre médecin.

2 - La “tendinite” du dessus du pied

Mode d'apparition habituel : Suite à une activité physique, marche prolongée

Cette douleur à type de courbature peut être ressentie à la suite d’une longue marche, reprise de course à pied  ou marche avec des sandales ou des nus-pieds. Effectivement, la marche et la course à pied sollicitent fortement les muscles releveurs du pied, ceux qui nous permettent comme son nom l’indique de relever la pointe du pied afin de ne pas trébucher. Souvent, cette douleur s’accompagne également de douleur sur la face antérieure et latérale de la jambe, et parfois aussi de douleurs dans le mollet (toutefois le mollet ne doit pas devenir dur et douloureux au toucher, sinon vigilance ! Il peut alors s’agir d’une phlébite, c’est-à-dire un caillot sanguin dans une des veines de la jambe - en cas de doute veuillez vous rendre aux urgences !)

La douleur pourra être ressentie pendant plusieurs jours, et apparaîtra habituellement 24 à 48 h après l’effort. Cette douleur est le plus souvent ressentie à la marche, à la course et en relevant le pied vers vous - le fameux “pied flex”. Ce dernier mouvement est donc un bon moyen de vérifier qu’il s’agisse bien de ça.

Conseils : ces douleurs peuvent être soulagées par du rouleau de massage sur la partie antérieure de la jambe au niveau des muscles releveurs du pied (notamment les muscles fibulaires) et du mollet. Le chaud pourra également être un allié si ces douleurs sont effectivement de type musculaire.

3 - L'entorse de la cheville

Mode d'apparition habituel : Suite à un traumatisme, un accident

Vous êtes-vous récemment fait une entorse de la cheville ? Votre cheville a-t-elle tourné vers l’intérieur ou vers l’extérieur ?

Il est habituel de ressentir des douleurs suite aux entorses. Lorsque la cheville se retourne vers l’intérieur, il s’agit d’un étirement forcé au niveau de l’un ou de plusieurs des ligaments latéraux de la cheville (voir image ci-dessous). Il peut alors y avoir un bleu, un gonflement et une douleur à cet endroit-là et également de l’autre côté de la cheville. Ce dernier résulte de la compression os contre os des structures lorsque votre cheville a tourné.

entorse-cheville-douleur

Si la cheville a tourné vers l’extérieur, cela peut créer une compression sur la partie supéro-externe du pied et créer un bleu, un gonflement et une douleur.

Les douleurs sont ressenties lors de la marche, et lorsque le pied n’est pas surélevé et que cela engendre un gonflement.

Il peut aussi s'agit d'une entorse moins connue d'une articulation à l'extérieur du pied : l'articulation de Chopart. Pour en savoir plus sur cette entorse et ses symptômes, lisez notre article sur l'entorse de Chopart.

Conseils : votre meilleur ami sera alors le GREC ! C’est-à-dire Glace Repos Élévation Contention. Glacer votre cheville dès que possible et plusieurs fois par jour, jusqu’à 10 minute 1x/heure. Reposez vous oui, mais on recommence la marche en fonction de votre ressenti dès que possible. Élever votre pied le plus souvent possible, dans l’idéal le pied doit être au-dessus de la hauteur du bassin pour assurer un bon retour veineux. Contentionner, le mieux est une bande ou une attelle si vous en posséder une. Ces 4 éléments vont permettre de limiter le gonflement et d’apaiser l’inflammation.

L’entorse est une affection tout à fait bénigne qu’il faut soigner avec les moyens cités ci-dessus. Alliez cela avec de la marche dès que possible qui permettra de drainer l'œdème (le gonflement) et un rendez-vous chez votre ostéopathe et votre kinésithérapeute préférés qui sauront vous accompagner au mieux dès le traumatisme.

TOUTEFOIS ! Selon les recommandations d’Ameli.fr, si vous possédez l’un des symptômes décrits au moment du traumatisme ou de l’accident, consultez en urgence !

4 - L'hématome et la fracture suite à un choc au pied

Si un objet lourd est tombé sur votre pied, qu’un animal (cheval, âne, vache, etc.) vous a marché sur le pied, que lors d’un entraînement/match quelqu’un vous a marché dessus avec des crampons, il peut arriver qu’un hématome/bleu se forme sur le coup de pied (dessus du pied).

Cette partie du pied risque de rester sensible pendant quelque temps, ce sont des bleus qui peuvent prendre du temps à s’estomper. Cependant, vous devez rapidement retrouver la fonctionnalité de votre pied, c’est-à-dire que vous devez pouvoir poser le pied et marcher.

Conseils : privilégier de la glace, jusqu’à 10 minutes 1x/heure. Vous pouvez également vous diriger vers des pommades telles que l’arnica, l’homéopathie ou les huiles essentielles (telle que “l’immortelle”/Helichrysum italicum - ATTENTION aux contre-indications pour la femme enceinte, les personnes épileptiques et les bébés).

ATTENTION ! Si le bleu apparaît quasiment instantanément après le choc, traumatisme, qu’il y a une déformation visible, que vous avez entendu un craquement ou que vous ne pouvez plus du tout poser le pied, rendez vous aux urgences !

5 - La fracture de fatigue (ou "de stress")

Mode d'apparition habituel : suite à un effort intense et/ou prolongé - ex: marathon, randonnée

Avez-vous fait un effort inhabituellement intense (marathon, randonnée) ? Vous êtes-vous entraîné plus souvent/intensément que d’habitude récemment ?

Il peut arriver que suite à un effort très intense ou à des efforts répétés, cela crée des micro-traumatismes répétés, c’est-à-dire des petits traumatismes à chaque pas lors de la marche, chaque foulée lors de la course à pied. Et, parfois, cela peut aller jusqu’à la fracture de fatigue/de stress.

La douleur sera ressentie lors de la marche, de la course. Elle n’est pas forcément toujours invalidante, parfois les gens peuvent continuer à marcher très longtemps avec ce type de fracture.

Conseils : si vous pensez que votre douleur correspond à celle-ci consultez votre médecin habituel.

6 - Et si cette douleur au pied venait du dos ? La cruralgie

Mode d'apparition habituel : suite à un port de charge

Vous avez une sensation de brûlure, de décharge électrique, de fourmillement, de picotement, d’endormissement, d’anesthésie sur le dessus du pied ?

Cette douleur peut provenir d’une compression de la racine nerveuse du nerf crural et provoquer des symptômes sur votre pied. Parfois, on peut ressentir tout son trajet : douleur lombaire, sur l’avant de la cuisse, l’avant de la jambe et le dessus du pied. Mais il n’est pas rare de ressentir uniquement une douleur, une gêne sur le dessus du pied.

Vous avez porté des charges lourdes, aidé quelqu’un à déménager, fait des travaux dans votre maison/jardin, soulevé vos enfants ? La douleur vous réveille la nuit ? La douleur augmente-t-elle lorsque vous vous penchez en avant ou sur les côtés ?

Il s’agit vraisemblablement de l’irritation de cette racine nerveuse mentionnée plus haut.

Conseils : dans ce cas, il peut être intéressant pour vous de consulter votre ostéopathe qui saura vous dire s’il/elle peut vous aider ou s’il vous faut d’abord consulter un médecin, cela vous permettra aussi de demander une ordonnance pour consulter par la suite votre kinésithérapeute.

TOUTEFOIS, si vous avez les symptômes suivants consultez directement aux urgences : anesthésie complète du dessus du pied, des orteils, vous n’arrivez plus à relever votre pied vers vous (pied flex) et/ou vous avez des difficultés à retenir vos urines et/ou vos selles.

7 - Malformations du pied

Orteil en griffe ou en marteau

Il s’agit d’une déformation qui se situe entre le deux phalanges les plus proches de votre pied, elle est le plus souvent due à une asymétrie tonique entre les muscles qui relèvent les orteils et ceux qui les fléchissent.

https://www.centrepiedgeneve.c...

Hallux-valgus, appelé plus communément “l’oignon”

Cette déformation touche toujours le gros orteil, celui-ci se déforme progressivement en direction de vos autres orteils et crée un “oignon” sur le côté du gros orteil (comme on peut le voir en photo ci-dessous). Lorsque cette déformation prend de l’ampleur elle peut devenir douloureuse.

https://www.icpr.fr/hallux-val...

Ces deux types de déformation donneront lieu à des douleurs à la marche, dans les chaussures (chaussage difficile).

Conseils : si vos douleurs sont liées à ces déformations, nous vous conseillons de consulter votre médecin, parfois celui-ci pourra vous rediriger vers un podologue qui créera des semelles orthopédiques adaptées à vos pieds.

Pied bot (varus équin idiopathique)

Le pied bot est une malformation présente dès la naissance, 1 seul ou les 2 pieds sont alors tournés vers l’intérieur. Ils créent des difficultés de locomotion certaines ainsi que des douleurs. Cette affection est dores et déjà diagnostiquée à la naissance, c’est une prise en charge médicale.

8 - Les infections du pied

Diabète

Si vous avez du diabète et subissez une perte de sensibilité, inspectez le dessous de vos pieds - en cas de plaie, consultez !

Plaie

La douleur est pulsatile, la plaie est chaude, ses bords deviennent très rouge, la croûte devient jaune, elle est très gonflée, et du liquide purulent s’en écoule, consultez !

9 - Maladies articulaires du pied

Arthrite et arthrose

L'arthrite est une inflammation d’une articulation, on parle de polyarthrite rhumatoïde lorsqu’elle touche plusieurs articulations. L’arthrose est une maladie dégénérative très fréquente qui concerne la population à partir de 40-50 ans. Lorsqu’il s’agit d’une arthrite, les douleurs peuvent s’accompagner de déformations telles que l’hallux valgus, l’orteils en marteau ou des déformations sur d’autres localisations que celle du pied.

Les douleurs sont alors caractérisées par la raideur, plus de difficultés à bouger le matin au réveil ou après une période d’immobilité. La douleur est particulièrement à la marche. La douleur cède le plus souvent au repos.

Conseils : consultez votre médecin afin qu’il puisse en faire le diagnostic et de vous proposer une prise en charge adaptée. Les éléments qui pourront s’ajouter à votre prise en charge médicale : semelles ou chaussures orthopédiques, votre ostéopathe, votre kinésithérapeute, votre acupuncteur, votre naturopathe, votre micronutritionniste (il n’en existe peut-être pas près de chez vous mais nombreux sont ceux et celles qui proposent des consultations à distance).

La goutte

La goutte est une arthropathie microcristalline, cela signifie que des microcristaux, dans le cas de la goutte d’acide urique, sont logés dans l’articulation douloureuse et les tissus qui l’entourent. Le plus souvent, ils aiment se loger dans une des articulations du gros orteil.

Votre orteil sera alors rouge, gonflé et hypersensible au toucher (même le contact du drap de lit pourra être perçu comme douloureux).

Si vous avez des signes similaires à ceux-ci consultez votre médecin !

10 - Grossesse, myopathies dégénératives, vieillissement et diabète

Nous avons regroupé ces différents états car ce qui se passe durant ces situations est plus ou moins similaire sur la localisation du pied. Ces personnes vont subir différentes modifications internes sur le plan hormonal, pondéral, et les modifications sur le plan ligamentaire et musculaire.

Dans toutes les situations mentionnées, la masse musculaire du pied et de ses environs va avoir tendance à fondre, or c’est celle-ci qui assure la forme arquée de votre pied, sans quoi on risque ce que l’on appelle un “affaissement de la voûte plantaire”. Cette modification de posture au niveau du pied n’est pas sans influence au niveau de votre pied mais aussi du reste de votre posture.

De plus, si vous êtes enceinte, vos ligaments vont avoir tendance à “se relâcher”. Les ligaments ayant pour but de maintenir les articulations, vous serez plus sujette aux entorses. Vous aurez également une modification de votre poids, ce qui est tout à fait normal, on prend en moyenne 13 kg lors d’une grossesse. Ce poids aura une influence directe sur vos pieds, qui doivent supporter le tout. Il sera donc judicieux d’aider votre corps en faisant quelques exercices de maintien de cette masse musculaire.

Conseils : nous vous conseillons ici quelques exercices que vous pouvez faire vous-même à la maison pour soulager votre douleur au pied

Exercice de préhension : 

Placez une feuille sous votre gros orteil et essayez de ramener la feuille vers vous en utilisant votre gros orteil. Si c’est trop facile, placez la sous un objet lourd ou demander à ce que quelqu’un tienne la feuille.

Exercice de stabilité cheville : 

Pour cela il vous faudra du matériel soit bosu ball, balance board, ou coussin d’équilibre - il existe différentes variations pour ces exercices comme simplement rester appuyé sur un pied dessus, faire un saut en avant en atterrissant que sur un pied, idem depuis le côté. Vous pourrez trouver des variations de ces exercices en consultant des vidéos sur internet.

Exercice en pointes de pieds : 

Placer vos pointes de pied sur une marche et laissez vos talons dans le vide (nous vous conseillons un appui sur la rambarde d’escalier, et de vous placer sur la dernière marche d’escalier afin de limiter les risques de chute). Il s’agira de laisser descendre vos talons dans le vide doucement, puis de passer sur les pointes de pied - répéter cet exercice sur une dizaine voire une vingtaine de répétitions, 3 ou 4 fois.
NB : si cet exercice est difficile à faire 3 ou 4 fois, vous pouvez les répéter plusieurs fois dans la journée.
NB: Vous pouvez également faire cet exercice sans marche d’escalier.

La marche ! 

La marche est un excellent moyen de conserver une bonne masse musculaire au niveau du pied et de ses alentours, vous pouvez varier la fréquence, la longueur ou l’intensité (montée, descente). En plus de cela, celle-ci vous permettra de maintenir une activité physique et du mouvement

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 190956 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
3 - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie
04/07/2023

patrick

douleurs dessus pieds âpres avc

j ai une douleurs au dessus du pied gauche après hémiplégie du cote gauche

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

zinc alimentation bienfaits

Les bienfaits du zinc

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×