REFLEX OSTEO lance son site e-commerce La Maison des Ostéos !

Afin de vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts, nous utilisons des cookies.En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. En savoir plus

Prendre votre RDV
Visiter notre boutique

Entorse de cheville : nos 10 conseils pour son traitement

entorse de la cheville

Consultez un ostéopathe agréé près de chez vous.

Hero perso - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Vous venez de vous tordre la cheville et cherchez des premiers conseils d'urgence pour soigner votre pied enflé ? Ou bien vous traînez une entorse et n'arrivez pas à la guérir ? Quels sont les conseils et traitements efficaces pour vous aider à repartir d'un bon pied ? Suivez nos 10 points !

1 - Entorse de cheville : la première chose à faire est de consulter votre médecin

Consulter permet de connaître la gravité de votre blessure et d’adopter une conduite appropriée. L’entorse de cheville se classe en différents stades qui impliquent chacun un niveau différent de lésion du ou des ligaments. Pour rappel, une entorse de cheville peut inclure un arrachement osseux, il est donc primordial de consulter afin de s’assurer de l’état de votre articulation.

Cette consultation chez un médecin va permettre d’orienter le traitement etvers le professionnel à consulter. C’est donc une phase indispensable pour traiter au mieux votre entorse de cheville et ainsi récupérer l’ensemble de vos capacités et réduire la probabilité de récidive. Cette première phase conditionne la suite de votre prise en charge, car elle va permettre à votre médecin de vous orienter dans un cursus de traitement optimal adapté à votre cas. C’est un passage fortement conseillé, même pour une entorse qui vous paraît bénigne.

2 - Évaluer la gravité de son entorse de cheville

Une batterie de tests regroupés sous l’appellation des critères d’Ottawa permet de mettre en évidence ou non le besoin de réaliser une radio. Ces signes de gravité sont recherchés par un professionnel de santé s’il est présent au moment de l’accident, c’est le cas par exemple si l’accident a eu lieu sur un terrain et que l’équipe possède un staff médical.

Ça ne remplace pas l’avis d’un professionnel de santé mais il est possible de rechercher ces signes lors d’une entorse de cheville afin de vous donner une idée quant à la nécessité de réaliser une radio. Ces signes sont regroupés sous l’appellation des « critères d’Ottawa » et sont au nombre de quatre :

  • Présence d’une douleur péri malléolaire interne ou externe.
  • Présence d’une douleur à la palpation de la base du 5ième métatarse.
  • Douleur à la palpation de l’os naviculaire
  • Incapacité à se mettre debout en appui sur la jambe atteinte et à réaliser 4 pas consécutifs.

3 - Faire sa rééducation pour récupérer le plus vite possible d’une entorse de cheville

La rééducation est une phase systématique lors d’un traitement pour une entorse de cheville, qu’elle soit bénigne, moyenne ou grave. Ce qui diffère, c’est uniquement le moment auquel est placée la rééducation. Lors d’une atteinte moyenne ou grave, la rééducation suivra une prise en charge médicale possiblement composée d’immobilisation et d’un traitement de la douleur. L’immobilisation peut se faire avec une attelle et le traitement de la douleur avec des anti-inflammatoires, ce sont des prescriptions médicales et il n’est pas conseillé de s’auto-traiter. Lors d’une atteinte bénigne, la rééducation sera placée très précocement car le niveau d’atteinte des structures le permet. Dans ces trois cas, la rééducation possède in intérêt majeur dans la récupération optimale d’une entorse de cheville : elle permet de récupérer mieux, plus vite et de diminuer la fréquence et la gravité des récidives.

4 - L’ostéopathe pour optimiser sa récupération et diminuer le risque de récidive d'entorse

Consulter un ostéopathe pour son entorse, au même titre que la rééducation, permet de récupérer mieux, plus vite et de diminuer la fréquence et la gravité des récidives. De plus, le traitement ostéopathique peut optimiser la rééducation réalisée avec un kiné en travaillant sur des dysfonctionnements articulaires faisant suite à l’entorse de cheville. Ces dysfonctionnements peuvent retarder votre récupération soit en la faisant stagner, soit en réduisant votre vitesse de récupération. Ces dysfonctionnements peuvent également être à l’origine de la persistance d’une douleur ou de l’œdème.

6 - Appliquer des huiles essentielles contre la douleur et l’œdème de l’entorse de cheville

Certaines huiles essentielles auraient des vertus utiles lors d’une entorse de cheville.

Ces huiles essentielles peuvent agir sur la douleur, l’œdème, l’hématome et donc sur la qualité de récupération de l’articulation. La menthe poivrée est connue pour son effet antalgique, principalement dû à sa concentration en menthol. L’hélicryse Italienne est également connue pour son effet anti-œdémateux.

Des contre-indications à l’utilisation d’huiles essentielles existent, il est préférable de s’assurer que leur emploi est sans risque avant utilisation.

7 - Porter une chaussette de compression sous une attelle

Si une immobilisation vous est prescrite et toujours dans une logique anti-œdémateuse, l’application d’une chaussette de compression peut favoriser la récupération de votre articulation. Cette chaussette peut être placée sous l’attèle, par exemple. Le but est d’optimiser la récupération de votre ou de vos ligaments lésés, ce qui prend théoriquement 3 semaines.

8 - Adapter son matériel afin de limiter les risques d’entorse de cheville

La prise en charge d’une entorse de cheville ne s’arrête pas au traitement de la douleur et de l’œdème. Il est nécessaire, quand la situation le nécessité, d’analyser les potentiels facteurs de risque d’entorse de cheville afin de limiter la probabilité de survenue d’un nouvel accident.

Cette réflexion a un intérêt préventif non négligeable. Par exemple, si votre entorse de cheville s’est produite dans le cadre d’une activité physique, alors interrogez-vous sur la qualité de votre matériel : il est possible qu’une paire de chaussure non adaptée à votre fonctionnement et à votre usage soit un facteur de risque de blessure.

9 - Mettre en place un échauffement adapté afin de prévenir le risque d’entorse de cheville



L’échauffement est le meilleur moyen de vous préparer à une activité physique, quelle que soit son intensité. C’est également le meilleur moyen de limiter l’apparition des blessures. L’échauffement concerne le système musculo-aponévro-squelettique incluant les ligaments, mais également le système nerveux responsable de l’exécution de vos mouvements. Un échauffement de qualité se compose de plusieurs phases distinctes permettant une mise en condition optimale. On retrouve l’échauffement cardio-vasculaire et pulmonaire avec une montée progressive du rythme de l’effort et donc du recrutement des systèmes impliqués dans la réalisation de cet effort. Cette phase, de quelques minutes, permet de conditionner votre corps à la réalisation de l’effort qui va suivre. S’en suit une phase d’échauffement musculaire générale et enfin une phase spécifique à l’activité que vous allez réaliser. 



10 - Reprendre le sport au bon moment et progressivement



La progressivité est le maître-mot en ce qui concerne la reprise d’une activité physique après une entorse de cheville. Que ce soit d’un sport ou simplement de la pratique occasionnelle de la marche à pied, il est important d’être progressif dans la reprise afin de laisser le temps aux différents systèmes de se réadapter à l’effort. N’y allez pas trop fort ou trop longtemps lors d’une reprise, adaptez le volume et l’intensité de l’exercice. Par exemple, si vous courriez une heure à raison de trois par semaine avant votre blessure, il est préférable de reprendre à une sortie par semaine, puis deux, puis trois et d’augmenter progressivement la durée des sorties pour passer de vingt minutes à quarante minutes puis à une heure, par exemple. Quoi qu’il en soit, restez à l’écoute de vos sensations lors de la phase de reprise.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes,
et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !

Temoignages

Votre expérience est précieuse ! Partagez-là avec notre communauté de plus de 159243 patients.

Racontez nous votre parcours thérapeutique, vos symptômes, et votre éventuelle expérience avec l’ostéopathie !


Actu - REFLEX OSTEO - le 1er réseau national de permanence en ostéopathie

Retrouvez tous nos articles sur le thème "ADULTE"

zinc alimentation bienfaits

Les bienfaits du zinc

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×